• À Brest, la rentrée en deux temps des étudiants en santé (LT.fr-31/08/20-17h20)

    Masque et distance en amphi. Pendant quinze jours, il n’y aura pas d’autre réunion. L’UBO a décidé que les cours se feront à distance. Masque et distance en amphi. Pendant quinze jours, il n’y aura pas d’autre réunion. L’UBO a décidé que les cours se feront à distance. 

    La moitié des étudiants du parcours spécifique santé (Pass) ont fait leur rentrée, à Brest, ce lundi matin. Une rentrée masquée et distanciée. Les quinze premiers jours de cours se feront à distance.

    Un silence inhabituel régnait ce lundi matin dans les deux amphithéâtres de la faculté de droit et sciences économiques de Brest, qui accueille habituellement les cours des premières années d’études en santé. Impossible de caser les presque 1 000 étudiants (le chiffre n’est pas définitif avant le 30 octobre) de cette année de réforme, dans les deux amphis, en respectant la distanciation. Il a donc fallu prévoir deux journées de rentrée, la première ce lundi – pour ceux dont le nom commence par une lettre allant de A à K – et la seconde ce mardi.

    Cinq métiers de la santé, de dentiste à sage-femme

    L’année commence, comme toujours, beaucoup plus tôt en faculté de médecine que dans les autres unités de formation et de recherche (UFR) de Brest. L’UBO a décidé que les quinze premiers jours de cours se dérouleront à distance. Chaque étudiant est donc invité à télécharger les cours sur un moodle (une plateforme en ligne dédiée).

    « Respectez les distances physiques entre vous, c’est important même si vous portez un masque », a souligné le Pr Marie-Agnès Giroux-Metges, présidente du jury de Pass pour cette année 2020-2021, en demandant à certains jeunes de changer de place. Accompagnée des responsables de la scolarité, elle a détaillé les conditions de cette rentrée un peu particulière et les nouveautés d’une réforme plutôt complexe.

    Le Pass est la porte d’entrée pour les études de médecine, d’odontologie, de sage-femme (maïeutique), de pharmacie (les études se poursuivent à Rennes) et de kinésithérapie. Il est désormais impossible de redoubler cette année (*) mais, en cas d’échec et de notes suffisantes, l’étudiant peut poursuivre en L2 dans la filière (mathématiques, sciences, LEA, économie, lettres, philosophie…) qu’il a choisie comme « mineure » en ce début d’année. S’il n’a pas la moyenne, il doit se réorienter via Parcoursup.

    116 places en médecine

    Le rythme des examens est aussi bouleversé : il n’y a plus de première partie d’épreuves en décembre, tout va se dérouler en avril. À partir des résultats de ces épreuves, le jury pourra décider d’accorder 50 % des places, ou moins, de chaque spécialité, aux étudiants arrivés dans les premiers. Le reste des places, la moitié voire un peu plus, sera donc réparti grâce à deux épreuves orales de quinze minutes : l’analyse d’un document scientifique et le projet professionnel de l’étudiant. Le nombre de places offertes cette année pour chaque métier de la santé est déjà connu : 116 en médecine, 18 en odontologie, 12 en maïeutique, 12 en pharmacie et 13 en kiné.

    La réforme s’avère compliquée à intégrer et les questions ont été nombreuses. « Je ne peux pas encore vous dire si les cours reprendront en présentiel dans quinze jours. Tout va dépendre de la situation sanitaire et de son évolution. Mais nous espérons que ce sera le cas », a conclu le Pr Giroux-Metges.

    * Il existe une deuxième chance. Si l’étudiant choisit une licence généraliste avec option santé, il peut alors en fin de L2 ou L3 tenter l’admission sur dossier et épreuve orale.

     

    source: https://www.letelegramme.fr/

    « Modification de fonctionnement du Secours populaire de Quimper (LT.fr-31/08/20-16h42)Quimper. L’obligation du port du masque en centre-ville prolongée (OF.fr-1/09/20-12h17) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :