• Brest. La manifestation pro-kurde dégénère : quatre blessés (LT.fr-11/02/2018-11H 44)

    Photo d'illustration François Destoc

    A l'appel des Amitiés Kurdes de Bretagne, relayé par des organisations comme le MRAP ou la Ligue des droits de l’homme, une manifestation pro-kurde s’est déroulée, samedi après-midi, dans le centre-ville de Brest. Les choses ont dégénéré quand une "dizaine" de partisans du président Erdogan ont surgi

    Selon nos informations, environ 80 personnes se sont rendues à l’appel pour protester contre les violences du régime turc faites à la population kurde. Un peu après le début du rassemblement, convenu à 14 h 30, une « dizaine » de partisans du président Erdogan ont surgi, habillés de tee-shirts noirs, brandissant un immense drapeau turc et en provoquant la foule au son de slogans hostiles à la population kurde. La température est alors aussitôt montée sur la place de la Liberté au pied du monument aux morts, quelques Kurdes et Français répondant aux invectives haineuses de leurs adversaires. 

    Quatre blessés 

    La suite est très « confuse », selon le parquet de Brest. Toujours est-il qu’une bagarre, brève mais assez violente, a fait s’affronter les deux camps où des coups ont été échangés à mains nues. Toujours selon le parquet, il est impossible de savoir qui a distribué les premiers horions, « parce que ça a été très bref. Il y a quatre blessés légers, avec des côtes touchées et des nez cassés mais pas davantage ». En dépit d’une présence policière arrivée juste après l’échauffourée, il n’y a eu aucune interpellation mais de l’avis du ministère public, « l’affaire pourrait connaître des développements. Ce dimanche après-midi, trois Kurdes sont venus déposer plainte au commissariat. Je confirme toutefois que la situation reste très tendue entre les deux communautés ». Selon l’une des manifestantes « scandalisée par les provocations des dix jeunes Turcs, tous des hommes », ce type de manifestation ne peut plus s’envisager « sans un service d’ordre adéquat et une présence policière dès le début. Ce que j’ai vu est effrayant, la violence a été instantanée ». 

    Une soixantaine de personnes ce dimanche

    Dimanche, une autre manifestation contre les répressions du régime turc à la frontière syrienne s’est déroulée, en fin de matinée, sous des dizaines de drapeaux kurdes. Ce rassemblement n’était absolument pas prévu et a réuni une fois encore une soixantaine de personnes. Un Turc, ayant vu le cortège d’un café voisin, est sorti de l’établissement pour filmer et a aussitôt été pris en chasse par les manifestants. Les forces de l’ordre ont calmé les ardeurs aussitôt, évitant un bis repetita. Pour autant, les forces de l’ordre et le parquet n’excluent pas de possibles prolongations dans les jours à venir.

    source: http://www.letelegramme.fr

    A lire également: L'imperialisme est l'ennemi principal du peuple kurde a disposer-du-droit de lui-même (PRCF)

     

    « Daniel Le Flanchec. De l'héroïsme à l'oubli -par Serge ROGERS (LT-11/12/2018)À Notre-Dame-des-Landes, la fête de la victoire-video (reporterre.net-12/02/2018) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :