• Déclaration du Front social concernant le projet de loi d'habilitation (23/06/2017)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • FRONT SOCIAL 29-AG  Lundi 19/06/2017-18 heures-salle des syndicats-ave Georges Clémenceau à Brest/

    FRONT SOCIAL 29-AG  Lundi 19/06/2017-18 heures-salle des syndicats-ave Georges Clémenceau à Brest/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 1ère circonscription du Finistère (Quimper/Briec/Fouesnant): le collectif STOP TAFTA-CETA interpelle les candidat-e-s (LT 29/05/2017)

    Pour le Collectif Stop Tafta-Ceta Quimper Cornouaille, Henri Guillou interpelle des candidats aux législatives sur le Ceta, accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, « qui pourrait entrer en vigueur d'ici quelques jours de façon provisoire suite à la ratification le 17 mai de ce traité par le Canada ». Le collectif appelle le Président de la République à interrompre le processus. « M. Macron s'est engagé à créer une commission d'experts chargée d'évaluer dans les trois mois les impacts sanitaires, environnementaux et climatiques du Ceta. Or pour être jugée crédible et pertinente, la création de cette commission et les décisions qui en résulteront doivent intervenir avant l'entrée en application provisoire de l'accord », écrit Henri Guillou. De ce fait, il est urgent que le Président de la République demande à l'Union Européenne de revenir sur l'application provisoire du CETA le 1e r juillet, voire le 1e r juin... ». Le collectif a appelé les candidats aux législatives (Mmes Le Meur, Levry-Gérard, Harvinder, Rainero et MM. Urvoas, Bigorgne, Brun, Rose) à se prononcer sur le dossier.

    source: letelegramme.fr

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ajoutée le 10 mai 2017

    Du nouveau le 11 mai 2017 A lire sur http://france3-regions.francetvinfo.f...

    France Insoumise sera finalement candidate face au PCF dans la 8e circonscription de Seine-Maritime

    Accord "local" entre PCF et France insoumise dans 2 circonscriptions de seine maritime (76)

    Rebondissement ce jeudi (11 mai 2017) avec "la levée de l'ambiguïté" et, au final,  un désaccord

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Avec le bulletin de vote JL Mélenchon, gagnons le Frexit progressiste !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 30mai paris (84)

    Débordant la capacité d’accueil de la place plus de 500 personnes ont répondu présent ce 30 mai, 10e anniversaire du NON populaire à l’Union Européenne. C’est devant une assemblée combattive, faisant flotter les drapeaux rouges et tricolores de la classe ouvrière aux cotés des drapeaux des peuples opprimés par l’UE et l’OTAN, que tour à tour et faisant résonance à l’appel à la résistance contre cette dictature de oligarchie capitaliste lancé par Léon Landini FTP-MOI, les différents représentants des organisations des Assises du Communisme ont pris la parole pour appeler à la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN, pour la souveraineté nationale, pour la paix, la démocratie et le progrès social.

    Ont pris la parole :

    • William Roger – Rassemblement des Cercles Communistes
    • Georges Gastaud – Pôle de Renaissance Communiste en France
    • Marie-Christine Burricand – Faire Vivre et Renforce le PCF
    • Eric Fatou, cercle ouvrier du bassin minier a prononcé l’appel commun concluant le rassemblement unitaire, suivi des chants révolutionnaires la Marseillaise et l’Internationale et la Jeune Garde.
    • Les messages de soutien issus du mouvement communiste d’Europe venus de divers pays ont été chaleureusement applaudis

    Etaient notamment présents, Yvettes Genestal Action Communiste Normandie, Jean Calvary des Rouges Vifs IdF, , Gilles Questiaux de Reveil Communiste, Christian Champiré maire communiste de Grenay, Roger Sylvain du Front Syndical de Classe, Jean Luc Pujo des Clubs Penser la France ainsi que de nombreuses personnalités communistes et républicaines. Avaient répondu présents contre la liquidation sociale du pays pour cette manifestation nombre de militants communistes et non communistes qui ne seront pas laissés perturbés par la tentative désamorcée de perturbateurs d’extrême droite.

    Ce 30 mai, puisque l’Assemblée « Nationale » n’a pas voulu écouter le vote populaire, ce sont les travailleurs qui sont venus s’y faire entendre.

    Plus que jamais, Union, Action avec les communistes pour les 4 sorties !

    www.initiative-communiste.fr publiera dans les jours prochains un reportage détaillée ainsi que les discours prononcés.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 10ème anniversaire de la victoire du NON au Traité Constitutionnel Européen
    APPEL A MANIFESTER LE 30 MAI 2015 À PARIS,
    14 H, PLACE EDOUARD HERRIOT (Métro Assemblée Nationale)
     
     

    LE CAPITALISME NE PEUT PAS RÉPONDRE AUX BESOINS DU PEUPLE

    IL FAUT SORTIR DE L’EURO, DE L’UNION EUROPÉENNE ET DE l’OTAN

     

    La situation politique nationale et internationale est de jour en jour plus inquiétante. Sur la planète, les guerres impérialistes menées par les impérialistes américains et européens qui soutiennent les forces ouvertement fascistes en Ukraine, les crimes colonialistes en Palestine et les terroristes en Syrie, en Irak, en Afrique et provoquent ainsi une logique d‘affrontement contre la Chine, la Russie, l‘Amérique Latine. En France, offensive patronale stimulée par Valls et Hollande et les surenchères des Sarkozy, Juppé et Fillon contre ce qui reste des conquêtes sociales et des services publics, contre la souveraineté nationale, les communes, l‘égalité des droits, la laïcité. L‘« Europe sociale », les « guerres humanitaires », l‘« euro au service des peuples » sont des mensonges qui désarment le mouvement ouvrier et populaire, les luttes des salariés et détruisent les services publics. Les salariés confrontés à la casse de leur emploi l’ont compris. Par leur lutte ils posent la question d’une autre société. Ainsi les marins de la SNCM s’opposent à la circulaire sur les travailleurs détachés, les ouvriers de Fralib disent haut et fort que l’entreprise leur appartient, les salariés du commerce, de la SNCF, d’Air France s’opposent à la dérèglementation et la libéralisation imposée par cette union du capitalisme européen. Il y a urgence à résister à cette logique de guerre et de régression des salaires, pensions et allocations ! Si notre NON a été bafoué les luttes d’aujourd’hui montrent que la partie n’est pas gagnée pour les forces du OUI.

     

    Il y a 10 ans, le peuple de France avait bousculé tous les pronostics avec la victoire du NON au traité constitutionnel européen. UMP, PS et UDI ont refusé de respecter ce vote, et veulent nous enfermer dans une fausse alternative: soit le soutien aux politiques pro–européennes, soit l‘extrême droite bleu marine et sa face cachée néo-nazie des identitaires et autres amis de Dieudonné et Soral. Notre peuple a la force de refuser de nouveau, de construire pas à pas un Front Populaire Patriotique de résistance à l’austérité, aux guerres coloniales, au racisme, au fascisme, aux délocalisations, aux privatisations, au traité transatlantique. Les participants des Assises du Communisme appellent le peuple de France, les forces patriotiques,syndicales, politiques et associatives allant au bout de leur démarche de résistance à l’UE qui ont fait la victoire du NON à sortir de l’euro, de l’UE, de l’Alliance atlantique pour résister et ouvrir, en sortant du capitalisme, une nouvelle voie de développement. En nous appuyant sur les luttes en cours et celles en devenir, nous proposons aux militants et aux organisations communistes, aux syndicats, aux progressistes et patriotes antiracistes et antifascistes, à tous ceux qui s‘opposent à cette guerre de classe européenne et qui ont milité pour la victoire du NON au TCE, de construire ensemble une grande manifestation unitaire le 30 mai 2015 à Paris.

     

    C’est la meilleure réponse à la crise de ce gouvernement « de gauche » dont le peuple ne veut plus, pour ne pas laisser la place à cette Marine Le Pen qui non seulement ne combat pas le capitalisme mais amène le pire. Ainsi nous rendrons visible la capacité populaire de résistance et clamerons qu’il faut briser ce carcan des peuples qu‘est l’UE pour une perspective progressiste de souveraineté nationale et populaire, de coopération internationale, de progrès social et d‘émancipation populaire, dans l‘esprit du programme du Conseil National de la Résistance « Les Jours heureux ».  

     
    Déclaration commune des organisations composant les
    ASSISES DU COMMUNISME

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique