• Lettre hebdomadaire d'Initiative Communiste (semaine n°2015-48)

    Luttons contre la malinfo – entretien avec Gilles Balbastre – IC n°161 – Lisez et Abonnez vous à Initiative Communiste

    Le: Nov 30, 2015 05:00 am

    Initiative Communiste c’est un journal mensuel qui chaque mois apporte un éclairage original sur l’actualité politique nationale et internationale. Un journal qui ne vit que par le soutien de ses lecteurs et dont le travail d’information n’est possible que parce que vous l’achetez. Pour une information de qualité libre et engagée, abonnez vous à Initiative [ Lire la suite...]     

      share on Twitter Like Luttons contre la malinfo – entretien avec Gilles Balbastre – IC n°161 – Lisez et Abonnez vous à Initiative Communiste on Facebook

    #COP21 : Comprendre dialectiquement les relations entre le devenir naturel de la Terre et le « progrès historique ». (Re-)produire scientifiquement la nature ? [2/4]

    Le: Nov 29, 2015 03:30 pm

    Il faut d’abord combattre l’idée biblique, coranique, etc. que l’homme a péché contre la nature, création intangible de Dieu, et qu’il devrait donc renoncer à l’idéal prométhéen pour rentrer dans le sein de Gaïa ou de la Pachamama ; dans cet esprit, il convient de dénoncer le retour infra-biblique aux vieilles religions de la nature, au « magisme », [Lire la suite ...]   

    share on Twitter Like #COP21 : Comprendre dialectiquement les relations entre le devenir naturel de la Terre et le « progrès historique ». (Re-)produire scientifiquement la nature ?  [2/4] on Facebook

    BRAVONS L’ETAT D’URGENCE, RETROUVONS-NOUS LE 29 NOVEMBRE PLACE DE LA REPUBLIQUE.

    Le: Nov 29, 2015 10:39 am

    BRAVONS L’ETAT D’URGENCE, RETROUVONS-NOUS LE 29 NOVEMBRE PLACE DE LA REPUBLIQUE.. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour comprendre que l’état d’urgence décrété pour trois mois n’allait pas se limiter à protéger la population française contre de nouveaux attentats. Ce week-end, une grande partie de la ville de Sens (Yonne) a été soumise à un [ Lire la suite ...]    

    share on Twitter Like BRAVONS L’ETAT D’URGENCE, RETROUVONS-NOUS LE 29 NOVEMBRE PLACE DE LA REPUBLIQUE. on Facebook

    Contre les guerres et les attentats terroristes Il faut un mouvement populaire pour la Paix! – Déclaration des Assises du Communisme

    Le: Nov 29, 2015 10:18 am

    Le président Hollande vient de décider l’état d’urgence pour trois mois, la recrudescence des bombardements sur la Syrie et l’abrogation de la citoyenneté aux « binationaux » de retour de Syrie, etc. Ces annonces ont été précédées de l’encensement des terroristes d’Al Nosra par Laurent Fabius qui a déclaré que la branche syrienne d’Al Qaïda « fait du [ Lire la suite ...]

        share on Twitter Like Contre les guerres et les attentats terroristes Il faut un mouvement populaire pour la Paix! – Déclaration des Assises du Communisme on Facebook

    L’Ukraine coupe l’électricité à la Crimée, masse ses troupes et bombarde Donbass.

    Le: Nov 29, 2015 05:00 am

    Profitant de ce que les attentats à Paris ont détourné pour un temps les regards du monde de ses sombres agissements le régime de Kiev, comme à son habitude, se lance dans de nouvelle provocation. Menaçant le monde d’une terrible escalade. Ces jours derniers, des « militants » fascistes ukrainiens ont fait sauter les pillones de lignes [ Lire la suite ...]     

    share on Twitter Like L’Ukraine coupe l’électricité à la Crimée, masse ses troupes et bombarde Donbass. on Facebook

    Attentats à Paris État d’urgence [Dossier spécial] – Numéro Spécial du CLIC Rouge

    Le: Nov 29, 2015 05:00 am

    Il y a deux semaines, pour la deuxième fois en moins d’un an notre Nation était frappée par de nouveaux odieux attentats à Paris et dans sa banlieue. L’horreur terroriste tuant plus d’une centaines de personnes. Immédiatement le gouvernement a placé le pays sous État d’Urgence. État d’Urgence prolongé au moins pour une durée de [ Lire la suite ...]   

    share on Twitter Like Attentats à Paris État d’urgence [Dossier spécial] – Numéro Spécial du CLIC Rouge on Facebook

    Le Pen veut relancer les guerres de religions, les actes racistes se multiplient .

    Le: Nov 28, 2015 03:50 pm

    Tels un vautour, le FN et l’ensemble de l’extrême droite UMPPenS se sont jetés sur les attentats du 13 novembre pour distiller leur idéologie haineuse xénophobe, diviser les français, mettant de coté les guerres de succession sur le trône du FHaine pour mieux tenter de fragmenter la République en tentant de relancer les guerres de [ Lire la suite ...]     

      share on Twitter Like Le Pen veut relancer les guerres de religions, les actes racistes se multiplient . on Facebook 
     

    Le: Nov 28, 2015 05:00 am

    Les vrais chiffres du chômage en octobre 2015 sont terribles. Ils viennent balayer les pénibles efforts de communication du gouvernement tentant de faire croire à une baisse du chômage en septembre, et ce en dépit de la réalité (lire ici ou ici) Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi en catégorie A augmente de [ Lire la suite ...]   

      share on Twitter Like Le chômage augmente encore  ! +72% depuis 2007 +42 000 chômeurs en octobre 2015 ! on Facebook

    Etat d’urgence pour le monde du travail [Tract – PRCF]

    Le: Nov 28, 2015 05:00 am

    Face au mépris des actionnaires d’Air-France et de Valls-MEDEF, face à l’U.E. qui détruit le produire en France , les services publics et la souveraineté du pays, les ouvriers d’Air-France ont répondu « coup pour coup ». Aussitôt, du PS à l’UMP en passant par les grands médias et par le FN (M. Collard a [ Lire la suite ...]   

      share on Twitter Like Etat d’urgence pour le monde du travail [Tract – PRCF] on Facebook

    Lumières Communes : cours de philosophie à la lumière du matérialisme dialectique [Pré commande]

    Le: Nov 27, 2015 03:30 pm

    www.initiative-communiste.fr se devait de se faire l’écho de la sortie prochaine d’un nouvel ouvrage que nous annonce le philosophe Georges Gastaud et les éditions Delga. Il s’agit d’un cours laïque de philosophie à la lumière du matérialisme dialectique. N’est ce pas un beau projet que celui de produire un solide cours laïque de philosophie dans [ Lire la suite ...]       

    share on Twitter Like Lumières Communes : cours de philosophie à la lumière du matérialisme dialectique [Pré commande] on Facebook

    Nous ne céderons pas ! – appel collectif #Liberté #etatdedroit #sécurité vs #etatdurgence

    Le: Nov 27, 2015 10:00 am

    Le PRCF salue cet appel pour défendre les libertés publiques qui entre en résonance avec les positions, explications et propositions apportées par le PRCF après les attentats de Paris en janvier dernier et depuis le 13 novembre, exprimées par plusieurs communiqués et déclarations : Etat d’urgence – Déclaration du secrétariat national du PRCF – 19 [  Lire la suite ...]    

    share on Twitter Like Nous ne céderons pas ! – appel collectif #Liberté #etatdedroit #sécurité vs #etatdurgence on Facebook

    10 raisons de signer la Pétition pour un référendum pour la sortie de l’euro et de l’Union Européenne

    Le: Nov 27, 2015 05:00 am

    En image, 10 raisons de signer la pétition pour un référendum pour la sortie de l’euro et de l’UE cliquez ici pour signer en ligne. #1 Pour le progrès social et contre le chômage #2 Pour la démocratie et la solidarité internationaliste #3 Pour la démocratie : la souveraineté populaire #4 Contre le fascisme #5 [ Lire la suite ...]

       share on Twitter Like 10 raisons de signer la Pétition pour un référendum pour la sortie de l’euro et de l’Union Européenne on Facebook

    Attentats à Paris : la Commission Européenne exige que le pacte d’austérité prime sur la sécurité

    Le: Nov 26, 2015 03:30 pm

    Après les attentats à Paris du 13 novembre, les masques tombent. C’est ainsi que le français Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaire européenne, ex ministre PS du gouvernement Ayrault , vient de rappeler sèchement à François Hollande que l’euro austérité imposée par l’appartenance de la France à l’Union Européenne et à l’Euro prime sur les [ Lire la suite ...]

      share on Twitter Like Attentats à Paris : la Commission Européenne exige que le pacte d’austérité prime sur la sécurité on Facebook 
     
     
     Le: Nov 26, 2015 01:48 pm

    Déclaration du Présidium du Comité central du Parti communiste de la Fédération de Russie Le monde entier est choqué par les événements sanglants survenus dans la capitale française. De nombreux citoyens innocents sont morts. Ces terribles événement ont suscité des sentiments de tristesse et d’indignation de millions de personnes à travers le monde. Les communistes russes   [ Lire la suite ...]      

    share on Twitter Like « Pour juguler le terrorisme, les peuples doivent vaincre les « globalistes » (impérialistes).  » PC de Russie on Facebook


    #vidéo Pourquoi signer la pétition pour un referendum sur l’euro et de l’UE #clip #UE #euro #referendum

    Le: Nov 26, 2015 10:00 am

    Signez et faites signez la pétition cliquez ici ! pour un référendum pour la sortie de l’euro et de l’Union Européenne ! [Lire la suite ...]     

    share on Twitter Like #vidéo Pourquoi signer la pétition pour un referendum sur l’euro et de l’UE #clip #UE #euro #referendum on Facebook

    La stratégie de Néocons frappe l’Europe – Robert Parry

    Le: Nov 26, 2015 05:00 am

    Alors que de nouvelles attaques terroristes ont plongé Paris dans l’horreur et qu’en France le gouvernement tient un discours martial s’inscrivant totalement dans la continuité de celui des néoconservateurs américains à la suite des attentats du 11 septembre 2001 tout en faisant le choix de la fuite en avant liberticide, alors qu’en Belgique le gouvernement [ Lire la suite ...]     

      share on Twitter Like La stratégie de Néocons frappe l’Europe – Robert Parry on Facebook

    #COP21 : j’aime ma planète et l’humanité, je combats le capitalisme et l’impérialisme !

    Le: Nov 25, 2015 03:30 pm

    A l’approche de la conférence mondiale sur le climat, l’oligarchie capitaliste et les médias à sa dévotion propagent l’idée que « la technique », la « production » et l’ « insouciance de chacun d’entre nous » seraient les principales causes du dangereux réchauffement climatique d’origine humaine* ; en clair, « le progrès », l’ « industrie » en général – indépendamment des finalités sociales pour lesquelles [ Lire la suite ...]       

    share on Twitter Like #COP21 : j’aime ma planète et l’humanité, je combats le capitalisme et l’impérialisme ! on Facebook

    Défendre la laïcité : tous à Jappy le 5 décembre prochain

    Le: Nov 25, 2015 05:00 am

    Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) –  24  novembre 2015 La manifestation prévue le 5 décembre par la Fédération Nationale de la Libre Pensée pour célébrer et défendre la loi de 1905 séparant l’Etat des Eglises prendra la forme d’un rassemblement au Gymnase Japy à Paris à la même date à partir de 15 [ Lire la suite ...]      

    share on Twitter Like Défendre la laïcité : tous à Jappy le 5 décembre prochain on Facebook

    Syrie : La Turquie abat un avion russe menant des frappes contre les djihadistes

    Le: Nov 24, 2015 05:18 pm

    Un grave incident a eu lieu entre la Turquie et la Russie : un avion militaire russe a été abattu par les Turcs  soit par l’aviation turque, soit à partir du sol, les communiqués des gouvernements turc et russe divergent sur les circonstances. De plus le gouvernement turc parle de violation de son espace aérien [ Lire la suite ...]      

    share on Twitter Like Syrie : La Turquie abat un avion russe menant des frappes contre les djihadistes on Facebook

     Après les attentats : Sur le principe de fraternité

    Le: Nov 24, 2015 03:30 pm

    Liberté, Egalité, Fraternité.Il en est beaucoup question dans l’actualité. après l’horreur des attentats à Paris Se donner une perspective historique pour comprendre les catégories politiques auquel se réfère le débat public, rappeler le rôle de Robespierre dans la naissance du triptyque républicain sont autant de contributions à éclairer les enjeux de ce débat que les [ Lire la suite ...]

      share on Twitter Like Après les attentats : Sur le principe de fraternité on Facebook

    « Hollande fait, comme M. Jourdain avec la prose, une politique étrangère néo-conservatrice ». Hubert Védrine

     Le: Nov 24, 2015 10:30 am

    Certes il est significatif que l’ancien ministre des affaires étrangères de Lionel Jospin porte ce jugement sur la politique extérieure de F. Hollande. Trop c’est trop et même certaines fractions du personnel politique bourgeois s’alarment de la stupidité stratégique de la politique Hollande-Fabius tant, tout à la fois, elle ridiculise et fragilise notre pays à [ Lire la suite ...]       

    share on Twitter Like  » Hollande fait, comme M. Jourdain avec la prose, une politique étrangère néo-conservatrice ». Hubert Védrine on Facebook

    Crise agricole, cas d’école… – IC n°160 – Lisez et Abonnez vous à Initiative Communiste

    Le: Nov 24, 2015 05:00 am

    Initiative Communiste c’est un journal mensuel qui chaque mois apporte un éclairage original sur l’actualité politique nationale et internationale. Un journal qui ne vit que par le soutien de ses lecteurs et dont le travail d’information n’est possible que parce que vous l’achetez. Pour une information de qualité libre et engagée, abonnez vous à Initiative [  Lire la suite ...]     

      share on Twitter Like Crise agricole, cas d’école… – IC n°160 – Lisez et Abonnez vous à Initiative Communiste on Facebook

    Argentine : victoire de la droite ou défaite de la « gauche » ? par A. Manessis

    Le: Nov 23, 2015 08:04 pm

    ARGENTINE : VICTOIRE DE LA DROITE OU DÉFAITE DE LA « GAUCHE » ? Daniel Scioli et Mauricio Macri Les élections présidentielles en Argentine se soldent par la victoire du candidat de droite, Macri. Et donc par la défaite de Daniel Scioli, le candidat qui avait le soutien de Christina Kirchner, la présidente sortante,. La configuration politique [ Lire la suite ...]

    share on Twitter Like Argentine : victoire de la droite ou défaite de la « gauche » ? par A. Manessis on Facebook

    FABIUS, LE DRIAN DÉMISSION ! Assez c’est assez !

    Le: Nov 23, 2015 10:00 am

    D’après la presse belge, en 2014 c’est près de 9,2 millions d’euros qui ont été saisies par le CTIF (l’équivalent belge de Tracfin) dans 34 dossiers liés au financement du terrorisme. De grosses sommes venaient du Qatar et d’autres pétromonarchie avec qui le gouvernement Hollande à la suite du gouvernement Sarkozy n’a eu de cesse [ Lire la suite ...]      

      share on Twitter Like FABIUS, LE DRIAN DÉMISSION ! Assez c’est assez ! on Facebook

    Union du peuple : non à l’impérialisme et à la réaction .

    Le: Nov 23, 2015 10:00 am

    Union du peuple : ça passe par une lutte déterminée contre le terrorisme, l’impérialisme et les politiques d’austérité et de régression sociale !   Le Front Syndical de Classe se joint aux nombreuses organisations qui ont dénoncé les crimes horribles perpétrés vendredi 13 novembre contre des citoyens et travailleurs français, revendiqués par Daesh. Le FSC [ Lire la suite ...]    

    share on Twitter Like Union du peuple : non à l’impérialisme et à la réaction . on Facebook

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Nous ne céderons pas ! (28/11/2015)

    Appel unitaire signé par 71 associations & 14 organisations syndicales à l'initiative de la LDH

    Ceux qui, au nom de Daech, ont fait subir à Paris et à Saint-Denis un moment d’inhumanité absolue ne nous feront pas céder. Rien ne peut justifier ces assassinats, ici ou ailleurs. Chacune des victimes vit en nous parce que nous appartenons à la même humanité. Notre solidarité à leur égard et à l’égard de leurs familles est totale. Ce crime est immense mais c’est en continuant à vivre librement et fraternellement que notre réponse sera à la hauteur.

    Nous ne sommes pas naïfs : nous savons que ces actes de terrorisme appellent des réponses à la mesure du danger qu’ils représentent. Comme nous savons que le rôle des forces de l’ordre et de la justice est essentiel pour protéger nos libertés. Mais cela ne doit pas nous empêcher de réfléchir aux réponses que notre société doit apporter à ces actes et à celles déjà mises en œuvre.

    C’est la démocratie qui est mise à mal quand le Parlement est appelé à délibérer d’un jour à l’autre, sous la pression de l’émotion et les assauts de démagogie de responsables politiques qui cultivent la peur.

    Après la prorogation de l’état d’urgence et l’extension des pouvoirs de police, d’autres mesures sont encore annoncées par le président de la République.

    Il nous paraît essentiel de rappeler que rien ne doit nous faire sortir de l’Etat de droit et nous priver de nos libertés. L’état d’urgence ne peut devenir un état permanent et les conditions de sa mise en œuvre ne sauraient entraver la démocratie sociale, l’exercice de la citoyenneté et le débat public.

    Depuis 1986, les lois accordant plus de pouvoirs aux forces de l’ordre, organisant une justice d’exception et restreignant nos libertés, au prétexte de lutter contre le terrorisme, s’empilent. L’adoption d’autres dispositifs législatifs, y compris d’ordre constitutionnel, exige de poser la question de leur efficacité et de l’atteinte supplémentaire aux libertés qu’ils constituent. Avant de modifier la loi et de conférer à l’Etat des pouvoirs accrus, il faut que celui-ci s’interroge sur ce qui n’a pas permis d’éviter une telle abomination. La réponse des autorités se veut martiale, elle n’est pas une assurance de sécurité et ne garantit en rien le respect de nos libertés.

    Vouloir priver de leur nationalité jusqu’aux personnes nées françaises, c’est délivrer une nouvelle fois le message d’une France divisée. Le silence du président de la République, lors de la réunion du Parlement, sur l’indispensable engagement de l’Etat en faveur de l’égalité des droits, de la justice sociale, sur le développement des services publics, contre toutes les discriminations et contre toutes les manifestations de racisme accroît dramatiquement le sentiment d’exclusion que vit toute une partie de notre peuple. Il donne ainsi un peu plus corps à la stigmatisation croissante qui s’exerce mettant en péril notre volonté de vivre ensemble.

    Nous voulons que ces dramatiques événements soient, au contraire, l’occasion de construire un autre chemin que celui qui nous est proposé. Un chemin qui refuse de désigner des boucs émissaires et qui refuse que la France soit en guerre contre elle-même. Un chemin qui donne à la paix et à l’égalité des droits toute leur place et qui s’engage en faveur d’une France solidaire, ouverte à l’autre, accueillante, libre et fraternelle.

    Pour nos libertés, pour une société où la fraternité a toute sa place, nous ne céderons pas à la peur dans laquelle veulent nous faire vivre ceux et celles qui font de la mort leur raison de vivre.

    Nous appelons les femmes et les hommes de ce pays à rester solidaires et à lutter contre toute forme de racisme. Nous appelons aussi à la défense des libertés car nous ferons prévaloir en toutes circonstances notre liberté d’information, d’expression, de manifestation et de réunion. Nos organisations construiront, partout en France, ces lieux qui nous permettront de débattre et nous exercerons une vigilance permanente afin que nos droits et libertés soient préservés et que nul ne soit victime de discriminations.

     

    Premiers signataires :

    AFD International, Agir pour le changement démocratique en Algérie (Acda), Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (Acort), Associations démocratiques des Tunisiens en France (ADTF), Association française des juristes démocrates (AFJD), Association France Palestine solidarité (AFPS), Association Grèce France Résistance, Association interculturelle de production, de documentation et de diffusion audiovisuelles (AIDDA), Association des Marocains en France (AMF), Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes (ARDLFM), Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), Association des universitaires pour le respect du droit international en Palestine (Aurdip),  Attac, Cadac, Cedetim, Centre de recherche et d’information pour le développement (Crid), Confédération générale du travail (CGT), Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal), Collectif 3C, Collectif des 39, Collectif CGT Insertion – Probation (UGFF-CGT), Contre contre l’islamophobie en France (CCIF), Collectif des féministes pour l’égalité (CFPE),  Collectif Memorial 98, Collectif des musulmans de France (CMF), Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Comité pour le développement et le patrimoine (CDP), Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), Commission islam et laïcité, Confédération syndicale des familles (CSF), Coordination de l’action non-violente de l’ Arche (Canva), Coordination des collectifs AC !, Droits devant !, Droit au logement (Dal), Droit solidarité, Emmaüs France, Emmaüs International, Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH), Fédération nationale de la Libre pensée, Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR), Filles et fils de la République (FFR), Fédération syndicale unitaire (FSU), Fondation Copernic, Genepi, Ipam, La Cimade, La Ligue de l’enseignement, La Quadrature du Net, Le Gisti, Le Mouvement de la paix, Les Amoureux au ban public, Les Céméa, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Maison des potes, Mamans toutes égales (MTE), Médecins du monde, Mrap, Observatoire internation des prisons (OIP) – section française, Organisation de femmes égalité, Osez le féminisme !, Planning familial, Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RaidH), Réseau éducation sans frontières (RESF), Réseau euromaghrébin culture et citoyenneté (REMCC), Réseau Euromed France (REF), SNPES-PJJ/FSU, Snuclias-FSU, Solidarité laïque, Syndicat des avocats de France (Saf), Syndicat français des artistes interprètes (SFA), Syndicat national des journalistes (SNJ), SNJ-CGT, Unef,  Union juive française pour la paix (UJFP), Union nationale lycéenne (UNL), Union des travailleurs immigrés tunisiens (Utit), Union syndicale de la psychiatrie (USP), Union syndicale Solidaires.

    Nouveaux signataires :

    L’appel des appels, Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP), Collectif Justice & Libertés (Strasbourg),Collectif Maquis de Corrèze, Confédération nationale du logement (CNL), Femmes Solidaires, , Syndicat de la Médecine Générale.

    source: ldh-france.org

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Entretien d’Initiative Communiste avec Georges Gastaud, secrétaire national, après la réunion du C.c. du PRCF. (18/11/201)

    - I.C. - A l’issue du Comité central du PRCF, quelle analyse fais-tu de la situation de la France après les attentats terroristes de masse et la proclamation par Hollande d’un état d’urgence à rallonge ?

     - G.G. : les communistes n’ont pas pour habitude de farder la vérité. La situation de la France est celle d’une terrible tenaille réactionnaire que tous les vrais communistes, tous les démocrates, tous les syndicalistes de classe, tous les patriotes conséquents, doivent briser au plus tôt en unissant leurs forces.

     

    Sur le plan extérieur, le peuple et la jeunesse de France sont ciblés par les monstrueux assassins de Daesh ; ces derniers ne méritent aucune excuse et doivent être traqués avec la dernière rigueur. Mais cela n’exonère en rien les dirigeants proprement irresponsables de notre pays, Sarkozy hier, Hollande aujourd’hui, avec son compère Fabius. Excités par des « intellectuels » pousse-au-crime comme feu A. Glucksmann hier et comme BHL aujourd’hui, ces dirigeants – qui ont totalement enterré la politique indépendante dont se réclamait De Gaulle – n’ont cessé de pratiquer l’ingérence néocoloniale dans les affaires intérieures d’Etats souverains comme la Libye ou la Syrie. Dans les deux cas, pour restaurer la domination coloniale de l’impérialisme français et atlantique sur ces pays, Hollande et Fabius ont pris le risque insensé de déstabiliser des Etats souverains et même, s’agissant de la Syrie… un des très rares Etats laïques de la planète, en qualifiant de « combattants de la liberté » des terroristes financés par les pétromonarchies du Golfe ou par la Turquie. On se dit ainsi que la belle U.E. autoriserait formellement l’achat par la Turquie du pétrole contrebandier de Daesh ! Déjà Mitterrand avait soutenu les talibans de Ben Laden, les Gulbuddin Hekmatyar, et autres tortionnaires fanatiques afghans, parce qu’ils avaient le « mérite » de combattre l’Armée rouge et les jeunes officiers progressistes au pouvoir à Kaboul. Hier, face à l’URSS, la réaction occidentale appuyée par la social-démocratie tout entière et par une partie des trotskistes, soutenait de fait la croisade antisoviétique de Reagan – et de Mitterrand ! –, laquelle a conduit à la contre-révolution en URSS avec l’aide de Gorbatchev et d’Elstine. Ce « plutôt mort que rouges » obsédant qui devient presque de nos jours un « plutôt morts que roses » tant les Valls, Macron et Cie ont dérivé à droite en l’absence d’un PCF de combat, a abouti au fait que Hollande et Fabius ont érigé le régime de Damas, et conséquemment, la Russie qui le soutient, en ennemi principal au Proche-Orient, et cela avec le soutien hystérique de toutes la fausse gauche bobo, les Bernard Guetta (France Inter), Libé et Cie. Mais que l’on sache, la Russie n’a jamais commis d’attentats terroristes sur notre sol et De Gaulle rappelait même en 1965 lors d’une visite historique à Moscou que « la Russie soviétique a joué le rôle principal dans notre libération », à l’inverse de ce qui s’enseigne dans tant de manuels d’histoire ! Je ne sache pas non plus que quiconque ait accusé Damas d’avoir organisé des attentats de masse à Paris…

    En revanche, le pouvoir actuel, véritable VRP de Dassault et de Lagardère, vient de vendre des Rafales à Riyad alors qu’il a refusé de livrer des Mistral déjà payés par la Russie… Cette Russie que, tête basse, Hollande appelle aujourd’hui à la rescousse contre Daesh ; marchant sur les brisées qataris de Sarkozy, l’équipe Hollande-Valls et le grand patronat « français » ont aussi déroulé le tapis rouge pour la pénétration des capitaux qataris et saoudiens à Paris : chacun sait pourtant que ces deux régimes archi-réactionnaires, qui strangulent le Yémen et le Bahreïn, sont au cœur du développement mondial de l’intégrisme fanatique. L’Elysée a aussi laissé l’intégriste (soi-disant « modéré ») Erdogan mener sa campagne électorale en France même (meeting électoral de Strasbourg) et appeler à l’hallali sanglant contre le peuple kurde de Turquie : pourtant, répétons-le, sans le régime turc allié à l’UE/OTAN, l’Etat dit islamique ne pourrait pas se financer et se surarmer en vendant le pétrole volé aux peuples syrien et irakien. En outre la politique dite sécuritaire des gouvernements successifs est à la fois inefficace contre le terrorisme de masse et liberticide à l’encontre de notre peuple, et avant tout des forces progressistes et syndicales sur lesquelles la répression s’alourdit. Quelle aberration que de vouloir « défendre la liberté » en la réduisant (par ex. en emprisonnant des gens sans procès !), « promouvoir l’égalité » en supprimant les acquis sociaux qui atténuaient un peu l’exploitation capitaliste et « encourager la fraternité » en fraternisant avec les néo-reaganiens de l’UMP, qui surenchérissent sur le FN pour stigmatiser les travailleurs musulmans ! Pratiquer une telle politique, c’est agir comme Gribouille qui se jette dans la rivière pour éviter la pluie !

    En réalité, ce qui fragilise et déstabilise le peuple français, c’est d’abord la politique de ses gouvernants maastrichtiens successifs. Ceux-ci peuvent bien chanter la Marseillaise et bomber le torse quand un massacre de masse frappe la France d’en bas et vient secouer l’opinion. Mais en réalité, les dirigeants euro-atlantiques qui ont déstabilisé la Libye ou la Syrie détruisent AUSSI notre nation en cassant les acquis du CNR, en dissolvant la France dans l’UE supranationale, en substituant le tout-anglais transatlantique à la langue française (chanson, cinéma, recherche, enseignement, commerce, tout y passe !), en démantelant la République une et indivisible au profit des « grandes régions », en laissant le MEDEF et la grande distribution saccager le ‘produire en France’ industriel et agricole, en dénaturant l’Education nationale, ce qui conduit à déclasser et à exclure massivement les ouvriers, les paysans et leurs enfants. Une « France libre, forte, indépendante et heureuse » comme celle que tentèrent de reconstruire les ministres communistes de 1945 en mettant en place la Sécu, les retraites par répartition, l’EDF, le statut de la fonction publique, les conventions collectives, le droit du travail, les comités d’entreprise, etc., voilà qui redonnerait sens à la fierté d’être Français, c’est-à-dire d’être l’héritier des Lumières, de 1789, de 1905, 1936 et de 1945, et non pas cette politique du néant qui voudrait forcer les Français à « choisir » entre un Etat-policier et leurs libertés ou, sur le plan politique, entre les Etats-Unis ultra-capitalistes d’Europe et la fascisation bleu marine de notre pays.   

          I.C. : Que propose le PRCF sur le plan de la politique étrangère ?

            G.G. : il est urgent que notre pays cesse de se compromettre dans des expéditions néocoloniales d’un autre âge, qu’en Afrique en particulier, la coopération à égalité et le co-développement remplacent la hideuse « Françafrique » actuelle. Au Proche-Orient, il est suicidaire – du moins du point de vue des peuples – que l’Elysée continue obtusément de considérer Assad comme l’ennemi principal, alors que Daesh, cette créature de Frankenstein de la CIA, d’Ankara et des pétromonarchies, ce réquisit de la désastreuse invasion de Bush en Irak, martyrise notre pays et sa jeunesse. Nous ne demandons pas à Hollande de jouer les pompiers, encore moins les Zorros au Proche-Orient. Pour ce sergent Garcia de la politique américaine, ce serait déjà un grand progrès qu’il s’applique le premier précepte de la médecine hippocratique : « d’abord ne pas nuire ». Cessez donc de jeter de l’huile sur le feu en Syrie, cessez de mettre des préalables absurdes et mortifères au règlement politique de la crise en Syrie, c’est aux Syriens et à eux seuls de décider quel sera leur prochain président sans la moindre ingérence étrangère !

    Disant cela, nous n’idéalisons en rien Assad ou la Russie postsoviétique et capitaliste de Poutine. Dans ces deux pays, nous sommes politiquement solidaires des communistes russes et syriens et d’eux seuls. Mais ce n’est pas à Fabius et à Hollande de choisir le futur président syrien, c’est au peuple syrien et à lui seul. Sinon, comment s’étonner que chez nous, ce soit Merkel qui cadre notre budget national et Moscovici qui écrive – en anglais bien entendu ! – les grandes lignes du projet Macron visant à « ubériser » l’économie, à précariser tout le salariat, à démanteler la SNCF au profit de la route et du privé, etc. Engels disait déjà qu’un peuple qui en opprime d’autres ne saurait être libre. C’est pourquoi le peuple français a tout à perdre dans les opérations de déstabilisation d’autres Etats souverains qui sont portées par ses gouvernants euro-atlantiques. La revendication de fond du PRCF qui vise à sortir la France de l’euro, de l’UE et de l’OTAN (dans la perspective non dissimulée d’une rupture révolutionnaire avec le capitalisme s’agissant des communistes) devrait être portée par tous les véritables patriotes républicains et si nous le faisions tous ensemble et en même temps, l’étau formé par l’UMPS et par les Le Pen père, fille et nièce ne tarderait pas à voler en éclat devant l’alliance irrésistible du drapeau rouge et du drapeau tricolore. Le « FRAPP » que nous proposons est donc aussi une proposition stratégique à l’international, l’émancipation du peuple français par rapport à l’UE atlantique serait une excellente nouvelle pour tous les peuples d’Europe, d’Afrique et du Proche-Orient… Alors que nous commémorons l’année 1965 où De Gaulle se rendit à Moscou après avoir prié les USA de déménager leurs bases militaires en France, à quand une grande manif unitaire et plurielle pour la sortie de la France de l’UE atlantique ?

    Je voudrais terminer sur une remarque générale : il est impossible de combattre l’euro-austérité sans combattre les guerres impérialistes à la fois ruineuses et dangereuses pour le peuple. Pas un tract sur les salaires sans dénonciation des ruineuses guerres impérialistes, pas une dénonciation de l’impérialisme français « à l’extérieur » sans rappeler que la casse sociale, institutionnelle, industrielle, agricole, linguistique de la France est orchestrée par l’oligarchie capitaliste dans notre propre pays.

     

            I.C. : Et pour rouvrir la perspective politique en France même ?

         G.G. : il serait dramatique que le monde du travail, et notamment, que les organisations syndicales dignes de ce nom « fassent le gros dos », qu’elles renoncent à tracter sur la voie publique, à faire grève contre les mauvais coups, à manifester sous prétexte d’union sacrée ; toute l’histoire du mouvement ouvrier prouve que quand état de guerre il y a, les dominants en profitent sordidement pour faire précipiter les sales coups qu’ils peinent à mettre en œuvre d’ordinaire. Déjà on entend Hollande dire qu’il faudra « faire des sacrifices » alors qu’il y a déjà, par la faute de sa politique maastrichtienne, des millions de pauvres, de précaires, de salariés mal payés et malmenés dans ce pays. Déjà on voit l’UMP, Fillon en tête, appeler à désosser totalement le « modèle social » et à accroître sans cesse les moyens répressifs alors même que l’Education nationale, les hôpitaux, l’ex-ministère de l’Equipement (c’est-à-dire les barrages, les ponts, les routes…), l’O.N.F., etc. sont à bout de souffle faute d’effectifs. Les mêmes qui saluent le magnifique élan salvateur des personnels de santé, des pompiers, des policiers de base, des travailleurs des transports, affirment aussi comme Macron, Gattaz, etc. qu’il faut casser le statut de la fonction publique rédigé par Thorez pour reconnaître la mission nationale de ces personnels, qui viennent encore de prouver avec désintéressement leur entier dévouement au bien public ! Ce discours schizophrène anti-fonctionnaire est proprement honteux s’agissant de prétendus « hommes d’Etat » qui font fonctionner à l’envers la devise de Victor Hugo « ouvrir une école, c’est fermer une prison » ! C’est pourquoi d’une part le PRCF maintient son appel unitaire à se rassembler le 2 décembre prochain de manière pluraliste devant les chambres patronales ou devant les préfectures et sous-préfectures ; en effet, le 2 décembre, les salariés d’Air-France, plus exactement les ouvriers qui ont porté la juste colère prolétarienne devant la nouvelle vague de suppressions de postes, seront traités comme des criminels alors que les actionnaires d’Air-France, qui s’engraissent des plans de licenciements à répétition, sont soutenus par le pouvoir ! On voit au passage à cette occasion combien mensonger était le discours du pseudo-communiste Gayssot, alors ministre des transports de l’euro-gauche plurielle et dirigeant du PCF « euro-constructif », quand Air-France a été privatisé sous prétexte de lui apporter de l’ « air frais »… Le 2 décembre, saisissons l’occasion de dire ensemble, par delà les différences qui divisent électoralement le monde du travail, ASSEZ DE CONTRE-REFORMES, de PRIVATISATIONS, de DELOCALISATIONS, de « baisse du prétendu coût du travail », tous ensemble et en même temps comme en décembre 95 pour mettre fin à la guerre sociale menée contre le peuple par l’oligarchie et ses serviteurs !

    Le PRCF appelle d’autre part ses militants et toutes les forces communistes et non communistes qui appuient ce texte à faire signer largement sur les marchés, au porte-à-porte, à l’entrée des entreprises l’appel-pétition réclamant un référendum pour permettre au peuple français de voter NON au maintien de la France dans l’UE du capital. Cette revendication pourrait fédérer toutes les forces authentiquement républicaines et patriotiques et elle doit être menée comme une campagne populaire, « en bas », comme l’ont compris nos camarades de Grenoble, du Littoral du Pas-de-Calais, etc. : dans certains quartiers populaires du Portel, nous avons obtenu 80% de signataires en faisant le porte-à-porte tant les ouvriers en ont ras-le-bol de l’UE et de son maudit euro qui a aidé à dynamiter leur pouvoir d’achat

             I.C. : certains vous objecteront que vous faites « le jeu du F.N. »…

     G.G. : cette objection est plus absurde que jamais. Marine Le Pen a presque eu droit récemment aux félicitations du Monde, le quotidien de l’euro-révérence et du basculement de la France au tout-anglais, pour avoir déclaré en substance que si l’UE restituait sa souveraineté à la France», alors le FN accepterait que la France ne remette pas en cause sa participation. Cette grossière contradiction dans les termes (être indépendant dans un cadre supranational !) ne veut strictement rien dire sinon que le Front supranational envoie un signal clair à la droite sarkozyste et au MEDEF, ultra-européistes comme on sait. Par ailleurs les « têtes » économiques du FN rallient à vitesse V les revendications du patronat et de l’UMP sur le code du travail, les 35 heures et le recul de l’âge de la retraite, etc. Bref, la patronne du FN a intégré l’idée que si elle voulait être adoubée présidente de la République par le MEDEF et obtenir les suffrages des députés UMP dans le cadre d’une présidence bleue marine, il lui faudrait rallier à 100% la « construction européenne », bien entendu dans le cadre d’une « extrême droitisation » en cours de cette dernière. En réalité, il n’y a pas de « sortie FN » de l’UE et de l’euro, et le Parti Maastrichtien Unique déjà formé du PS et de l’ex-UMP est en train de se muer rapidement en « U.M.Pen.S. » ! Et c’est tout ce petit monde qui, tout en organisant un parti unique ultra-sécuritaire et pro-UE en France, ose parler de « pluralisme » alors que notre peuple est méthodiquement privé de politique alternative ! En réalité, la seule sortie possible de l’UE et de l’euro passe par la porte à gauche, ou mieux, par la voie progressiste, et elle implique d’affronter le grand capital en recentrant la reconquête de l’indépendance nationale sur le monde du travail : en un mot, il s’agit d’une lutte révolutionnaire !

    Mais rien ne sert de se lamenter : agissons plutôt sur ce qui dépend de nous, comme l’enseigne la sagesse stoïcienne ! En réalité, les forces communistes, progressistes, authentiquement patriotiques, les syndicalistes de classe, bref le camp du travail et du progrès serait gravement coupable, étant donné l’état crépusculaire, pré-ténébreux où est plongé le pays, de ne pas rapidement engager l’action unie autour des deux drapeaux historiques du peuple français, le drapeau rouge de la Commune de Paris et l’étendard tricolore de la Révolution française, pour les « quatre sorties » (ou du moins, s’agissant des non-communistes, pour les trois sorties : de l’euro, de l’UE et de l’OTAN) sur la base d’un large programme patriotique, antifasciste, pacifique et social permettant à notre peuple de sortir de s’orienter vers une société où le « monde du travail serait au cœur de la vie nationale » comme le stipulait le programme du CNR. Mais une société où la classe ouvrière est au cœur de la vie nationale, qu’est-ce d’autre, de quelque façon qu’on la nomme, qu’une société socialiste ? La crise des partis politiques maastrichtien, leur discrédit est tel que, si l’action des travailleurs, si l’intervention militante des militants communistes se développe, des dizaines de millions de Français à la recherche d’une rupture progressiste peuvent briser l’UM-Pen-S maastrichtienne et remettre notre nation sur les rails du progrès social, de la souveraineté populaire véritable, de l’indépendance nationale et du socialisme.

         I.C. – Mais n’est-il pas ringard à notre époque de parler du CNR ?

         G.G. : Nullement. Rappelons que c’est le MEDEF, par la bouche de son idéologue Denis Kessler, qui a fixé pour objectif à l’UMPS en général et à Sarkozy en particulier de « démanteler le programme du CNR » (éditorial de « Challenge » en novembre 2007) ; si quelqu’un veut revenir en arrière – en clair vers la Grande Europe allemande et ultraréactionnaire que soutenait déjà le grand patronat « français » de l’époque… – ce n’est pas le PRCF, ce sont les soi-disant « modernes » dirigeants néolibéraux actuels…

    Comment en outre les principes du CNR, indépendance nationale, antifascisme et antiracisme, nationalisations des « secteurs monopolisés de l’économie », « plan complet de sécurité sociale », reconstruction de l’industrie, rôle central du « monde du travail dans la vie nationale », pourraient-ils jamais être « dépassés » ? En outre, rien n’interdit de compléter et d’actualiser ce programme. N’est-il pas clair qu’à notre époque, il faut mettre en avant comme jamais l’égalité homme-femme et la laïcité (c’est-à-dire la séparation stricte de l’Etat et des Eglises alors que Mme Hidalgo vient de violer la loi de 1905 en assistant ès qualités à un office catholique!), la mise en place de nouveaux traités internationaux progressistes avec tous les pays – sans accepter l’hégémonie mondiale du dollar et la suprématie régionale de l’euro-mark - , par ex. avec les pays latino-américains de l’ALBA, avec les pays d’une Francophonie redéfinie comme arme de résistance à l’impérialisme culturel, avec les pays d’Afrique enfin traités comme des frères, avec les BRICS, l’Europe du sud et de l’Est, toutes deux « massacrées » aujourd’hui par l’Axe  franco-allemand du capital : bref, assez de confinement dans le cadre étouffant de l’U.E./O.T.A.N. sous domination germano-étatsunienne ! Mondialisons le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes pour coopérer à égalité d’Etat à Etat ! Affranchissons-nous de la ruineuse guerre économique capitaliste que Maastricht a rebaptisée « économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée »…

    Enfin, à notre époque, la dimension écologique de l’alliance populaire est incontournable, au point qu’un ami du PRCF vient de nous proposer d’ajouter un « E » final (et non muet !) à la notion de « FR.A.P.P. » : le Front Antifasciste, Patriotique et Populaire ne doit-il pas devenir un « FR.A.P.P.E. »pour percuter encore plus fortement le capital prédateur et rassembler, non seulement les patriotes antifascistes autour du monde du travail, non seulement les croyants progressistes de toutes confession (pourvu qu’ils acceptent sans réserve la loi de 1905 !), mais les écolos sincères qui refusent d’instrumenter l’écologie pour casser la nation et le produire en France, comme c’est tristement le cas des deux tendances rivales d’Europe-Ecologie.  

     I.C. : A ce propos, comment vois-tu la COP 21 et la question du réchauffement climatique ?

       G.G. : contrairement à une idée reçue, le marxisme – dont l’un des fondements est la dialectique de la nature et de l’histoire – est structurellement attentif aux questions environnementales : il suffit de rappeler cette phrase prophétique de Marx selon lequel « le capitalisme ne produit la richesse qu’en épuisant ses deux sources, la Terre et le travailleur »… Il y a en effet deux approches de la lutte contre le réchauffement climatique – qu’il faudrait d’ailleurs élargir à l’ensemble des dégâts environnementaux que provoque la course effrénée au profit maximal :

     La première approche est celle des maîtres de la mondialisation capitaliste ; tantôt ils veulent échapper aux règlements contraignants sur les gaz à effet de serre (cf la déclaration récente d’Obama exigeant que la COP 21 n’élabore aucun texte juridiquement contraignant pour les transnationales US), tantôt veulent procéder à un vaste éco-blanchiment du capitalisme. Tel est le projet actuel d’ « agriculture intelligente face au climat » élaboré par la Banque mondiale et soutenu par les institutions de la mondialisation capitaliste : en réalité, ce programme vise à attirer d’énormes flux d’argent public vers les monopoles repeints en vert  de l’agro-industrie capitaliste : ce seraient alors les paysans et les agricultures vivrières qui continueraient d’être massivement éliminés et sous-prolétarisés ; dans les pays du « nord », ce serait la grande distribution, qui n’opprime déjà que trop les paysans français (cf les luttes paysannes de l’automne) qui en profiterait de cette pluie prétendument écologique d’argent public ; et même si l’on fait reculer un peu (et j’en doute) le réchauffement climatique d’origine humaine, ce serait en créant à terme un énorme problème avec l’alimentation de l’humanité future, surtout quand on voit ce que le capitalisme fait au titre des « agro-carburants »… 

    L’autre approche est celle que partage le PRCF : face au caractère de plus en plus prédateur – j’ai coutume de dire « exterministe » - du capitalisme, il faut une vaste alliance, en France et dans le monde, de la faucille paysanne et du marteau prolétarien. Il n’y a pas d’alternative vitale possible à la lutte contre la mondialisation capitaliste, c’est-à-dire au repartage impérialiste du monde, que l’émergence d’un monde de nations souveraines coopérant sur la base d’une offensive mondiale des forces du travail dans la direction du socialisme-communisme. Ce n’est pas seulement face à la barbarie terroriste nourrie par l’impérialisme, face à la fascisation du champ politique, face à la crise économique sans fin que la formule anti-exterministe de Fidel Castro « patria o muerte, socialismo o morir ! » prend tout son sens, c’est également face à la destruction irresponsable de l’environnement qu’engendrent la course au profit, ainsi que la marchandisation sans frein de la nature et de l’humain. Le communisme de nouvelle génération que nous appelons de nos vœux, et qui nécessite une lutte résolue contre la criminalisation des expériences révolutionnaires passées, est au final le seul écologisme conséquent parce qu’il est le seul anti-exterminisme conséquent.  

      I.C.. : Comment parvenir à ces objectifs ?

      G.G. : malgré le décès très éprouvant de plusieurs piliers du PRCF dans la dernière période, notamment des hommes de bien et des fraternels combattants qu’étaient mes regrettés amis Roger Bennati et Etorix de Angelis, le PRCF et les JRCF font preuve d’un grand dynamisme depuis notamment notre commémoration de lutte de Stalingrad – le seul rassemblement de rue à ce sujet dans toute l’Europe occidentale ! – sans parler du 10ème anniversaire du Non à la constitution européenne où le PRCF a joué tout son rôle à proximité du Palais-Bourbon avec d’autres forces des Assises du communisme. Notre ligne est claire : renaissance du vrai parti communiste avec le concours de tous les vrais communistes, y compris les militants marxistes du PCF, soutien au syndicalisme de classe, rassemblement des patriotes antifascistes qui rejettent à la fois l’UE et le FN (c’est d’ailleurs de plus en plus la même chose…). Il faut donc renforcer le PRCF et les JRCF, ne pas compter éternellement les points en se contentant de « militer sur internet ». C’est dans la rue, à l’entrée des usines, des facs et des services publics, sur les marchés, dans les manifs populaires, dans les cages d’escalier des HLM, que la résistance populaire et l’alternative peuvent renaître ; et pour cela, il faut urgemment un PRCF et des JRCF plus forts et plus présents sur un maximum de terrains de lutte. Contactez-nous, aidez-nous concrètement, ne restez pas spectateurs, demain il serait trop tard !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Attentats à Paris : Communiqué de la JRCF (18/11/2015)

    Ce 13 novembre 2015, la barbarie la plus ignoble s’est abattue sur la région parisienne et plus particulièrement au cœur même de la capitale.

     

    L’effroi et la colère nous prennent à la gorge alors que petit à petit nous parviennent les informations et les images de ces massacres.

     

    Nous sommes d’autant plus touchés par cette ignominie que ce sont des quartiers très fréquentés par la jeunesse parisienne qui ont été pris pour cible.

     

    Toutes nos pensées vont, bien sûr, aux blessés, à la mémoire des victimes et à leurs familles.

     

    Malgré tout, nous devons garder à l’esprit que ces actes interviennent dans un climat de guerre dans le monde et qu’ils sont bien la conséquence de politiques extérieures belliqueuses de la part de l’, ou de certains des ses pays membres les plus puissants, dont la France de Sarkozy et de Hollande, qui s’affranchissent constamment des lois internationales et qui sont aujourd’hui les plus gros vendeurs d’armes de la planète (25% des exportations françaises proviennent de l’industrie de l’armement…). Hollande venait juste de dérouler le tapis rouge à l’Arabie saoudite pour la vente de Rafales alors que ce pays est à la source de l’expansion intégriste dans le monde entier.

     

    Les buts de l’impérialisme sont toujours les mêmes : assurer le repartage des marchés en sa faveur afin de maximiser les profits. Quand la simple force économique des monopoles ne suffit pas pour s’imposer au sein d’un marché intérieur, on fomente la guerre civile en exploitant la volonté des populations pour plus de droits démocratiques et sociaux. Quand cela ne suffit pas on finance massivement les pires groupes réactionnaires et fasciste (Djihadistes, coups d’État contre les démocraties progressiste d’Amérique latine, gouvernement pro-nazi ukrainien soutenu par l’UE…). Ainsi depuis 2011, grâce au financement de l’OTAN à la contrebande pétrolière organisée avec Ankara (avec la bénédiction de l’UE !) et de ses valets pétro-monarques, plusieurs groupes djihadistes se sont coalisés pour former l’Etat Islamique en Syrie et en Irak, Hollande et Fabius armant les prétendus « combattants de la liberté » qui se regroupent derrière le Front Al Nosra (dépendant d’Al Qaida !).

     

    Une fois de plus le peuple paie le prix du sang pour les interventions de l’impérialisme occidental au Proche-Orient… rappelons que lorsque la France menait une politique plus indépendante des USA au Proche-Orient, par ex. quand elle refusait d’entrer dans la coalition formée par Bush pour envahir l’Irak, il n’y avait pas d’attentat sur notre sol !

     

    Nos grands médias eux, notamment publics, toujours aussi «équitables» dans le traitement de l’information, omettent d’informer la population de l’attentat le plus meurtrier que le Liban ait connu depuis 1990. Cet attentat de masse a été commis par l’organisation État Islamiste, à Beyrouth, la veille de l’attaque contre Paris. Les Libanais se demandent d’ailleurs où étaient l’application «safety check»*, permettant de rassurer ses proches, mise en place par Facebook durant les attentats du 13 novembre.

     

    Désormais l’heure est au rassemblement contre l’obscurantisme, contre toutes les formes de la réaction, pour la paix mondiale et pour la solidarité internationale des peuples, mais pas à l’union sacrée derrière l’irresponsable gouvernement Hollande, ni derrière les xénophobes du FN et les liberticides de l’UMP. Surtout, ne renonçons pas aux luttes des jeunes et des travailleurs qui sont le meilleure antidote au terrorisme et à la fascisation du pays qui s’accélère. Par exemple, comme le propose le , organisons des rassemblements pluriels pour soutenir les ouvriers d’Air-France poursuivis en « justice » ce 2 décembre.

     

    Nous tenons également à rendre hommage à tous les progressistes de ce monde, de Beyrouth à Paris en passant par Kobané, qui se battent jour après jour, souvent au prix de leur sang, contre la barbarie d’un système qui ne laisse dans son sillage que la violence et la mort…

     

    Le gouvernement français doit cesser tout soutien aux terroristes en Syrie, notamment le front Al-Nostra ! Il doit rompre toutes relations avec les pétromonarchies du Golfe, ainsi qu’avec le régime criminel d’Erdogan en Turquie, qui bombarde les combattants kurdes qui luttent sans relâches contre l’Etat Islamique et qui achète le pétrole de contrebande de Daesch ! 

     

    Le gouvernement français doit apporter son soutien diplomatique à la République Arabe Syrienne, laïque, et à la coalition nationale qui se bat sous son drapeau afin d’endiguer et enfin détruire l’Etat Islamique ! C’est aux Syriens et à eux seuls de décider qui sera leur futur président !

     

    Plus que jamais, sortons des unions impérialistes, sortons de l’OTAN, de l’€uro et de l’UE, qui sèment la misère, la terreur et la mort dans le monde ! Vivent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, vive la coopération internationale, à bas le capitalisme, ce ventre fécond dont ne cessent de sortir les Bêtes immondes des régressions sociales, de la fascisation, de la guerre impérialiste et du terrorisme fanatique !

     

       , le 18/11/2015

    * La liste de sécurité (safety check) est une application Facebook, qui a permis aux gens identifiés comme habitant à Paris d’assurer à leurs proches qu’ils étaient bien en sécurité

    source: initiative-communiste.fr

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Projets du Président de la République : l’état d’urgence en permanence ? (LDH 26/11/2015)On ne peut qu’être inquiet des projets du président de la République. La logique de guerre qu’il a mise en avant conduit à modifier en profondeur plusieurs aspects de l’Etat de droit : qu’il s’agisse de la Constitution, de la procédure pénale ou des règles de la nationalité, ou d’autres encore.

    Ces mesures, loin d’être limitées dans le temps, vont s’inscrire dans la durée comme l’actuel état d’urgence qui va être prorogé pour trois mois, soit au moins jusqu’au mois de février 2016, sans qu’on en comprenne la raison.

    Le peu de précisions apportées par le président de la République quant au contenu exact des réformes envisagées et la rapidité avec laquelle le Parlement est sommé de les entériner atteste que le pouvoir exécutif entend imposer sa vision d’une démocratie où ce dernier l’emporte sur les autres pouvoirs et sur les libertés individuelles.

    Cette démarche est d’autant plus inquiétante que le président de la République a observé un silence total sur les causes profondes de la situation actuelle, les échecs observés et ne présente qu’une seule alternative : un pouvoir fort ou le terrorisme, sans se préoccuper d’assurer la cohésion sociale et l’égalité des droits.

    La LDH exprime son inquiétude face à des projets délibérés sur injonction, dans la précipitation et usant de l’émotion provoquée par les attentats commis.

    D’ores et déjà, elle désapprouve la prorogation de l’état d’urgence et souhaite que les pouvoirs publics ne se contentent pas de faire référence au respect de l’Etat de droit mais qu’ils le respectent effectivement.

     

    Paris, le 16 novembre 2015 (source: ldh-france.org )

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Communiqué de presse du16/11/1981

      Vendredi soir, des attentats meurtriers ont touché la France en plein cœur (Syndicat de la Magistrature le 16/11/2015)    

    Vendredi soir, des attentats meurtriers ont touché la France en plein cœur, faisant plus de cent vingt morts et plusieurs centaines de blessés dans une salle de concert, des bars ou dans la rue.

    Le Syndicat de la magistrature apporte son entier soutien et exprime toute sa solidarité aux victimes et à leurs proches, ainsi qu’aux nombreux professionnels mobilisés, chacun dans leur domaine, après ces attentats.

    Ces actes criminels d’une brutalité absolue appellent évidemment la réunion de moyens d’envergure pour en rechercher et punir les auteurs et, autant qu’il est possible, anticiper et prévenir leur commission.

    Mais les mesures tant judiciaires qu’administratives qui seront prises ne feront qu’ajouter le mal au mal si elles s’écartent de nos principes démocratiques. C’est pourquoi le discours martial repris par l’exécutif et sa déclinaison juridique dans l’état d’urgence, décrété sur la base de la loi du 3 avril 1955, ne peuvent qu’inquiéter.

    L’état d’urgence modifie dangereusement la nature et l’étendue des pouvoirs de police des autorités administratives. Des interdictions et des restrictions aux libertés individuelles et collectives habituellement encadrées, examinées et justifiées une à une deviennent possibles par principe, sans autre motivation que celle, générale, de l’état d’urgence. Des perquisitions peuvent être ordonnées par l’autorité préfectorale, sans établir de lien avec une infraction pénale et sans contrôle de l’autorité judiciaire, qui en sera seulement informée. Il en va de même des assignations à résidence décidées dans ce cadre flou du risque de trouble à l’ordre public. Quant au contrôle du juge administratif, il est réduit à peau de chagrin.

    La France a tout à perdre à cette suspension – même temporaire - de l’Etat de droit.

    Lutter contre le terrorisme, c’est d’abord protéger nos libertés et nos institutions démocratiques en refusant de céder à la peur et à la spirale guerrière. Et rappeler que l’Etat de droit n’est pas l’Etat impuissant

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les attentats terroristes qui viennent de frapper aveuglement la jeunesse parisienne appellent à la fois une totale solidarité avec les victimes et une condamnation catégorique des assassins.

    Honte aux médias dominants qui depuis des années présentent les fanatiques comme des combattants de la liberté dans le but néocolonial de renverser l’état souverain et laïque de , si critiquables qu’en soient les dirigeants.

    L’état d’urgence décidé par hollande sera-t-il utilisé pour combattre le terrorisme ou servira t il à réduire à nouveau les libertés individuelles et syndicales en détournant les travailleurs des attaques incessantes qu’ils subissent de la part de VAlls-MEDEF?

    Sans faire montre de la moindre faiblesse à l’égard des assassins, le PRCF appelle les progressistes à dénoncer toute récupération des événements par l’extrême droite raciste, à tenir ferme le terrain des luttes sociales et démocratiques et à exiger que le gouvernement français cesse de se confronter aux forces qui combattent réellement Daesh. Dans l’intérêt de son peuple, la France doit rompre ses relations dangereuses et indécentes avec les petromonarchies intégristes, fourriers du terrorisme fanatique.

    source: http://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/communique-attentats/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La FERC/CGT et la manifestation du 5 décembre 2015 pour la défense de la laïcité de l'Etat et de l'Ecole-Entretien avec Hervé BAZIRE, Secrétaire Général (fnlp.fr-12/11/2015)Un entretien d'Hervé BAZIRE, Secrétaire Général de la Fédération CGT de l'Education, de la Recherche et de la Culture avec "la Raison", revue de la Libre Pensée.

     

    La FERC-CGT appelle à la manifestation du 5 décembre 2015 avec la Libre Pensée

    La Raison : Vous êtes un responsable de la CGT. Quel est le champ d’activités de votre Fédération syndicale ?

     

     

    Hervé Basire : La Fédération de l’Education, la Recherche et la Culture de la CGT rassemble les syndicats des personnels de l’Education nationale, de l’Enseignement Privé sous contrat et « hors contrat », de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (universités et établissements publics comme le CNRS, l’INSERM, l’IFREMER….), les agents du ministère de la Culture et de la Communication, du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, mais aussi la plupart des salariés de la formation professionnelle de droit public ou privé et ceux des associations d’Education Populaire ou de sport.


    La Raison : Quelles sont les menaces, selon vous, qui pèsent aujourd’hui contre la laïcité de l’Ecole publique ?

     

    Hervé Basire : Le combat pour la laïcité fait partie intégrante du combat pour l’émancipation, c’est un combat permanent dans une société marquée par des rapports de domination visant à préserver les privilèges des détenteurs du capital. Les menaces concernent tous les secteurs de la vie sociale. Ainsi les attaques contre le Statut général de la Fonction publique comme l’éclatement des services publics fragilisent l’indépendance des personnels vis-à-vis des pouvoirs. Cela vaut évidemment pour l’Ecole que de nombreux lobbies souhaitent instrumentaliser. Les contenus d’enseignement, sous la pression du patronat, font la part belle aux idéologies libérales. On assiste en parallèle à une sorte de révisionnisme mettant en cause les valeurs républicaines.
    Les politiques d’austérité successives se traduisent en matière d’Education par une insuffisance de moyens et d’ambition. Les déstructurations comme les restructurations à marche forcée qui frappent le système éducatif, de la maternelle à l’université, à coups de contre-réformes dévastatrices ne permettent plus au service Public d’Education d’assurer ses missions et de répondre aux besoins. Une des premières conséquences significatives se caractérise par le développement dans tous les secteurs d’offres concurrentielles, en partie sous contrôle d’institutions religieuses. Les accords Kouchner/Vatican avaient déjà ouvert une brèche par la reconnaissance de diplômes canoniques dans une logique visant à affaiblir le rôle de l’Etat dans la certification des qualifications. Désormais, il existe des doctorats dans des disciplines "profanes" délivrés en vertu de cet accord, comme par exemple à la Faculté Libre d'Angers. Nous l'avons dénoncé, sans aucune réaction des pouvoirs publics.

     

    La Raison : Que pensez-vous de la loi Debré qui finance à hauteur de 10 milliards d’euros chaque année  l’enseignement privé ?

     

    Hervé Basire : L’ensemble de nos syndicats, y compris celui des personnels des établissements privés, revendique la fin du système dual et l’intégration de tous les établissements dans un grand service public d’Education Nationale. L’Etat finançant les personnels sous contrat, et les collectivités prenant un part non négligeable à ce financement, cette revendication est la seule qui offre aux jeunes comme aux personnels des perspectives de progrès. Mettre l’ensemble des ressources dans un système éducatif modernisé et démocratique doit permettre de répondre aux besoins sociaux grandissants qui place l’Education au cœur de tout projet de transformation sociale.
    Par ailleurs, la FERC-CGT est aux côtés des salariés des établissements privés qui luttent pour la défense de leurs libertés et leurs conditions de travail. Ces établissements sont parfois de véritables zones de non-droit ; or l’Etat, garant de la contractualisation, ne joue pas son rôle. Les atteintes aux libertés syndicales, à la liberté de conscience des salariés sont intolérables. L’Etat, par son désengagement, laisse ainsi les mains libres à ces employeurs, alors même que ceux-ci foulent aux pieds le droit du travail et négligent la protection de la santé des travailleurs. La Charte de la Laïcité doit dès à présent concerner tous les établissements, publics comme privés, dans l’attente d’une unification dans un grand service public laïque d’Education nationale.

     

    La Raison : Votre Fédération syndicale de la CGT appelle à la manifestation du 5 décembre 2015 pour la défense de la loi de 1905 et pour l’abrogation de la loi Debré avec la Libre Pensée. Pourquoi ?

     

    Hervé Basire : La CGT, née en 1895, fête cette année ses 120 ans. Elle a été de tous les combats pour la laïcité et l’émancipation. A l’heure où certains voudraient instrumentaliser ce combat à des fins de discrimination raciste, islamophobe et d’exclusion, il nous paraît important de rappeler les fondamentaux de la laïcité portés par la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat. La loi de 1905 a permis de libérer en grande partie l’espace public de l’emprise des religions. Elle consacre ainsi pour chacun la liberté de conscience, y compris religieuse. La République assure la liberté de conscience et garantit la libre expression des convictions de chacun.
    La République garantit l’égalité en droits des citoyens. Personne ne peut être privilégié ou discriminé en fonction de ses appartenances politiques, philosophiques ou religieuses : « La loi protège la foi aussi longtemps que la foi ne vient pas dicter la loi ». Nous ne menons pas un combat contre les religions ou leurs institutions avec lesquelles par ailleurs nous pouvons dialoguer. La FERC-CGT, lors de son dernier congrès, déclarait qu’il était nécessaire que « soit réaffirmés les principes de la loi de 1905 et que le gouvernement revienne sur les dérives des gouvernements précédents… ». Nous constatons qu’il n’en a rien été au-delà de quelques effets de manche non suivi d’engagements.
    La lutte pour le respect intégral des principes de la loi de 1905 est indissociable de la perspective de transformation sociale de progrès portée par la CGT.

    source: fnlp.fr

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 120 personnes pour réhabiliter les fusillés de 14-18  (OF 12/11/2015)Rassemblement devant le Monument aux morts de Primelin qui représente un enfant repoussant la guerre

    Répondant à l’appel de l’association Libre Pensée 29, 120 personnes ont pris part à un rassemblement au Monument aux morts de Primelin pour le 11 novembre. Ce monument est l’un des rares qui ne représente pas de symboles guerriers, mais un enfant repoussant les guerres. L’appel de la Libre Pensée était lancé pour rendre hommage aux soldats fusillés pour l’exemple lors de la Grande Guerre. Depuis plusieurs années, l’association réclame la réhabilitation de ces soldats, tant en France, où l’on en dénombre 639, que dans toute l’Europe. Sept Finistériens figuraient parmi les fusillés.

    A lire également: 11 Novembre-Un Rassemblement pacifiste (Le Telegramme du 14/11/2015 - page Cap Sizun)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires