• Ce que contiennent les Memorandums de la Troika UE BCE FMI ou de Syriza contre les travailleurs Grecs !

    Ce que contiennent les Memorandums de la Troika UE BCE FMI ou de Syriza contre les travailleurs Grecs !Mais que contiennent les Memorandum de la Troika UE BCE FMI et celui proposé par Syriza ?

    Les syndicats grecs (et on ne parle pas de ceux qui en usurpent appellation, instruments de propagande de l’Union Européenne du Capital, rassemblés au sein de la CES, organisme intégré et subvention au sein des institutions européenne) et notamment le PAME (membre de la FSM) ont fait la comparaison que "L'Hermine Rouge" se devait de publier.En rouge et en gras les points d’accord entre le gouvernement grec et la Troïka en brun les points où subsistent quelques différences…

    Le mémorandum UE-FMI-BCE :

    1. Âge du départ à la retraite amené à 67 ans pour tous les travailleurs, imposé d’ici 2022

    2. Augmentation des contributions des retraités à la sécurité sociale (qui sera déduite de leurs retraites) de 4 à 6 %

    3.Augmentation des contributions des salariés à la sécurité sociale (qui sera déduite de leurs salaires) de 4 à 5 %

    4.Coupures du le budget des retraites : 0.5% du PIB en 2015, 1% du PIB en 2016

    5.« Pénalité » de départ anticipé à la retraite augmentée de 10 %

    6.Réduction du « coût du travail » dans le secteur public à partir du 1/1/2016

    7.Poursuite du prélèvement de la soi-disant « taxe de solidarité »

    8.Salaire minimum sera fixé selon les lois du mémorandum

    9.Poursuite du prélèvement des « droits de succession unifiés »-ENFI jusqu’en 2016

    10.Augmentation des salaires par la TVA à 1 % du PIB

    11.TVA augmentée à 23% pour les conserves alimentaires et les aliments sous-vide, 13% pour les aliments de base, l’électricité et les hôtels, 6 % pour les médicaments et livres, 23% pour tout le reste

    12.Taxation des propriétaires de bateaux

    13. Privatisation de ports, aéroports, infrastructures, propriétés publiques

    Le mémorandum SYRIZA :

    1. Âge du départ à la retraite amené à 67 ans pour tous les travailleurs, imposé d’ici 2025

    2. Augmentation des contributions des retraités à la sécurité sociale (qui sera déduite de leurs retraites) de 4 à 5 %

    3. Augmentation des contributions des salariés à la sécurité sociale (qui sera déduite de leurs salaires) de 4 à 5 %

    4. Coupures du  budget des retraites : 0.5% du PIB en 2015, 1% du PIB en 2016

    5. « Pénalité » de départ anticipé à la retraite augmentée de 10 %

    6. Réduction du « coût du travail » dans le secteur public à partir du 1/1/2016

    7. Poursuite du prélèvement de la soi-disant « taxe de solidarité »

    8. Salaire minimum sera fixé selon les lois du mémorandum

    9. Poursuite du prélèvement des « droits de succession unifiés »-ENFI jusqu’en 2016

    10.Augmentation des salaires par la TVA à 0,93 % du PIB

    11. TVA augmentée à 23% pour les conserves alimentaires et les aliments sous-vide, 13% pour les aliments de base, l’électricité et les hôtels, 6 % pour les médicaments et livres, 23% pour tout le reste

    12. PAS de taxation des propriétaires de bateaux

    13. Privatisation de ports, aéroports, infrastructures, propriétés publiques

    Ce que contiennent les Memorandums de la Troika UE BCE FMI ou de Syriza contre les travailleurs Grecs !Chacun pourrait apprécier le peu de différence entre le « compromis » recherché par Syriza (intégrant par ailleurs une annulation ou un report partiel de la dette). De fait, il ne faut pas se leurrer, la classe ouvrière doit porter ses propres revendications, elle doit dire NON à la dictature, à l’exploitation capitaliste, NON à l’Euro et l’Union européenne qui sont les armes de destruction massive utilisées par l’axe Euro Atlantique capitaliste dans sa blitzkrieg contre les travailleurs. Aucune alternative de gauche, aucune alternative populaire ou démocratique n’est possible en restant enfermé dans le cadre du carcan de l’europe du capital, en restant enferré dans les chaines de l’Euro. Il suffit de voir la situation de la Grèce. Pas plus que l’on ne pourra rendre un crocodile végétarien, on ne pourra rendre l’UE sociale.

    Oui, pour s’en sortir, il faut dire NON. Non à l’euro-austérité, non à l’eurofascisation, oui pour s’en sortir, il faut sortir de l’UE, de l’euro, pour une vrai alternative de progrès social et démocratique pour et par les travailleurs. Rejoignez les militants du PRCF dans la lutte !

    « Billet Rouge-OXI ! NON ! -par RUELCarnets grecs du PTB (2) : « La peur doit changer de camp » »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :