• À Quimper, le personnel médico-social de l’EPSM Gourmelen demande l’égalité (LT.fr-5/11/20-19h30)

    Le personnel médico-social de l’EPSM Gourmelen s’est réuni ce jeudi devant l’antenne départementale de l’ARS Bretagne, où ils auraient dû avoir rendez-vous. Le personnel médico-social de l’EPSM Gourmelen s’est réuni ce jeudi devant l’antenne départementale de l’ARS Bretagne, où ils auraient dû avoir rendez-vous. 

    Des membres du personnel des services médico-sociaux de l’EPSM Gourmelen se sont réunis ce jeudi à Quimper devant l’antenne quimpéroise de l’ARS Bretagne. Ils réclament, et ce depuis octobre, à être pris en compte par le décret Ségur.

    Selon qu’ils travaillent dans un service de soins ou dans un service médico social, tous les employés de l’EPSM Gourmelen ne bénéficient pas de la revalorisation de leurs salaires prévue par le décret du Ségur de la santé. Depuis le 1er octobre, le personnel médico social manifeste, pour obtenir les mêmes droits que leurs collègues. Ils devaient rencontrer le délégué territorial de l’ARS Bretagne ce jeudi. Le rendez-vous a été décalé au lendemain, vendredi, et aura lieu en audioconférence, avec le directeur régional. 

    Mais des salariés de Gourmelen ont tout de même souhaité se réunir devant l’antenne quimpéroise de l’ARS.

    Comme Sylvie, aide soignante à la Maison d’accueil spécialisée (Mas). Sa collègue Corine est infirmière sur deux services, pour la Mas et l’EAM (Établissement d’accueil médicalisé), qui accueillent des adultes en situation de handicap. Aucune d’elles n’a obtenu de revalorisation de son salaire.

    « J’ai plus de trente ans de métier. Je me demande si je ne devrais pas en changer, lance Sylvie. On fait le même travail, on a les mêmes horaires, on peut être rappelées comme les autres ou pour remplacer dans un autre service ».

    « C’est une sorte de non-reconnaissance du travail fourni par le personnel », estime Carole Henoff, secrétaire adjointe de la CGT de l’EPSM.

    Ils et elles souhaitent une modification du décret paru en septembre pour que tous obtiennent la revalorisation de leur salaire. Ce sont soixante personnes qui sont concernées à l’EPSM Gourmelen et 40 000 dans toute la France.

     

    source: https://www.letelegramme.fr/

    « Brest : les personnels de l’Établissement français du sang oubliés du Ségur (LT.fr-5/11/20-18h44)Quimper-Covid-19 : l’inquiétude grandit chez les lycéens (LT.fr-5/11/20-18h05) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :