• Coronavirus. La situation dans le Finistère ce vendredi 10 avril (OF.fr-10/04/20-18h24)

     Le porte-avions Charles-de-Gaulle.Le porte-avions Charles-de-Gaulle.

    L’agence régionale de santé a annoncé 339 malades dans le Finistère, jeudi 9 avril. La mobilisation continue pour endiguer l’épidémie. Lire ci-dessous la situation à l’hôpital de Brest ou dans les casernes de pompiers.

    50 cas positifs au covid-19 sur le porte-avions Charles-de-Gaulle

    Une partie de l’équipage militaire du porte-avions a été contrôlée positive au coronavirus, annonce le ministère vendredi. Lire ici

    Face au coronavirus, les pompiers du Finistère restent mobilisés

    Le quotidien en centre de secours est un peu bouleversé depuis la crise du Covid-19. Baisse des interventions, baisse des effectifs, multiples précautions à respecter, les pompiers du Finistère sont sur le pied de guerre pour rester opérationnels et assurer les secours. Lire ici.

    Sylvain Montgénie, chef des pompiers du Finistère 

    Coronavirus : 19 patients en réanimation au CHU de Brest

    Dans ce service de soins intensifs de l’hôpital, 80 % sont des malades transférés de l’Est de la France ou d’Ile-de-France, dont le chanteur Christophe. Lire ici.

    L’hôpital de Brest est en première ligne dans le combat contre la maladie. 

    Le chanteur Christophe hospitalisé en réanimation à Brest

    Le chanteur Christophe « est actuellement hospitalisé en réanimation à Brest », a indiqué Véronique Bevilacqua, son épouse, à l’AFP, dans un communiqué transmis vendredi 10 avril 2020. Un communiqué dans lequel n’est faite aucune mention au virus Covid-19. Lire ici.

    Plougastel-Daoulas. Des affiches pour aider ses voisins et voisines

    À l’heure où on demande aux habitants de rester confinés, comment prendre soin des plus vulnérables ? Le collectif d’entrepreneures de la commune a trouvé une solution. Lire ici.

    À Brest, le coup de gueule de Gwenn, qui coud sans compter mais qui s’agace

    Enseignante en couture, elle fabrique des masques et partage son savoir. Mais elle pousse aussi un coup de gueule. Entretien avec Gwenn Suanez, enseignante en couture. Lire ici.

    Gwenn Suanez rappelle que coudre est un métier. 

    Le syndicat Sud s’inquiète pour les élèves de familles modestes

    Le syndicat demande aux communes ou aux collèges/lycées du Finistère de verser une aide financière directe aux familles qui bénéficiaient déjà de tarifs sociaux pour les repas scolaires. Lire ici.

    Coronavirus : À Brest, « 98 % de la population respecte bien le confinement »

    Si l’on peut constater quelques relâchements sur le cours Dajot, le Haut-Jaurès et dans les quartiers de Kerourien et Kérangoff, les Brestois respectent « dans l’ensemble » les règles du confinement et restent chez eux la majorité du temps. Une centaine de contraventions sont dressées par jour aux récalcitrants. Mais l’activité demeure très faible en centre-ville. Lire ici

    Coronavirus à Briec. « Il faut sauver notre économie locale »

    L’entreprise de fabrication de portes et fenêtres en métal Le Nouy de Briec (Finistère) va rouvrir ses portes le 14 avril 2020. Elle appelle les artisans et constructeurs à privilégier les produits bretons. Lire ici.

    900 gâteaux pour l’hôpital de Morlaix

    La biscuiterie saint-martinoise Le Goff a livré 900 gâteaux à l’hôpital de Morlaix. Lire ici.

    Dans la Grand-rue de Châteaulin, les commerçants jouent collectif

    En réponse à la crise sanitaire et au confinement lié à la pandémie de Covid-19, les commerces encore ouverts de la Grand-rue, à Châteaulin (Finistère), agissent de manière coordonnée. Lire ici.

    À Querrien, l’histoire du petit prince et des trois fées, tous confinés au Combout

    Quand on habite un coin de paradis, en bonne compagnie et avec la créativité pour seule limite, le confinement peut devenir une formidable et belle expérience. Exemple à Querrien, une commune du pays de Quimperlé, avec la scénariste, Anita Doron, son fil et deux invitées. Lire ici.

    Anita Doron, son fils Tian, Maria Sidorova et Aurélie Procope, les deux jeunes filles qu’ils hébergent. |
     
    source: https://www.ouest-france.fr/
    « Coronavirus. On a compté 109 décès en plus en Bretagne en mars (OF.fr-10/04/20-18h17)La dernière des Goguettes: On n'a rien vu venir (version covid-19) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :