• Gilets jaunes-Quimper. Week-end anniversaire (LT.fr-17/05/19-18h17)

    Gilets jaunes. Week-end anniversaire (LT.fr-17/05/19-18h17)Le point d’accueil au niveau de l’aire de covoiturage de Troyalac’h a été remonté ce vendredi.

    Les gilets jaunes de Quimper ont débuté ce vendredi après-midi leur « week-end jaune » qui marque six mois d’un mouvement social inédit en France. À Troyalac’h, une « permanence » accueille jusqu’à dimanche soir tous ceux qui veulent discuter, boire un verre, manger un morceau.

    Ce vendredi après-midi, ils étaient une vingtaine à préparer l’espace d’accueil du week-end. Depuis plusieurs semaines, le campement n’est plus installé sur le rond-point mais au niveau de l’aire de covoiturage voisine. Cela n’a pas empêché le démontage des abris par la police à plusieurs reprises.

    L’esprit des ronds-points

    Palettes, bâches peintes, drapeaux, tables, barbecue : le site a été à nouveau équipé. Le groupe qui tient la flamme est tenace. « Ce week-end c’est une fête anniversaire, dit un militant. On aurait aimé ne pas atteindre six mois, notre fête est un peu forcée. Mais on est là ». Une quadragénaire illustre la motivation du groupe. « Les ronds-points sont restés la bête noire de la préfecture, dit-elle. Car c’est ici que l’intelligence collective se crée. C’était nécessaire car la société depuis des années, nous a rendus individualistes ». « Depuis le début, j’ai vécu trois manifestations superbes et pacifiques et trois autres qui ont été chaotiques » ajoute-t-elle en guise de bilan. Sous le soleil, l’ambiance contrastait avec la première époque des cabanes au milieu du rond-point, dans la boue et sous la pluie en novembre.

    Le mouvement reste sous surveillance. « Nous avions installé des panneaux annonçant le week-end jaune, sans appeler à manifester, indique un militant. Ceux qui étaient près de la ville ont été enlevés sur ordre de la préfecture ».

    « Venez discuter »

    « Nous appelons tout le monde à venir nous voir ce week-end à Troyalac’h, continue la militante. Que l’on soit gilet jaune ou pas, on peut discuter. La richesse de notre mouvement viendra des échanges ». Il n’y a pas de cagnotte, chacun vient donc avec son pique-nique. La permanence devrait durer toute la nuit pour éviter toute dégradation.

    « Ce samedi après-midi nous avons prévu de descendre gentiment au centre-ville, ajoute un autre. Nous ferons attention de ne pas perturber les festivités bretonnes. Ensuite nous reviendrons à Troyalac’h et nous y resterons jusqu’à dimanche soir ».

    Ronan LARVOR

    source: https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/gilets-jaunes-week-end-anniversaire-17-05-2019-12286392.php

     

    A lire également tous les articles du Télégramme sur les gilets jaunes

    « Gilets jaunes-Quimper. Une histoire en 27 actes (LT.fr-17/05/19-18h15)Le congrès de la CGT vote pour l’internationalisme et la FSM ! #52econgrèsdelaCGT (IC.fr-17/05/19) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :