• Carhaix. Les Poilus du Poher à l’honneur dans un livre (OF.fr-1/11/18-6h12)

    Carhaix. Les Poilus du Poher à l’honneur dans un livre (OF.fr-1/11/18-6h12)Guy Malbosc sera présent à la cérémonie du 11-Novembre de la ville

    En 2018, la France fête le centenaire de la guerre 14-18. Dans un ouvrage inédit, "La Bretagne dans la Grande Guerre, Carhaix et ses Poilus", Guy Malbosc revient sur cette époque.

    Le 11 novembre 2018, la France rendra hommage aux millions de civils et militaires morts pour le pays lors de la guerre 14-18.

    Un centenaire que Guy Malbosc, historien et conférencier, souhaite célébrer avec la publication aux éditions Ouest-France d’un ouvrage inédit : La Bretagne dans la Grande Guerre, Carhaix et ses Poilus.

    Bretagne riche d'Histoire

    « Mon occupation principale c’est l’Histoire. La région Bretagne a une histoire riche et le centenaire de la guerre arrivait à grand pas. J’ai commencé à faire mes recherches il y a quatre ans », explique l’auteur.

    Quatre ans d’un travail minutieux. « Carhaix n’a rien d’exceptionnel par rapport à d’autres villes de France, mais ce qu’il s’est passé ici est un parfait exemple de l’époque, de ce que vivait la population. »

    S’armer de patience

    Mais revenir sur l’histoire de Carhaix dans les années 1914-1918 requiert beaucoup de patience. Guy Malbosc cherche des informations, et rien de tel que les médias : « J’ai lu des centaines de pages de la presse quotidienne de l’époque : Ouest-Eclair, l’ancêtre de Ouest-France, et La Dépêche de Brest, celui du Télégramme. Il y avait aussi une presse périodique, axée sur le milieu rural et à l’agriculture avec une ou deux colonnes en breton. »

    Grâce aux journaux, il remonte le temps et trouve de la matière pour contextualiser les quelques mois avant l’attentat de Sarajevo, le 28 juin 1914, qui plonge l’Europe, puis le monde dans les tranchées.

    La société entière impactée

    « Le livre est séparé en deux parties. Les trois quarts sont dédiés à la vie civile dans le canton de Carhaix, Quimper et Brest. Grâce aux archives de la presse, j’ai pu contextualiser l’avant-guerre pour bien comprendre les difficultés de la guerre. »

    Dès le 22 août 1914, la population active part pour le front. Restent les femmes, les enfants et les personnes âgées : « Les hommes ne sont plus là pour produire les denrées habituelles. Les femmes à l’époque ne travaillent pas. Chaque partie de la société est profondément modifiée et impactée par la guerre. »

    La crise des sabots

    L’auteur aborde alors la crise des sabots, la pénurie de beurre qui touche le canton carhaisien. Il explique la place de l’école dans la propagande gouvernementale, l’augmentation du coût de la vie.

    Un travail qu’il réalise grâce aux sources administratives cette fois, aux correspondances entre les communes et la préfecture du Finistère.

    L’aspect militaire en fin d’ouvrage

    « La deuxième partie du livre est à propos des militaires, des Poilus de Carhaix. C’est la plus petite partie, mais celle qui m’a pris le plus de temps car il y a très peu de données ou de sources sur ce sujet. »

    La préface est écrite par Christian Troadec, maire de Carhaix. Guy Malbosc relate la vie bouleversée du territoire à travers cet ouvrage sorti en librairie le 26 octobre. 

    La Bretagne dans la Grande Guerre, Carhaix et ses Poilus, de Guy Malbosc, aux éditions Ouest-France. Prix : 23 €.

    Soizic ROBET

    Source: https://www.ouest-france.fr

    « Bébés sans main. « On a eu l’impression d’une volonté d’étouffer l’affaire » (LT.fr-31/10/18-19h37)1914/1918: Refuser la guerre (France5-28/10/18-Film de Georgette CUVELIER, 2014,55') »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :