• Coronavirus. Quelle est la situation du Finistère, confiné pour la 19e journée ? (OF.fr-4/04/20-19h54)

    Les gendarmes étaient sur le pont pour ce premier jour de vacances de Pâques pour les Parisiens. Des contrôles ont été effectués en presqu’île de Crozon.Les gendarmes étaient sur le pont pour ce premier jour de vacances de Pâques pour les Parisiens. Des contrôles ont été effectués en presqu’île de Crozon. 
     

    Jour 19. Depuis les mesures de confinement mises en place mardi 17 mars 2020 pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19, le Finistère vit aux rythmes de la solidarité, des contrôles de gendarmerie et de police, des entreprises au ralenti ou au contraire qui poursuivent leurs activités.

    La vie s’organise, en fonction de l’épidémie. Voici un petit tour de ce qu’il s’est passé dans le Finistère, ce samedi 4 avril 2020 

    À Morlaix, Hemarina a le feu vert pour traiter des patients Covid-19

    Hemarina, société morlaisienne, a mis au point un protocole d’oxygénation grâce à l’hémoglobine d’un ver marin. Celui-ci avait été soumis aux autorités sanitaires pour traiter des cas de coronavirus, le 17 mars 2020.

    Voici à quoi ressemblent les vers marins dont le sang va être utilisé pour traiter des patients Covid-19. 

    La société a reçu l’accord du Comité de protection des personnes (CPP) et de l’Agence nationale du médicament et des produits de santé, pour démarrer son essai clinique. Hemarina va pouvoir administrer à dix malades du Covid-19 sa solution. L’essai doit avoir lieu dans l’un des deux hôpitaux de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), la Pitié-Salpêtrière ou Georges-Pompidou, qui disposera de ces produits.

    Pendant le coronavirus, ils ramassent toujours nos poubelles

    Les rippeurs de Veolia, à Quimper, poursuivent la collecte des déchets à Quimper. 

    Leur métier est vital pour la société : les rippeurs continuent, malgré la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement, d’effectuer la collecte de nos déchets. En semaine, dix tournées de collecte d’ordures ménagères sont organisées quotidiennement à Quimper et dans son pays, par Veolia.

    Notre journaliste les a suivis en reportage. Pour le redécouvrir, il suffit de se rendre ici.

    Les locations saisonnières et touristiques sont interdites à la location

    L’arrêté est tombé vendredi 3 avril 2020. Le préfet a décidé d’interdire la location saisonnière et touristique dans les communes littorales du Finistère. Cela concerne donc 117 villes dans le Finistère. Cet arrêté est effectif pendant la durée du confinement, soit au moins jusqu’au 15 avril 2020.

    Le festival Agri Deiz annulé

    Le festival agricole devait avoir lieu à Morlaix les 21 et 22 mars 2020. Dans un premier temps, il avait été reporté au mois de juin.

    Les organisateurs ont finalement décidé d’annuler l’édition 2020. L’année prochaine, l’événement aura lieu à Quimper. 

    Malgré les consignes, des « extérieurs » tentent la presqu’île de Crozon

    Contrôle de gendarmerie en presqu’île de Crozon sur l’axe principal, au rond-point de Tal-ar-Groas.

    Ce samedi 4 avril est le premier jour de vacances de Pâques de la zone de la région parisienne, de Toulouse et de Montpellier. Certains en ont profité pour faire un petit tour dans la Presqu’île de Crozon. Les mesures pour limiter les mouvements de populations vers l’Ouest semblent porter leurs fruits. Des contrôles de gendarmes ont été effectués dans la presqu’île de Crozon.

    Sur les 330 véhicules contrôlés, six infractions. Essentiellement pour « défaut d’attestation » ou « motif fallacieux ». Peu, diront certains au vu de la quinzaine d’hommes et de femmes mobilisés tout au long de la journée. Notre reportage ici.

    « On manque de tout ! » selon une infirmière brestoise volontaire à Paris

    Une infirmière d’un établissement de santé du pays de Brest a répondu à l’appel aux volontaires pour aider les hôpitaux d’Ile-de-France débordés. Sa première journée a été un cauchemar ! Son récit est à retrouver ici.

    L’imagination débordante des Douarnenistes pour le « kinoconfiné »

    Même confinés, les Douarnenistes font preuve d’une imagination débordante ! Et ce n’est pas pour déplaire à Toile d’Essai. Souvenez-vous, il y a deux semaines, l’association de cinéma de Douarnenez lançait un « kinoconfiné » à défaut de pouvoir célébrer les dix ans du festival Kino Film, les 11 et 12 avril prochain en raison du Covid-19.

    Alors, les organisateurs ont décidé de lancer le « kinoconfiné » qui garde les mêmes règles techniques que le Kino Film, à savoir : tourner un film de trois minutes avec les moyens du bord. Et le succès est réel. Les Douarnenistes se sont pris au jeu.

     

    source: https://www.ouest-france.fr/

    « Coronavirus. 291 cas confirmés dans le Finistère ce samedi 4 avril (4/04/20-19h19)Bolivie. L'avis de l'ambassadeur de Chine à La Paz : l'arrogance et les préjugés nuisent à la lutte internationale contre COVID-19 (31/03/20 »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :