• À Brest (29), 4 000 personnes disent « Non ! » à la loi Sécurité globale (OF.fr-28/11/20-21h03)

    Ils étaient près de 4 000 à s’être rassemblés contre la loi Sécurité globale.  Ils étaient près de 4 000 à s’être rassemblés contre la loi Sécurité globale.

     Ils étaient le double de la dernière manifestation. Près de 4 000 personnes se sont réunies, samedi 28 novembre 2020, à Brest (Finistère), contre le projet de loi « Sécurité globale ». Tous dénoncent une atteinte à la démocratie et à la liberté.

    « On espère au moins arriver au chiffre de la dernière fois, voire un peu plus, donc 1 500 personnes », glisse Olivier Cuzon, de la ligue des droits de l’homme, en début de manifestation à Brest (Finistère), samedi 28 novembre 2020. Son souhait a été largement atteint.

    S’ils étaient vers les 2 000 à s’être réunis à 15 h, place de la Liberté, les rangs ont vite grossi. Pour atteindre jusqu’à 4 000 manifestants selon les organisateurs, 3 000 selon la police. Donc le double de la dernière manifestation du 21 novembre 2020.

    « Le rapport de force est en train de s’inverser »

    Tous avaient le même but ce samedi : dénoncer la loi Sécurité globale. « Le rapport de force est en train de s’inverser aujourd’hui. Ce qu’on veut, c’est le retrait total de cette loi. » En ligne de mire, l’article 24, qui pénaliserait le fait de filmer des forces de l’ordre avec une intention malveillante.

    « Rien que le fait de voir vingt organisations qui appellent à manifester en même temps, c’est presque historique, note Olivier Cuzon. Alors quand on voit en plus comment cette manifestation mobilise, c’est bien la preuve qu’il y a un gros problème. »

    Une première manifestation pour certains

    « On voit même des nouvelles têtes que l’on n’avait jamais vues dans les manifestations », rajoute Olivier Cuzon. Parmi ceux-ci, Charles Ewen, 24 ans, ingénieur. « C’est ma toute première manifestation. Mais vu le sujet, je ne pouvais pas ne pas venir. Ce sont nos libertés qui sont en jeu. »

    Il était l’un des nombreux jeunes à se lever contre cette loi, lors de la manifestation. « Je suis venue parce que, quand on voit que la loi est en train de passer malgré l’actualité, je me dis qu’on se fout de nous ! » martèle Victoria, étudiante, en réalisant sa pancarte du jour.

    Les manifestants avaient tous leurs slogans.

    D’ailleurs, sur les pancartes, tout le monde a eu sa petite idée : « une caméra, ce n’est pas une arme » « liberté, égalité, censuré », « tout est devenu flou », ou dans le même registre « floutage de gueule ».

    Un défilé en musique

    Après les prises de parole, rappelant les problématiques que pose cette loi, comme l’article 24 et la liberté d’informer, ou encore « l’utilisation de drone pendant les manifestations », la manifestation a suivi le même schéma que celle du 21 novembre.

    Vers 15 h 30, le cortège s’est lancé dans un défilé dans les rues de Brest, avec un passage devant la sous-préfecture et le commissariat. Le tout en musique, avec une fanfare en tête de cortège. Sans oublier quelques arrêts pour entonner les traditionnels chants en chœur.

    Une fanfare a animé la manifestation.

    Devant le commissariat et sa grille close, en marge, dus à des petits groupes, quelques incidents sont à noter, avec des jets de poubelles ou de pétards sur le commissariat. Une manifestante a été blessée à la joue, par un feu d’artifice.

    Sur les coups de 17 h, la manifestation s’est dispersée sur des airs joués par la fanfare. « En espérant ne pas devoir de nouveau manifester et qu’ils entendent notre colère », glisse une manifestante.

    Jade SIMON

    source: https://www.ouest-france.fr/

     

    « Morlaix. Près de 500 personnes contre la loi Sécurité globale (OF.fr-28/11/20-17h14)Enormes manifestations pour le retrait de la loi sécurité globale et contre les violences policières : A Monville (PRCF) répond aux questions de RT international.(IC.fr-29/30/20) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :