• Brest-Les noms des 55 colistiers de « Brest à Venir » (LT.fr-6/02/20-9h14)Pierre-Yves Cadalen et ses colisitiers de « Brest à venir ». Absents sur la photo : Rémi Vandelplanque ; Cécile Beaudouin ; Fabienne Dubois ; Gaëtan Pallier ; Rachel Guillou-Le Goïc. (Brest à venir)

    Tête de liste de « Brest à venir », Pierre-Yves Cadalen, candidat de La France Insoumise aux municipales, a présenté ses colistiers, ce jeudi matin.

    Cinquante-cinq noms figurent sur la liste de « Brest à venir » portée par Pierre-Yves Cadalen, qui était aussi le candidat de La France Insoumise aux législatives de 2017 dans la 2e circonscription du Finistère. Ci-dessous, les 55 noms, par ordre d’éligibilité.

    1. Pierre-Yves Cadalen, 27 ans, enseignant-chercheur ; 2. Pauline Lesquivit, 35 ans, infirmière ; 3. Christophe Osswald, 44 ans, enseignant-chercheur ; 4. Olia Vatziou, 34 ans, médecin psychiatre ; 5. Patrick Landuré, 44 ans, mécanicien naval ; 6. Maryvonne Cariou, 65 ans, prof de français à la retraite ; 7. Rémi Vandeplanque, 41 ans, douanier maritime ; 8.Lili Le Bour, 33 ans, prof des écoles ; 9. Benjamin Le Guennec, 30 ans, animateur socio-culturel ; 10. Laurence Corre, 50 ans, ouvrière de l’arsenal à la retraite ; 11. Jean-Luc Pierres, 48 ans, artisan carreleur ; 12. Cécile Beaudouin, 27 ans, prof ; 13. Loïc Djian, 41 ans, directeur business unit entreprise ; 14. Fanny Lepeytre, 35 ans, médiatrice ; 15. Arnaud Pinvidic, 44 ans, gestionnaire du patrimoine ; 16. Émilie Rivoalen, 40 ans, vendeuse ; 17. Philippe Blouin, 61 ans, cadre de l’emploi ; 18. Isabelle Quéré, 42 ans, technicienne audiovisuelle ; 19. Erwan Seys, 22 ans, étudiant en Histoire ; 20. Gaëlle Le Lay, 35 ans, prof d’Histoire ; 21. Florian Verney, 31 ans, directeur d’études BTP ; 22. Anne-Catherine Suquet, 63 ans, infirmière retraitée ; 23. René Gentric, 61 ans, prof de philosophie ; 24. Claire Tito, 35 ans, ingénieure de recherche en écologie ; 25. Pierre Smorlarz, 37 ans, maître-nageur ; 26. Fabienne Dubois, 43 ans, prof de mathématiques ; 27. Alexandre Lhomme, 39 ans, technicien informatique ; 28. Michèle Jarron, 72 ans, enseignante retraitée ; 29. Antoine Larfaoui, 28 ans, salarié ; 30. Huguette Murat, 71 ans, éducatrice retraitée ; 31. Gaëtan Pallier, 22 ans, animateur ; 32. Nathalie Le Bouill, 52 ans, prof d’espagnol ; 33. Joseph Bekkari, 49 ans, photographe ; 34. Édith Boulo, 50 ans, documentaliste ; 35. Hubert Casel, 64 ans, ingénieur retraité ; 36. Pascale Jauny, 57 ans, mère au foyer retraitée ; 37. Karim Sobhi, 48 ans, fonctionnaire de la Défense ; 38. Isabelle Bihannic, 54 ans, responsable qualité en menuiserie ; 39. Marc Suquet, 64 ans, chercheur retraité ; 40. Anne Donval, 65 ans, ingénieure en biologie retraitée ; 41. Ricardo Silva Jacinto, 50 ans, océanographe ; 42. Lauryanne Istin, 36 ans, enseignante ; 43. Rafaël Montes, 44 ans, chauffeur ; 44. Claire Le Bail, 51 ans, adjointe administrative ; 45. Serge Nicolie, 53 ans, directeur d’entreprise ; 46. Catherine Marc, 65 ans, psychologue ; 47. Gérard Roump, 58 ans, conducteur de bus ; 48. Margot Dejeux, 20 ans, étudiante en sociologie ; 49. Arnaud Hell, 73 ans, prof d’économie retraité ; 50. Pascale Retout, 58 ans, médecin scolaire ; 50. Irène Ménat, 71 ans, psychologue retraitée ; 51. Léo Kériou, 27 ans, chaudronnier en formation ; 52. Irène Ménat, 71 ans, psychologue retraitée ; 53. Émile Galle, 73 ans, métallurgiste retraité ; 54. Rachel Guillou-Le Goïc, 18 ans, lycéenne ; 55. Jean-Yves Marc, 80 ans, ouvrier de l’arsenal retraité.

     

    source: https://www.letelegramme.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dans le cadre de l'élection municipale qui aura lieu en mars prochain, la liste “Brest à venir !”,  initiée par la France insoumise, sera dévoilée en intégralité jeudi 6 février prochain. 

    Deux adhérents de l'ARC29/PRCF y participent. 

    Rendez-vous le 6 février a 10h du matin au local “Brest à venir!”, 17 Rue Danton,29200Brest. 

    Évènement Facebook

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    PAR OLIA VATZIOU & PIERRE-YVES CADALEN.

     

    BREST À VENIR :

    Facebook

    Site

    Twitter

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Quimperlé décidons ensemble - la liste est officiellement en lice pour les élections municipales 2020 de Quimperlé. Présentation des grands axes : démocratie participative, écologie, économie sociale et solidiaire, programme en co-construction avec les citoyens de quimperlé.
     
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Éric Saintilan, tête de liste « Quimperlé, décidons ensemble » aux prochaines municipales en compagnie de certains colistiers

    Éric Saintilan conduira la liste « Quimperlé, décidons ensemble », déjà complète. Ses colistiers, dont certains déjà connus, seront présentés prochainement.

    Ce n’était pas des paroles en l’air. En quelques semaines, des militants issus du mouvement des Gilets jaunes, du milieu syndical, notamment de FO et de la CGT, et du tissu associatif, ont constitué une liste citoyenne pour les élections municipales, intitulée « Quimperlé, décidons ensemble ». S’ils se présentent sans étiquette et en dehors de tout parti politique, ces candidats ont en commun des « valeurs de gauche ». « La vraie gauche ! De notre point de vue, le PS n’en fait plus parti. Il n’y aura aucun rapprochement ni alliance entre les deux tours avec les autres listes Macron compatibles », prévient Éric Saintilan, désigné tête de liste par ses colistiers. Ces derniers n’ont pas encore arrêté leur place mais la liste est entrée en campagne. « Nous avons 35 noms, il nous faut choisir les 33 candidats », précise le chef de file pour mieux souligner l’élan autour de cette liste quand d’autres candidats annoncés peinent à boucler la leur. Dès ce vendredi matin, ils entreront en campagne à l’occasion du marché hebdomadaire, place Saint-Michel. « Mais nous sommes sur le front de la contestation sociale depuis de nombreux mois », rappellent-ils.

    Un mandat unique

     

    Ils pourront ainsi mesurer l’accueil des habitants aux grands axes de leur programme qui s’articulent autour de la démocratie participative, l’économie sociale et solidaire et la transition écologique. « Nous souhaitons mettre en place des conseils de quartier avec des budgets dédiés pour financer certains aménagements. Par ailleurs, nous voulons mettre en place trois assemblées : l’une à destination des habitants, une autre pour les associations locales et une troisième à destination des jeunes », précise Éric Saintilan, dans un souci de proximité et « de transparence ». Le chef de fille s’engage aussi à un seul mandat de maire, sans « être candidat à la présidence de Quimperlé communauté ». Le soutien à une agriculture « paysanne locale et bio », avec un marché permanent en centre-ville et un arrêté interdisant l’usage des pesticides, et la redynamisation du logement en centre-ville figurent aussi parmi les priorités. « Les autres candidats devront se positionner par rapport à nos projets ! » La campagne des municipales est lancée.

    source: https://www.letelegramme.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Municipales. La liste « Quimperlé, décidons ensemble », en lice (OF.fr-30/01/20-17h58)

    La liste qui se définit « citoyenne, sans étiquette, avec des valeurs de la vraie gauche », a mis à sa tête, Éric Saintilan. Le groupe de 35 personnes doit définir ses 33 futurs candidats pour les prochaines élections à Quimperlé (Finistère).

    Il y a 15 jours, le collectif Quimperlé, décidons ensemble, annonçait son intention de constituer une liste pour les prochaines élections municipales. C’est désormais officiel. Jeudi 30 janvier 2020, le groupe a présenté sa tête de liste, choisie en son sein : Éric Saintilan.

    « Cette liste est sans étiquette, souligne Éric Saintilan. Elle se compose de personnes venant de diverses associations, mouvements, de citoyens. Et certains, oui, ont porté des Gilets jaunes. » Elle est désormais plus que complète et se compose de 35 personnes. « Nous sommes la 2e liste à s’annoncer. Mais nous avons attendu d’être certains que le nombre de colistiers soit atteint. Les démarches d’enregistrement sont en cours. Nous allons être obligés d’arbitrer entre nous pour 33 noms. »

    Sur l’échiquier politique, la liste revendique « des idées qui s’inscrivent évidemment dans des valeurs de gauche. Ce qu’on appelle la vraie gauche. Il n’y aura aucune alliance possible avec des listes qui pourraient être Macron compatibles. »

    Participation citoyenne

    Si la liste Quimperlé, décidons ensemble, pose les premiers axes de son programme, elle signale tout de suite, qu’ils ne seront appliqués qu’avec l’accord de la population. « Pour mener la vie de la cité, nous envisageons l’instauration d’une démocratie partagée. » Avec la création de structures à l’échelle des quartiers, des conseils de quartiers par exemple, dotés  d’un budget participatif pour de petits aménagements ». 

    À l’échelle de la Ville, la liste envisage la mise en place de trois assemblées : une citoyenne, à l’image d’une agora, une dédiée au monde associatif, une aux jeunes, « pour faire émerger des idées ».

    Le deuxième axe important du futur programme est celui de l’écologie et de l’environnement : demander à la population si elle désire qu’un arrêté anti-pesticide soit pris, développer l’offre de logements en ville, rencontrer les propriétaires de logements vides, ouvrir un bureau relais dédié à la rénovation de l’habitat, protéger les zones de captages d’eau. « Le programme sera co-construit », explique Michel Tobie, membre de la liste.

    À la clé aussi, le développement de l’agriculture locale, la mise en place d’un marché de producteurs, le développement des emplois de proximité en lien avec la transition écologique.

    Le troisième axe se développera autour de l’économie sociale et solidaire, « pour garder les jeunes dans la cité » et valoriser « les compétences des personnes âgées. »

    Quimperlé, décidons ensemble prône le mandat unique pour le futur maire et le non-cumul des mandats et des indemnités. Éric Saintilan, s’il est élu, ne candidaterait donc pas à la présidence de la communauté d’agglomération. La liste mise également sur la transparence des données publiques.

    La campagne commence dès vendredi 31 janvier 2020 sur le marché de Quimperlé, mais les dates de réunions publiques ne sont pas encore fixées.

    Béatrice GRIESINGER.

    source: https://www.ouest-france.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Eric SAINTILAN tête de liste "Quimperlé, décidons ensemble" s'adresse aux Gilets Jaunes et annonce une conférence de presse ce jeudi 30 janvier à 15 heures 

     

    Lettre aux Gilets Jaunes du Pays de Quimperlé

    Formidables Gilets Jaunes (GJ) ! Notre "Mouvement génial des Justes" vit une nouvelle forme de lutte sur la commune de Quimperlé, (ainsi qu'à Moëlan/mer)...avec notre implication au sein de listes-citoyennes.

    Je viens ici vers vous pour expliquer notre démarche, afin que vous compreniez qu'il ne s'agit aucunement d'un "abandon" ni d'une "trahison", encore moins d'une "soumission" à ce système qui reste notre "ennemi" !

    Dans un premier temps, notre intention était seulement de profiter de la période électorale pour faire de "l'éducation populaire" (= ouvrir les oreilles et les yeux des Français) et obliger les listes déclarées à se positionner sur des sujets aussi importants que "la Démocratie participative", "l'urgence environnementale", "le social" et nos Valeurs qui revendiquent la "supériorité" de l'Humain sur l'argent, davantage de justice fiscale et sociale, le respect de "ceux qui ne sont rien", etc. !

    En quelques mots, mettre sur la scène médiatico-politique le RIC, la fin du mois, la fin du monde et la nécessité absolue d'agir sur LA cause majeure des maux de l'Humanité, savoir le néo-libéralisme qui lamine sans aucun scrupule les Humains et détruit sans états-d'âmes notre seule Planète où nous voulons que nos enfants vivent heureux, en bonne santé et libres !

    Notre message, nos "revendications" sont tellement légitimes et fondés...que d'autres personnes sont venues s'agglomérer à notre noyau GJ...

    Autre conjonction favorable : afin d'inciter les Citoyens à s'inscrire pour demander un Référendum sur la privatisation des Aéroports de Paris (ADP), une coordination regroupant divers organismes, associations, syndicats, partis politiques et les GJ de Quimperlé (!) a permis de nous faire reconnaître comme des Citoyens engagés (+++), militants (+++) et "fréquentables"....

    Depuis juin 2019, et jusqu'à décembre, certains de chez nous ont été "héroïques" sur les marchés de Moëlan et Quimperlé ! Les liens se sont tissés avec des Militants de partis ou syndicaux ou associatifs ; NOTRE ENGAGEMENT A RÉVEILLÉ LE CAMP DU PEUPLE !!!!!

    Et nous voilà entourés de ces Militants, qui se reconnaissent dans nos Valeurs, qui sortent de leur "chapelle", qui abandonnent leurs doctrines idéologiques, qui revendiquent avec nous ce que nous dénonçons depuis plus de 14 mois !!!

    Et nous voilà catalyseurs d'Énergies citoyennes nobles !

    Ces Militants (partisans et syndicaux) font passer aujourd'hui l'intérêt commun (pour Quimperlé) avant leur idéologie partisane et sans se soucier si leurs instances nationales approuvent ou pas !

    A l'échelle de notre Ville, nous réalisons un CMR = Conseil Municipal de la Rupture !!

    Alors vous, mes formidables Amies et Amis, pouvez être -modestement !- fier(e)s : nos multiples formes de luttes (Soweto-Gilets Jaunes, manifs, actions citoyennes, participations aux débats citoyens, désobéissances civiles, etc., tous nos efforts désespérés pour infléchir la trajectoire inhumaine de Macron, du Nouvel Ordre Mondial, tous nos sacrifices, les blessures et mutilations de certains, trouvent en ce moment une forme de victoire, certes minime face au rouleau compresseur du totalitarisme marchand, mais une première victoire : nous avons réveillé les Citoyens qui ont encore un cerveau ! Nous avons aujourd'hui fédéré ces forces pour "libérer" Quimperlé !!

    Nous devons oeuvrer pour faire la même chose en 2022 !!

    Un seul Candidat pour le Camp populaire ! Aux présidentielles et dans chaque circonscription !

    Le multi-partisme fait "la machine à perdre" !

    A l'inverse, l'UNION fait la Victoire !!!

    Formidables Gilets Jaunes, mes Ami(e)s de Coeur et de Lutte, notre Collectif de Quimperlé est fortement impliqué dans cette bataille pour obtenir la majorité à la mairie de Qlé ; la liste constituée m'a désigné pour être le Porte-Parole, votre Porte-Parole !

    Le premier tour des élections, c'est le 15 mars ; (NB :date limite d'inscription sur les listes électorales = 07 février ) ; nous ferons plus que 10 % des voix ! "Nous ne vendrons pas notre âme au diable", donc aucune alliance avec une autre liste, nous gagnerons seuls ! Sans aucune compromission !

    Le deuxième tour c'est le 22 mars.

    La "révolution citoyenne" est sur les rails, mais nous avons besoin de rester ensemble !

    Aucun budget, excepté celui que nous mettons personnellement en "avance de frais de campagne" ;

    aucune aide de la presse...

    nous allons fortement déranger les plans de certains...

    Déjà plusieurs de notre Collectif GJ Pays de Quimperlé, bien que non-éligibles sur Quimperlé, sont fortement impliqués avec notre Liste ! Nous aurons absolument besoin de nombreuses présences militantes de terrain ! Tractages, porte-à-porte, présence sur les marchés et auprès de la population, nous pouvons réussir le pari d'être la liste majoritaire au deuxième tour !

    Donc jusqu'au 22 mars, toutes les réunions et AG strictement GJ sont suspendues (jeudi et dimanche à 18h00 au QG) ; mais la lutte pour reconquérir la souveraineté citoyenne est engagée !

    Alors rdv jeudi 30 janvier 2020 à 15h00 autour du hangar-entrepôt sur le terre-plein de la gare de Quimperlé, nous y tiendrons notre conférence de presse et l'équipe "communication" va filmer l'entretien avec les journalistes ; soyons nombreux pour montrer aux autres listes et à la population que notre détermination à proposer une "rupture" est forte et mobilisatrice !

    "On lâche rien !"

    "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin"

    "l'Union fait la Force !"

     

    Eric Saintilan

    Tête de Liste "Quimperlé, décidons ensemble".

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Municipales. « Brest à venir » avance ses premières propositions (LT.fr-14/10/19-15h32)Pierre-Yves Cadalen, tête de liste de La France insoumise pour les prochaines élections municipales à Brest.

    Peu après avoir annoncé la désignation de Pierre-Yves Cadalen comme tête de liste du mouvement pour les prochaines élections municipales, La France insoumise vient de passer une deuxième étape en dévoilant son programme au niveau local. Principales propositions à retenir : la gratuité des transports en commun et de la cantine scolaire ou encore le plafonnement des indemnités des élus et la possibilité de révoquer ces derniers.

    La liste « Brest à venir », portée par la France insoumise, est la première à entrer dans le détail de ses propositions pour les municipales de Brest, en mars prochain. Le candidat Pierre-Yves Cadalen et son équipe, qui réunissaient leurs sympathisants jeudi soir dernier au Vauban, souhaitent « démocratiser la ville, l’organiser autour de l’écologie sociale, défendre l’égalité sociale et les quartiers populaires, favoriser l’implication des Brestois ».

    Plafonner les indemnités des élus

    Il est notamment question « d’abolir les privilèges ». La liste souhaite ainsi « plafonner les indemnités du maire et du président de la métropole » en instaurant un barème maximum : « Pas plus de trois fois le salaire de l’agent le moins payé ». Elle prévoit aussi la possibilité de convoquer un référendum révocatoire, à partir de la mi-mandat, si une pétition réunit 5 % des inscrits sur les listes électorales. Elle souhaite aussi que soient publiés tous les rendez-vous des élus avec des représentants d’intérêt privé.

    Pour associer plus étroitement les habitants aux décisions de la collectivité, le budget participatif serait porté à 25 % du budget d’investissement de la ville d’ici la fin du mandat (contre 3 % aujourd’hui). Par ailleurs, les citoyens disposeraient d’un droit d’interpellation du conseil municipal.

    Les transports en commun gratuits

    Pour adapter la ville au changement climatique, Brest à venir promet de revenir sur la délégation de service public qui a accordé la gestion du réseau Bibus à RATP Dev en juillet dernier. Elle souhaite également instaurer la gratuité des transports en commun, et pour offrir une alternative à la voiture, elle envisage de créer une ligne de transport par bateau, du Relecq-Kerhuon au technopôle, avec des arrêts aux ports de plaisance et de commerce et à Sainte-Anne du Portzic.

    Pour lutter contre la précarité, elle avance plusieurs propositions, dont la cantine scolaire gratuite pour tous, la création d’emplois d’intérêt général pour les chômeurs de longue durée, un dispositif d’aides sociales pour qu’aucun Brestois ne vive en dessous du seuil de pauvreté, ou encore des tarifs sociaux pour l’accès à l’eau et à l’énergie. Un soutien renforcé aux associations de quartier et aux réseaux d’éducation populaire est aussi prévu. Sur la sécurité, pas de Police municipale, mais « des médiateurs scolaires et de rue, de jour comme de nuit, pour soulager le travail de la Police nationale ».

    source: https://www.letelegramme.fr/
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique