• Gilets jaunes. Deux rendez-vous ce week-end à Quimper (LT.fr-5/03-19h)

    Les gilets jaunes quimpérois s’organisent et se préparent à un week-end chargé.

    « Le mouvement ne s’essouffle pas. Nous en sommes à sa réorganisation ». Mardi matin, dans une salle de réunion de la Maison du peuple sous la mairie d’Ergué-Armel, Gilbert fait le point sur les gilets jaunes quimpérois. Dans ce grand local chauffé mis à disposition par la mairie et meublé par les militants, plusieurs groupes se retrouvent. Les « gestionnaires » du lieu ont créé une association. « Il y a deux clés, j’en ai une et Franck la deuxième », précise Lætitia, qui fait office de responsable des locaux et prend soin du nettoyage.

    Une autre association occupe la maison : les street medics (secouriste de rues) qui y organisent réunions et formations. Les autres groupes sont informels. « Le café gilet jaune du samedi y stocke son matériel, détaille Gilbert. Il y a aussi un groupe dit de Concertation citoyenne qui fait des réunions, le groupe d’Entraide citoyenne qui vient en aide aux personnes à la rue ».

    Manifestation à Quimper samedi

    Le mouvement est donc toujours à l’image de son foisonnement originel. Mais il s’organise. Il y a deux semaines, une assemblée générale départementale a eu lieu à Plomodiern, une coordination régionale a aussi été créée. « En avril, une réunion nationale des gilets jaunes est prévue à Saint-Nazaire », ajoute Gilbert.

    Dans l’immédiat, les organisateurs locaux se préparent à un week-end chargé. La coordination régionale a choisi Quimper pour sa manifestation régionale hebdomadaire du samedi. Par ailleurs, un appel a été lancé sous le chapeau « Les Bretons à Paris » pour un grand rassemblement dans la capitale le samedi 16 mars.

    Journée débat aux halles dimanche

    À Quimper, les énergies sont aussi mobilisées pour la préparation de la journée de concertation citoyenne, organisée le dimanche 10 mars, aux halles. « Le président Macron n’a toujours pas répondu aux gilets jaunes, dit Guy. Il a une étrange manière de faire des réunions publiques où il encadre le débat à sa façon sans que l’on puisse obtenir des réponses claires ». « Nous avons rencontré la députée, ajoute Gilbert. On constate que les élus sont là pour justifier leur politique, pas pour écouter. Il y a eu une rupture supplémentaire avec Mme Le Meur quand elle a voté la loi anticasseurs ».

    « Nous voulons des réponses rapides car pendant ces temps de débat, il y a des personnes qui sont toujours en souffrance, continue Guy. Nous avons déjà commencé en animant cette Maison du peuple, en organisant l’entraide citoyenne. On s’aperçoit en fait que les objectifs des politiques sont en contradiction avec ceux du peuple. Et ensuite on voit un président Macron pris à la gorge dans son pays, incapable d’y apporter des réponses et aller donner des leçons aux autres pays européens ».

    La journée de dimanche, de 9 h 30 à 19 h, avec repas partagé à midi, sera ouverte à tous. Plusieurs tables rondes seront organisées par thèmes (logement, handicap, Europe, démocratie, environnement, Bretagne, pouvoir d’achat, précarité…). Des doléances précises seront ensuite remontées.

    Ronan LARVOR

    source: https://www.letelegramme.fr/

    « Venezuela, Gilets Jaunes, actions des communistes...un entretien d'Initiative Communiste avec Georges Gastaud, Secrétaire National du PRCFQuimper-Rassemblement régional citoyen Gilets Jaunes-9 mars 2019-14h-Place de la Résistance »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :