• Brest-G7 parlementaire. Les opposants en ordre dispersé (LT.fr-7/09/19-19h32)

    Brest-G7 parlementaire. Les opposants en ordre dispersé (LT.fr-7/09/19-19h32)De 300 à 400 manifestants se sont mobilisés pour dire « Non, merci » au G7.

     

    La manifestation prévue par de nombreux syndicats, collectifs, partis politiques de gauche, associations pour protester contre le G7 parlementaire a tourné un peu court, ce samedi après-midi. La faute à une foule estimée à 400 au meilleur de sa forme, et plus certainement 300 lors de la marche, ainsi qu’à une organisation cacophonique et désordonnée jusque dans le tracé du parcours.

    Sur la place de Strasbourg, si loin du port impénétrable où vivent ce samedi les présidents des assemblées, ce n’est peut-être pas le grand soir mais ce n’est pas non plus la famine de certaines manif’ désertes. Alors que 13 h 30 sonne, ils sont entre 300 et 400 à discuter en attendant que le cortège s’ébroue pour rappeler que le G7 « Non, merci ». La foule se montre d’emblée très hétéroclite. 

    Aux anars, pavillon noir en oriflamme, à la CNT rouge et noire se sont ajoutés un bon nombre de gilets jaunes, une poignée de syndicalistes (SUD et CGT principalement) et d’associatifs comme ceux du Mouvement pour la paix ou de Mor Glaz, entre autres. Plus un élu ou deux, comme Anne-Marie Kervern, représentant l’UDB.

    Au pied de l’escalier décrié de la place susdite, les prises de paroles pleuvent. Elles sont abruptes et sans concession. Surtout celle du collectif rouge et noir qui lance un appel insurrectionnel contre le capital et ses représentants, lorsqu’Olivier Cuzon, au nom des assos, syndicats et partis politiques pointe que ces « pays se disent modernes mais ne sont que riches, inégalitaires et militarisés. Leurs politiques vont contre les intérêts du peuple en soutenant le libre-échange mondialisé, la dérégulation ». Anticapitalistes tous, comme Jean-Paul Hellequin, pour Mor Glaz, qui rappelle la sauvagerie sociale du monde maritime et de ces marins payés à la trique, comme Roland Le Guillou de Penanros pour le Mouvement pour la paix, qui harangue sur la nécessaire sortie du nucléaire.

    Le Mouvement pour la paix a revendiqué une nécessaire sortie du nucléaire. vision à l’Étoile

    Mais voilà. Le temps passe et rien ne se passe. Depuis le début du rassemblement, la rumeur court que le parcours de la manifestation n’est pas spécialement arrêté. Certains voudraient aller en zone, d’autres rue Jean-Jaurès et quelques derniers, nulle part. « On vient au rassemblement, on ne défilera pas », fait savoir le même Olivier Cuzon, las de n’avoir pu établir un programme commun pour ce samedi spécial ni un ordre de marche définitif.

    Les gilets jaunes s’en mêlent, un vote à la main levée est organisé. La rue Jean-Jaurès est plébiscitée, en dépit d’un déploiement musclé des forces de l’ordre et c’est pourquoi les désormais 300 manifestants partent… en zone, via la route de Gouesnou. À marche rapide, les voilà au rond-point de l’Étoile, près des concessions automobiles où ils se figent. De discussions en discussions, l’immense majorité des gilets jaunes quitte la troupe.

    Sans ordre de marche préétabli, nombre de gilets jaunes ont quitté le cortège.

    Un temps, quelques minutes et quelques explosions de bombes agricoles. Puis les autres, qui rebroussent chemin vers la ville et son centre. Il ne reste que deux cortèges un peu divisés pour un baroud d’honneur qui, selon le parquet, n’a été émaillé d’aucun incident notable. Pendant ce temps-là, les parlementaires du G7 s’apprêtaient à quitter Brest.

    Steven LE ROY

    source: https://www.letelegramme.fr/

    « Brest. Dans la confusion, 300 personnes contre le G7 (OF.fr-7/09/19-19h08)Samedi de mobilisation contre le G7 des parlementaires à Brest (F3 Bretagne-7/07/19-19h26) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :