• «Attaque chimique» à Douma : un père et son enfant battent en brèche la version occidentale (VIDEOS)-RT-19/04/2018)

    «Attaque chimique» à Douma : un père et son enfant battent en brèche la version occidentale (VIDEOS)-RT-19/04/2018)Le garçon, identifié comme étant Hassan Diab et âgé de 11 ans, le 7 avril à Douma, dans la Ghouta orientale, capture d'écran Facebook

    Une équipe de télévision a pu retrouver l'un des enfants figurant dans la vidéo, relayée 
    par tous les
    médias, de la scène de confusion dansl'hôpital de Douma près de Damas.

    Bien qu'indemne, le garçon témoigne qu'il a été forcé de s'y rendre. La chaîne russe Rossiya a pu avoir accès à l'un des enfants figurant dans la vidéo,reprise par tous les médias, de scène de panique dans unhôpital à Douma le 7 avril dernier. Parmi ceux-ci, un garçon, qui ne paraît pas suffoquer, autour duquel des hommes s'affairent, l'arrosant d'eau et utilisantvraisemblablement un spray nasal, le laissant plutôt surpris et hébété.Mais le même garçonnet, retrouvé et interviewé par l'équipe de télévision russe, affirme qu'ordre lui a été donné de se rendre à l'hôpital. «Nous avons entendu des personnes criant que nous devions nous rendre à l'hôpital, alors on y est allé. Quand je suis arrivé des gens m'ont attrapé et ont commencé à déverser de l'eau sur ma tête», témoigne l'enfant, identifié comme Hassan Diab, 11 ans, au journaliste et reporter de guerre russe Evguéni Poddoubny.

     Omar Diab, le père d'Hassan, rapporte de son côté qu'il a fini par retrouver sa famille, après avoir quitté son lieu de travail, un chantier. «Quand j'ai su que ma famille était à l'hôpital, je suis presque devenu fou», se rappelle-t-il. «Je me suis rendu à l'hôpital, j'ai monté les marches et j'ai trouvé ma femme et mes enfants», raconte-t-il, soulignant qu'il n'avait «rien entendu à propos d'une attaque chimique». «J'ai fumé dehors, je n'ai rien senti», précise-t-il.

    Et le père de famille de poursuivre : «Je suis rentré dans l'hôpital [...] j'ai vu que de l'eau avait été déversée dans la pièce, j'ai rencontré des enfants, ils ont criés : "Bonjour". Omar Diab est ensuite monté à l'étage pour enfin retrouver sa femme et ses enfants. «Dieu merci, les enfants allaient tous bien», témoigne encore le père, ajoutant qu'on leur avait donné des fruits et des biscuits. 

    source: https://francais.rt.com/

    « La contre-réforme de la SNCF-par Georges GASTAUD (PRCF)Solidarité Papillons Blancs -Licenciement des délégués syndicaux STOP-Rassemblements jeudi 26/04-midi -au Moros et au Siège »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :