• Gilets jaunes Quimperlé. Un nouveau terrain d’accueil prêté par la ville (LT.fr-15/02/19-15h52)

    Les Gilets jaunes devant le préfabriqué prêté par la ville qu'ils ont nettoyé, vendredi après-midi, pour accueillir leur nouveau quartier général sur le site de Kroaz Chuz.Les Gilets jaunes devant le préfabriqué prêté par la ville qu'ils ont nettoyé, vendredi après-midi, pour accueillir leur nouveau quartier général sur le site de Kroaz Chuz. 

    Ils devaient quitter le site, gracieusement prêté par le patron d’Auto Armor casse, avant samedi. Les gilets jaunes ont investi un nouveau terrain d’accueil, ce vendredi, prêté par la ville et situé à proximité du rond-point de Kroaz-Chuz.

    Les déménagements n’ont pas eu raison de leur détermination. Délogés le 8 décembre, par les gendarmes, du rond-point de Kervidanou, qu’ils occupaient depuis le début du mouvement à la mi-novembre, les gilets jaunes ont à nouveau été contraints de migrer vers un autre terrain.

    Ils ont démonté, jeudi, les installations qu’ils avaient érigées le 29 décembre devant Armor-Auto casse, le long de la route de Baye, à Mellac, pour les installer sur un terrain à Kroaz Chuz, à proximité de la bretelle d’accès vers la voie express en direction de Lorient.

    « Nous avons nettoyé le site pour faire place nette. Le patron nous a laissé cet espace durant un mois et demi », saluent les gilets jaunes qui ont obtenu un terrain de la ville, quelques jours avant leur départ convenu avec le propriétaire des lieux.

    Le site, coincé entre la station d’épuration de Bigard et un terrain utilisé par les services techniques pour entreposer des pierres, est moins visible que le précédent. « On n’avait pas d’autres solutions », confie une militante. « De nombreux salariés de chez Bigard passent par ce rond-point », rassure l’une de ses collègues.

    Des actions samedi après-midi

    Ils ont même obtenu un vieux préfabriqué mis à disposition par la commune. « Nous bénéficions d’une autorisation d’occupation renouvelable tous les quinze jours. En contrepartie nous nous engageons à respecter l’endroit et à ne pas disposer de pancartes et de banderoles sur le rond-point voisin », rappellent les gilets jaunes, qui entendent poursuivre leur mouvement.

    Le grand débat n’a pas mis un terme à leur colère, même si certains d’entre-eux ont participé aux débats organisés dans les communes du pays de Quimperlé. D’ailleurs, ils souhaitent poursuivre cette concertation en proposant d’autres réunions publiques dans les semaines à venir.

    « Les actions sont décidées lors de nos assemblées générales, organisées chaque jeudi à 18 h 30 et dimanche à 16 h. Près de quarante personnes participent régulièrement à ces rendez-vous », affirme un Gilet jaune. Il annonce des actions ce samedi après-midi, à Quimperlé, pour ceux qui ne se rendront au rassemblement régional de Pontivy.

    « Nous sortirons nos nounours jaunes en ville et nous en profiterons pour ramasser les détritus sur le bord des routes et des rues au fil de déambulation. » Un moyen de se rendre visible et utile.

    source: https://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/gilets-jaunes-quimperle-un-nouveau-terrain-d-accueil-prete-par-la-ville-15-02-2019-12210006.php

    « Appel de militants FSU pour la défense d’Annie Lacroix-Riz par son organisation syndicale (IC.fr-14/02/19)Gilets jaunes-Brest. La 14e était féministe (LT.fr-16/02/19-19h43) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :