• Compte-rendu des manifestations du 12/09 contre les Ordonnances -Lois travail XXXL en Finistère selon la PQR (LT.fr & OF.fr)

    Quimperlé

    Code du travail. Plus de 500 manifestants (LT.fr)

    source: http://www.letelegramme.fr

    Quimperlé. Réforme du Code du travail : 500 personnes dans la rue (OF.fr)

    L’appel a été entendu. Ce mardi matin, entre 500 et 600 personnes sont descendues dans la rue à Quimperlé. Pour dire non à la réforme du Code du travail.

    À l’appel de la CGT et de FO, un peu plus de 500 personnes se sont retrouvées, ce mardi matin, devant le stade Jean-Charter, à Kerbertrand. Pour dénoncer la réforme du Code du travail, par le gouvernement Macron.

    Les discours ont eu lieu sur le rond-point de Kervidanou Les discours ont eu lieu sur le rond-point de Kervidanou

    Le cortège a aussitôt pris la direction du rond-point Kervidanou. Rond-point où ont eu lieu des prises de paroles et les discours.

    Durant ce rassemblement, la bretelle de la quatre voies, dans le sens Brest-Lorient a été totalement fermée. Une déviation a donc été mise en place, vers l’échangeur de Kergostiou, quelques kilomètres plus loin.

    Aux environs de midi, la bretelle a été, à nouveau, rouverte à la circulation. Ensuite, le cortège est revenu vers le stade Jean-Charter.

    source: http://www.ouest-france.fr

     

    Quimper

    Code du travail. Près de 2.500 manifestants : les syndicats satisfaits (LT.fr)

    Compte-rendu des manifestations du 12/09 contre les Ordonnances -Lois travail XXXL en Finistère selon la PQR

    source: http://www.letelegramme.fr

     

    Code du travail. Près de 2 500 manifestants à Quimper (OF.fr)

    Le cortège boulevard Dupleix, à Quimper.Le cortège boulevard Dupleix, à Quimper. | Yves-Marie Quemener

    Plusieurs syndicats et partis politiques ont appelé à la mobilisation, ce mardi 12 septembre, contre la réforme du Code du travail.

    La section locale du Parti communiste français, France Insoumise ou encore la CGT ont lancé un appel à la mobilisation, ce mardi 12 septembre à Quimper (Finistère). Les manifestants se sont rassemblés à partir de 10 h 30, place de la Résistance.

    Des manifestations sont prévues dans la France entière contre la réforme du Code du travail d’Emmanuel Macron.

    11 h 45. Le cortège défile dans la ville.

    11 h 20. Souffles de mécontentement…

    Costard.
     
    Message. 

    11 h 17. Perrine fait remarquer que les militants membres des CHSCT sont des gens très formés, capables de s’occuper de questions pointues. "Ces dernières années, nous avons vu le délitement de ces instances. La politique de prévention, par exemple, est de plus en plus pauvre."

    11 h 15. Beaucoup de drapeaux.

    11 h 10. Dans la foule : "J’ai bossé de mon mieux durant 46 ans, j’ai du mal à me faire traiter de fainéant", dit Patrick, retraité.

    11 h 05. Ces deux-là sont contre les ordonnances, la fin du CHSCT, le plafonnement des indemnités de prud’homales.

    11 h. La place de la Résistance se remplit.

    source: http://www.ouest-france.fr

    Carhaix 

    Code du travail. Près de 500 manifestants (LT.fr)

    Pari réussi à Carhaix pour l'Union locale, qui a rassemblé des centaines de personnes ce mardi, vers 10 h 30.

    Plus de 500 manifestants selon les organisateurs, 400 selon les renseignements généraux, plus de 200 selon la gendarmerie. Une chose est sûre, la manifestation à l'appel de la CGT, contre les ordonnances d'Emmanuel Macron a fédéré, à Carhaix.

    Le cortège est parti un peu avant 11 h de la maison des Syndicats, pour rejoindre la mairie puis l'église de Carhaix, au rythme des slogans. "Les ordonnances concernant la loi travail vont d'avantage précariser les salariés, d'avantage donner de droit aux employeurs et mettre à mal aussi les syndicats dans les entreprises", explique Lionel Le Madec, secrétaire adjoint de l'Union locale de Rostrenen.

    De nombreux lycéens

    De nombreux lycéens de l'école diwan, notamment, sont venus grossir les rangs. "La nouvelle loi travail, dans la continuité de la loi El Khomri, nous donne les moyens de reprendre la lutte contre la précarisation du travail", revendique l'un d'eux, âgé de 17 ans.

    Les centaines de manifestants se sont dispersés devant la maison des syndicats, vers 11 h 45. Le temps pour l'Union locale de rappeler la prochaine manifestation, le 21 septembre.

    source:http://www.letelegramme.fr/

     

    Carhaix. Plus de 400 participants à la manifestation (OF.fr)

    Plus de 400 personnes ont manifesté dans les rues de Carhaix, ce mardi 12 septembre.Plus de 400 personnes ont manifesté dans les rues de Carhaix, ce mardi 12 septembre.  

    Plus de 400 personnes ont manifesté dans les rues de Carhaix, ce mardi 12 septembre. À l’appel de la CGT, de plusieurs mouvements politiques et de collectifs, un rassemblement était prévu à 10 h 30, un défilé du cortège a suivi.

    « Nous avions prévu cette date depuis longtemps. Nous manifestons contre les ordonnances de la loi Travail. Parmi les personnes présentes, beaucoup défilent aussi pour protester contre la suppression des contrats aidés, contre la baisse des APL… », indique en préambule Lionel Le Madec, de la CGT.

    Lors de son allocution, il dénonce « le permis de licencier à tout va, le dumping social, la précarité à tous les étages, des reculs importants en matière de santé, le retour au face-à-face entre employeur et salarié isolé… »

    Revendications

    Dans le cortège flottent des drapeaux de la CGT bien sûr, mais aussi du NPA, de la France Insoumise, de Sud Solidaires… Une trentaine de lycéens de Diwan ont également pris part à la manifestation : « Ça nous concerne aussi. Demain, les travailleurs, ce sera nous », lance une jeune fille.

    « On nous avait annoncé un gouvernement ni de droite, ni de gauche. On a en fait un gouvernement ni de gauche, ni de gauche. Aujourd’hui, les premiers coups portés le sont sur les plus démunis », lance Matthieu Guillemot, du NPA.

    Dans le cortège, plusieurs représentants de Diwan manifestent également. « À Carhaix nous sommes protégés car le personnel est communal. Cela pourrait d’ailleurs être un modèle. Nous sommes solidaires des autres écoles. Même si les contrats aidés y sont conservés, la solution n’est que très temporaire », commente Anne-Lise Deléon, directrice de l’école Diwan. Les membres du réseau réclament également le versement du forfait scolaire pour tous les élèves.

    Contrats aidés

    Parmi les manifestants, plusieurs représentants d’association qui font entendre leur voix contre la suppression des contrats aidés, qui mettent en péril leur fonctionnement.

    Le cortège, composé de 400 à 500 manifestants selon les autorités et les organisateurs, a ensuite contourné le champ de foire, remonter la Grande rue jusqu’à la place de la mairie. Des interrogations sur le parcours ont eu lieu en bas de la place des Droits-de l’homme, avant que le cortège n’entame son retour vers la maison des syndicats.

    Nouvel appel à manifester

    Pour clôturer la matinée de manifestation, Lionel Le Madec a appelé à « continuer de grossir les rangs pour un nouveau rassemblement le 21 septembre. Ils ne lâchent rien ? Nous non plus, on ne lâchera rien ! »

    Anaëlle BERRE.

    source: http://www.ouest-france.fr

     

    Morlaix

    Code du travail. 900 opposants réunis (LT.fr)

    Compte-rendu des manifestations du 12/09 contre les Ordonnances -Lois travail XXXL en Finistère selon la PQR

    Environ 900 personnes sont réunies ce mardi matin, à Morlaix, sur la place des Otages, pour s'opposer à la réforme du Code du travail présentée par le gouvernement Philippe. Après une prise de parole sous le kiosque, les manifestants défilent actuellement en centre-ville.

    source: http://www.letelegramme.fr

     

    Morlaix. Environ 900 personnes contre la loi Travail (OF.fr)

    Ce mardi matin, ils étaient environ 900 à manifester en centre-ville de Morlaix contre la loi travail.Ce mardi matin, ils étaient environ 900 à manifester en centre-ville de Morlaix contre la loi travail.

    L’appel national à manifester contre la loi Travail semble avoir été entendu à Morlaix, ce mardi matin.

    « On est suffisamment nombreux pour faire entendre notre voix dans les rues de Morlaix », se réjouit Julien Tanguy, de la CGT.

    Ce mardi matin, ils étaient environ 900 à manifester en centre-ville de Morlaix contre la loi Travail, réforme du droit du travail poursuivie par le gouvernement Macron. « Cette loi n’améliorera pas les chiffres du chômage », selon la CGT, quand Sud s’inquiète « d’un dumping social généralisé ».

    Dans le cortège, outre la CGT et Sud, La France insoumise, le PCF et Europe écologie les Verts.

    Dans le cortège, la CGT, Sud, La France insoumise, le PCF et Europe écologie les Verts.            Dans le cortège, la CGT, Sud, La France insoumise, le PCF et Europe écologie les Verts.

     À partir de 10 h 30, au départ de la mairie, les manifestants ont effectué le grand tour, de la rue Carnot au commissariat, où le rond-point a été bloqué quelques minutes. À midi, ils sont de retour à la mairie.

    source: http://www.ouest-france.fr

    Brest

    Code du travail. Entre 3.000 et 4.000 manifestants (LT.fr)

    Un peu plus de 4.000 personnes selon les syndicats (un peu plus de 2.500 selon la police) sont réunies place de la Liberté, à Brest, à l'appel des syndicats, qui se montrent satisfaits. Elles manifestent contre la réforme du Code du travail. Un défilé débute, qui doit mener le cortège devant la permanence du député En Marche.

    source: http://www.letelegramme.fr

     

    Brest. Trois mille personnes défilent contre les ordonnances Macron (OF.fr)

    Les manifestants scandaient "Retrait, retrait, des ordonnances Macron".Les manifestants scandaient "Retrait, retrait, des ordonnances Macron". 

    Réunis à 10 h 30, place de la Liberté, à l’appel des syndicats, environ 3 000 manifestants ont défilé dans Brest, mardi matin.

    « Les actionnaires du CAC 40 ont dégagé, cette année, 100 milliards d’euros de bénéfice grâce au travail des salariés. Finalement, c’est eux les fainéants, c’est eux les cyniques, c’est eux les extrêmes ! » Pour Olivier Cuzon, de Solidaires, comme pour les manifestants réunis mardi matin, place de la Liberté, les dernières déclarations d’Emmanuel Macron ne passent pas.

    « Casse du Code du travail »

    1 500 cents personnes selon la police, 4 000 selon les syndicats, ont défilé dans les rues de Brest pour dire leur opposition à la réforme du Code du travail prévue par le gouvernement.

    Pour Christine, employée de banque pourtant non syndiquée, il était important « de ne pas faire que parler, de montrer notre force dans la rue », parce que « la casse du Code du travail, ce n’est que la première étape, après, ce sera la sécurité sociale, les retraites… »

    « Précariser les salariés »

    « Les ordonnances Macron sont le prolongement de ce qui a été fait par le précédent gouvernement, selon Olivier Pichon, responsable de l’Union locale CGT. Elles visent à précariser d’avantage les salariés en détruisant tout ce qui faisait les protections de la loi, et cela pour renforcer le pouvoir du patronat. »

    Prochain rendez-vous le 21

    Le rassemblement s’est dispersé vers midi, non sans un appel des syndicats à se réunir à nouveau le 21 septembre. « Ce n’est qu’un premier round, la bagarre n’est pas finie », affirme Olivier Cuzon.

     source: http://www.ouest-france.fr

     

    « PRCF INFOLUTTES n°37 (11/09/2017)-Les petites retraites taxées pour remplir les poches des grands patrons#grève12septembre : Forte mobilisation dans les grèves et manifs contre les #ordonnances #loitravail #direct (IC.fr-12/09/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :