• Bernard Friot : arguments décisifs contre le revenu de base, outil du Capital.

    Ajoutée le 21 sept. 2016 (Loïc CHAIGNEAU)

    Origine : https://www.facebook.com/reseausalari...

    Sur le revenu de base je voudrais vraiment m’adresser à ceux qui, d’entre vous, sont favorables au revenu de base. Je comprends très bien d’ailleurs que un certain nombre de personnes aspirent au revenu de base, parce que quand on s’efforce de faire des productions alternatives dans des situations juridiques d’autoentrepreneur, de portage salarial, de collecte sur teepee etc, y’a une forme d’incertitude qu’on souhaite pouvoir lever par un revenu garanti, je comprends parfaitement cette position.

    Mais je voudrais vraiment inviter ceux qui la partagent à s’interroger sur le fait que aujourd’hui le Capital a comme projet le revenu de base. Et la loi travail en est une expression tout à fait claire. L’emploi c’est à la fois une aliénation, une subordination à un employeur, et c’est pourquoi je ne suis pas favorable à l’emploi, je suis favorable au salaire à vie.
    Mais c’est aussi le lieu de grandes conquêtes syndicales. C’est-à-dire que, en échange de cette subordination, d’une part y’a obligation de respecter la qualification de la convention collective, la qualification elle ne relève pas du marché des biens et services, on ne paye pas les gens en fonction du marché des biens et services, la qualification elle est définie dans la convention collective et l’employeur a une obligation de respecter la convention collective, la qualification du poste. Conquête de la cotisation, l’employeur doit cotiser, il doit lier cet emploi à des cotisations, et puis l’employeur doit respecter des protections, de l’embauche, du licenciement, de la santé, des conditions de travail, des horaires, etc, qui sont codifiés dans le Code du travail.
    Nous avons aujourd’hui une part massive du capital qui ne veut plus s’emmerder avec la fonction d’employeur. Y’a pas qu’Uber. Prenez un chantier de Bouygues. Vous avez deux salariés sur le chantier de Bouygues, tout le reste c’est des autoentrepreneurs, c’est des gens en portage salarial, etc. Donc y’a là un enjeu absolument réel.

    « Laisser l'appareil du PCF-PGE torpiller la "France insoumise"......par Antoine MANESSIS (PRCF) Comprendre facilement le travail de Bernard Friot en 10minutes. »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :