• Cap Sizun- L'abattoir de Pont-Croix veut devenir un outil pour la Cornouaille (OF 8/07/2016)

    Cap Sizun- L'abattoir de Pont-Croix veut devenir un outil pour la Cornouaille (OF 8/07/2016)Le  Le groupe de travail et la nouvelle équipe de l'abattoir

    Les élus et la chambre d'agriculture explorent plusieurs pistes pour augmenter progressivement le tonnage. Les communautés de communes alentours soutiennent l'équipement.

    Les élus des communautés de communes du Haut-Pays Bigouden, du Pays bigouden Sud, de Douarnenez et du Cap-Sizun, chambre d'agriculture, l'agence Ouest-Cornouaille, se sont réunis en groupe de travail, mercredi pour le développement de cet équipement de l'Ouest-Cornouaille.

    Les communautés de communes autres que le Cap-Sizun ont décidé de mettre la main à la poche pour soutenir l'établissement, le Haut-Pays bigouden Sud devrait prochainement acter une participation financière.

    Diversifier les circuits courts

    Paul Guéguen, élu communautaire capiste à la tête de ce groupe de travail, précise que, depuis mars, il s'agit de la troisième réunion, l'une d'elle s'est déroulée notamment à Poullan-sur-Mer, avec une vingtaine d'éleveurs qui avaient répondu présent.

    Les orientations se dirigent vers une diversification des circuits courts. Du matériel sous-vide devrait être notamment acquis. Cibler la restauration des collectivités locales, collèges, maisons de retraite, etc. est aussi dans les objectifs. Plusieurs pistes sont à explorer, car il s'agit d'augmenter progressivement le tonnage.

    La chambre d'agriculture devrait conduire une étude sur la filière viande locale dans l'Ouest-Cornouaille, une sorte d'inventaire de la production bovine, porcine, ovine.

    Les conclusions devraient être livrées en fin d'année. Un audit de l'établissement devrait aussi être conduit par la communauté de communes. Le prochain conseil communautaire à Esquibien devrait avaliser ces deux points, susceptibles de bénéficier de subventions.

    Viande de Cornouaille, viande bio et du terroir, il s'agit pour l'abattoir de s'identifier avec une valeur ajoutée à sa production.

    Alors que l'on constate une diminution générale de consommation de viande au plan national, « ce qui est en jeu, c'est le maintien du monde agricole, relève aussi Paul Guéguen. Il faut que les distributeurs et consommateurs s'y retrouvent. »

    Un nouveau dépliant de présentation et prestation de l'abattoir devrait être présenté sous peu. Dans la structure, l'équipe s'est pour partie renouvelée. Responsable : Philippe Lannou. Chef d'équipe : Sébastien Jacq. Opérateurs : Brendan Le Bour, Rénald Lucas et Renaud Le Gofff.

    source: quotidien Ouest-France 8/07/2016

    « Pays Bigouden-Les syndicats de facteurs remontés contre la supression de tournées (LT. 8/07/2016)Groupement hospitalier-"Un outil d'économies" pour la CGT (LT 8/07/2016) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :