• Carhaix-Désertification médicale. L'inquiétude monte (LT-30/09/2017)

    Carhaix-Désertification médicale. L'inquiétude monte (LT-5/10/2017)

    Christophe Penoignon Le conseil communautaire de jeudi ne s'est pas étiré en longueur. Pas de grands débats, comme lors du conseil municipal de lundi, mais deux grandes questions ayant retenu l'attention des élus. Une satisfaction : les avancées en matière de fibre optique. Et une inquiétude : la désertification médicale.

    Le sujet avait déjà été abordé lors du conseil municipal de lundi par les élus. Jeudi, la question de la désertification médicale s'est encore une fois invitée à la table des discussions, lors du conseil communautaire, alors qu'elle n'était même pas inscrite à l'ordre du jour. En cause, le classement par l'Agence régionale de santé (ARS) de la commune de Carhaix en Zone d'action complémentaire (Zac), et non en Zip (zone prioritaire). « Maël-Carhaix a été placée en zone prioritaire alors que la commune bénéficie de cinq médecins. Cela paraît assez improbable », a lancé Cathy Gouriou, première adjointe. En effet, Carhaix, commune comptant sept fois plus d'habitants que sa voisine costarmoricaine, ne comptait plus que dix médecins généralistes, dont cinq âgés de plus de 60 ans, l'an passé. « Si ces médecins qui partiront bientôt à la retraite ne sont pas remplacés, cela pourrait être catastrophique, a poursuivi Cathy Gouriou.

    « C'est dénigrer nos efforts »

    Pour établir son classement, l'ARS se base sur trois critères : les besoins en soins de la population, l'offre médicale et le temps d'accès aux soins. « Or, aux urgences de Carhaix, 47 % des gens viennent spontanément, sans avoir cherché à se diriger d'abord vers un médecin, car le temps d'attente est trop long », a précisé Cathy Gouriou. À l'issue de la discussion, les élus ont entériné la demande de classement du territoire en zone prioritaire, qui donnerait droit à des aides fiscales supplémentaires. « Ne pas nous accorder ces aides, c'est dénigrer tous les efforts que l'on fait avec l'association des professionnels de santé libéraux du secteur de Carhaix. Nous devons nous battre pour éviter le désert médical », a conclu la première adjointe. Le nouveau zonage de l'ARS sera effectif en janvier 2018. Un rétropédalage de l'agence est donc encore possible.

    80 % de fibre optique en 2019

    Autre dossier sensible abordé jeudi : le déploiement du Très haut débit (THD) internet. Alors que les élus avaient voté pour une accélération du processus de couverture du territoire lors d'un précédent conseil (notre édition du 20 mai 2017), ils étaient cette fois invités à approuver la signature d'une convention entre Poher communauté et Mégalis Bretagne, responsable du déploiement. Celle-ci prévoit la pose de 1.344 prises de type fibre optique dans la zone Cléden-Poher - Kergloff, pour une participation de Poher communauté à hauteur de 598.080 €, et de 607 prises dans la zone de Motreff - Saint-Hernin, pour une participation de la communauté de communes à hauteur de 270.115 €. « Nous serons à 60 % du territoire couvert à la fin de l'année et à 80 % dans deux ans, s'est félicité Christian Troadec, président de Poher communauté. On a bien fait de se montrer très dynamique dès 2010-2011 pour demander à ce que l'ensemble de notre territoire soit équipé de la fibre optique ». Car chez les voisins, les dents grincent. À travers une pétition lancée samedi, les Châteauneuviens demandent la révision du schéma de déploiement de la fibre optique sur la communauté de communes de Haute Cornouaille. Et pour cause : pour l'instant, seulement 11 % de son territoire est couvert. Ce pourcentage grimpe péniblement à 17 % pour le territoire de Monts d'Arrée Communauté.

    « Se montrer solidaires »

    « Je ne crois pas que c'est en demandant au voisin de rétrocéder des prises que nous allons régler le problème, a confié Christian Traodec. Pour arriver à une équité en matière de couverture sur l'ensemble du Centre-Bretagne, nous devons travaillons ensemble, être solidaire avec les élus et les populations, et nous montrer offensifs auprès de Mégalis, afin de demander plus de prises ». La signature de la convention a été approuvée à l'unanimité. Le déploiement de la fibre optique sur le territoire de Poher communauté est chiffré à 22 millions d'euros, dont 5 millions pris en charge par la communauté de communes.

    source: http://www.letelegramme.fr

    « Logement HLM-Brest Métropole :« Une saignée à blanc inacceptable » pour les élus du PCF (LT 5/10/2017) Liberté pour Salah. Un rassemblement ce jeudi-18 h -Place des Otages à Morlaix (LT-4/10/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :