• Affaire Obono, racisme ou pas ?-par Denis Collin (vududroit.com-3/09/20)


    Grâce au binôme des « adversaires complices » selon l’excellente expression de Maurice Merleau-Ponty, à savoir Valeurs Actuelles et son surmoi racisant d’une part et le courant racialiste indigéniste qui a pris le contrôle de la France Insoumise d’autre part, nous avons eu droit à une diversion en forme de débat pourri pour effacer la rentrée sociale.

    J’ai dit dans ces colonnes ce que je pensais de la dimension politique de la séquence et j’ai insisté sur le fait que sur le plan juridique, le texte et les images de Valeurs Actuelles ne relevaient pas de l’application de la loi pénale qui réprime l’expression raciste. Éric Dupond Moretti était également de cet avis qu’il avait exprimé dans un tweet. Histoire de le moucher et de lui rappeler qui c’est Raoul (pas Didier hein), le procureur de Paris a immédiatement, et inévitablement à la demande de l’Élysée, ouvert une enquête préliminaire. Actuellement pour EDM c’est une baffe par jour, il doit aimer ça.

    J’ai demandé à Denis Collin sa définition du racisme et la portée politique qu’elle a sur la petite séquence que l’on vient de nous infliger.

    Merci à lui.

    Régis de Castelnau (vududroit.com)


     

    Affaire Obono, racisme ou pas ?-par Denis Collin (vududroit.com-3/09/20)Qu’est-ce que le racisme ?

    par Denis Collin, 

     

    On en peut donner une définition assez simple. Dans le racisme, il s’agit :

    1) de classer les humains en grandes catégories selon des critères phénotypiques arbitraires (couleur de la peau, forme du crâne…)

    2) d’attribuer à ces prétendues « races » des traits de caractère généraux et relevant du pur préjugé.

    3) d’utiliser ces préjugés comme justifications pour engager des actions en faveur de certaines prétendues races (suprématisme, par exemple, qui existe en plusieurs versions) ou en leur défaveur (discriminations, par exemple) ou même pouvant aller jusqu’à l’extermination (cas des génocides).

    Que le racisme soit une absurdité à tous égards, c’est évident pour quiconque réfléchit un peu, tout simplement parce que le concept de race, déjà douteux quand il s’agit des animaux, est dénué de tout sens pour l’espèce humaine dont l’homogénéité génétique est tout à fait remarquable. Mais que les thèses racistes soient stupides n’empêche pas le racisme d’exister et les discours racistes de proliférer. Les critères que je propose sont simples et permettent de déterminer si un discours est raciste ou non. Par exemple, comme l’islam n’est pas une race et que la religion ne concerne pas l’être des individus, la critique, même virulente, même caricaturale de l’islam n’est pas raciste. En revanche, ces critères montrent que les discours sur le racisme structurel ou systémique de la France sont des balivernes : la mention des « races » a disparu de la constitution, fût-ce pour réaffirmer leur égalité et suffisamment de faits réfutent cette thèse du racisme structurel, même si on trouve des Français racistes, comme partout ailleurs, mais pas plus qu’ailleurs et même, pour des raisons qu’on pourrait expliciter, plutôt moins.  La France n’a rien à voir avec les États-Unis, pays officiellement raciste jusque dans les années 1960 et qui en garde de nombreuses traces, notamment par le fait que l’État y classe les individus selon leur race. Ces mêmes critères montrent que le PIR et autre indigéniste comme la LDNA sont des racistes authentiques, comme le sont les factions islamistes de diverses obédiences qui professent désormais un antisémitisme « décomplexé ». Il peut aussi sembler curieux que des « Noirs », victimes du racisme, soient à leur tour racistes. Mais cela n’a rien d’étonnant, puisque le racisme est sans doute un des vices les plus largement partagés.

    De tout cela, il découle aussi que les caricatures de Danièle Obono dans Valeurs Actuelles n’étaient pas racistes, pas plus que les caricatures de Mahomet reprises dans Charlie ! Valeurs Actuelles est un journal réactionnaire animé par la haine des fonctionnaires et des droits sociaux des travailleurs et dont l’objectif est de se faire le porte-parole de la droite la plus extrême. A priori on n’aurait aucune raison particulière de prendre sa défense face aux réactions de tous bords après la publication de sa « fiction » sur Danièle Obono. Mais les attaques contre ce journal ne sont pas une offensive contre sa ligne politique – M. Macron qui soutient Danièle Obono contre VA partage en effet une partie des orientations néolibérales de ce journal et pratique un autoritarisme qui ne doit pas déplaire à sa rédaction.  Mais l’offensive contre VA est une offensive contre la liberté d’expression et son corollaire, la liberté de la presse, régie par la loi de 1881. Les excuses de la rédaction de VA et le front unique Macron-Mélenchon indiquent les limites de ce qui est dicible et le prochain qui s’essaiera à la critique un peu virulente y regardera à deux fois. L’ouverture – étonnante – d’une enquête par le parquet constitue clairement une affirmation de la volonté du pouvoir de soumettre toute expression au bureau de vérification des énoncés politiquement corrects – aujourd’hui, c’est VA et demain Mélenchon ou un autre qui s’étonnera de récolter les fruits empoisonnés de ce qu’il a semé. Ceux qui, comme les dirigeants de LFI, dénonçaient hier l’instrumentalisation politique de la justice quand ils en étaient les victimes appellent aujourd’hui à la répression contre la liberté de la presse. On ne peut réclamer pour soi-même l’application d’un principe que l’on dénie pour les autres.

    Voici bientôt dix ans, j’avais analysé cette mise en cause des libertés « libérales » de base dans mon livre La longueur de chaîne (Max Milo, 2011) et l’évolution de la loi et des pratiques au cours des dix dernières années ont largement corroboré ces analyses. Hélas.

    Denis Collin – le 2 septembre 2020


     

    source: https://www.vududroit.com/

    « Didier Raoult victime d'acharnement ? (RT-France-4/09/20)Côte d’Ivoire, le régime Ouattara vacille et réprime ! (IC.fr-3/09/20) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :