• Côtes-d'Armor-Qui est Abdallah Chatila, l’investisseur qui veut faire renaître l’usine de masques de Plaintel ? (OF.fr-29/04/20-9h42)

    Abdallah Chatila, en décembre dernier, lors de la remise d’objets nazis qu’il a achetés au mémorial de la Shoah à Jérusalem.Abdallah Chatila, en décembre dernier, lors de la remise d’objets nazis qu’il a achetés au mémorial de la Shoah à Jérusalem.

    L’homme d’affaires libano-suisse de 46 ans est prêt à investir 15 millions d’euros pour faire revivre l’usine de masques de Plaintel, fermée en 2018, sur l’ancien site Chaffoteaux, à Ploufragan (Côtes-d’Armor).

    Jean-Jacques Fuan, ancien directeur de l’usine de masques de Plaintel, et le député Marc Le Fur, ont annoncé, mardi soir, l’arrivée d’Abdallah Chatila, un homme d’affaires libano-suisse dans le projet pour faire renaître la fabrique costarmoricaine, fermée en 2018. Il est « connu pour avoir participé en tant qu’investisseur minoritaire au sauvetage de Toupargel en France », indique Jean-Jacques Fuan dans le communiqué.

    Abdallah Chatila, 46 ans, est surtout connu pour avoir fait fortune dans les diamants et l’immobilier à Genève (Suisse). Né en 1974 à Beyrouth dans une famille de joailliers chrétiens, il est l’une des 300 plus grandes fortunes de Suisse et soutient notamment l’aide aux réfugiés syriens et libanais.

    Il a largement diversifié ses activités ces dernières années. Il a beaucoup fait parler de lui, en décembre dernier, pour son geste envers la communauté juive et contre l’antisémitisme. Il a acheté des objets ayant appartenu à Adolf Hitler (600 000 €) pour les donner à Israël afin d’éviter qu’ils ne « tombent entre de mauvaises mains » .

    Il a créé un pont aérien pour importer des masques en Suisse

    L’homme, dont la famille s’est installée en Suisse en 1988, a œuvré dans la lutte contre le Covid-19 dans son pays. Via son entreprise, le groupe M3, il a créé un pont aérien entre la Chine et Genève pour importer 350 millions de masques. La première cargaison (3 millions de masques) est arrivée mi-avril, rapporte la presse locale

    « Nous ne pouvons pas être dépendant d’un pays lointain, explique Abdallah Chatila dans le communiqué commun avec Marc Le Fur et Jean-Jacques Fuan. Je veux ouvrir une petite usine en Suisse et une usine plus importante en Bretagne. Comme le dit le Président Macron, il faut relocaliser certaines productions en Europe, en France et pourquoi pas en Bretagne. Les machines seront européennes. On ne veut pas se presser pour acheter des machines chinoises car nous ne voulons pas être dépendants de technologies et pièces venant d’Asie. Notre volonté d’ancrage européen est extrêmement importante. Nous considérons qu’il est d’une grande importante de reprendre les anciens personnels de Plaintel dont la compétence est très importante. La vraie richesse de cette aventure industrielle, ce sont les personnels qui se sont agrégés autour de Jean-Jacques Fuan. L’intérêt de cette activité réside dans les personnels qui ont leur savoir-faire, leur compétence, plus que dans le site. »

    https://www.ouest-france.fr/

    « Pont-l'Abbé-La rue Colonel Arnaud-Beltrame remplace la rue Youenn-Drezen (LT.fr-28/04/20-11h52)Le 30 avril 1975, Saïgon était libérée , le Vietnam réunifié par ses propres forces »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :