• La marée populaire en finistère vue par la PQR (OF.fr & LT.fr)

    BREST

    Petit coefficient pour la Marée populaire annoncée à Brest (OF.fr-26/05/18-17h21)

    Environ 700 personnes ont manifesté, samedi après-midi à Brest, contre la politique du gouvernement. Dans presque tous les viseurs : le président de la République.

    Environ 700 personnes, bien moins que les 4 000 rassemblées mardi dernier pour la défense de la Fonction publique, ont rallié, samedi après-midi dans le centre-ville de Brest, le rassemblement « Marée populaire », pour « l’égalité, la justice sociale et la solidarité. »

    Si une cinquantaine d’associations, partis politiques et collectifs avaient appelé à manifester, afin de protester contre la politique du gouvernement, ils étaient aussi nombreux, à Brest, à s’être mobilisés juste « en tant que citoyens ».

    Environ 700 personnes ont défilé pour la "Marée populaire", samedi après-midi à Brest, demandant "l'égalité, la justice sociale et la solidarité". | Yves-Marie Quemener

     « On en a marre, on en a ras le bol, c’est tout ! », résument des gens, « pas spécialement politisés, ni syndiqués, ni encartés », issus de générations et de professions différentes. « Tout est possible, on a des cerveaux, on a des ressources, on peut s’en sortir, solidaires, avec ou sans les politiques, tout en restant optimistes », estime Ellie, 26 ans.

     Aux côtés des bannières et drapeaux connus et de couleurs vives des syndicats ou des partis, sont brandies de nombreuses pancartes artisanales plus originales que le classique « Interdit d’interdire » comme : « Non à l’extrême centre », « cadences infernales = misère générale ».

     En tête du cortège, une grande banderole : « Ni Macron, ni Matraque, ni GLI-F4 », du nom de série de cette grenade lacrymogène et assourdissante utilisée à Notre-Dame des Landes. Une banderole est portée par de jeunes anonymes, venus « dénoncer les violences policières, la violence, insupportable, de l’État ».

    Suivent des étudiants qui se revendiquant « anti-sélection » « Les jeunes ne sont pas tous des délinquants ». Une lycéenne brandit un panneau de carton : « La Zad partout ! »

    D’autres manifestants encore se montrent très précis, comme ces conseillères en évolution professionnelle ou spécialistes des congés individuels de formation, descendues dans la rue pour « garder leurs postes et leurs compétences aux services des entreprises et des salariés ».

    Mais dans le cortège, descendu de la place de la Liberté vers la rue de Siam, la très grande majorité des manifestants pointent le président de la République, qui a « réussi à faire l’unanimité contre lui » : « Macron frappe un grand coup, en attaquant tous les secteurs en même temps. Il sévit rapidement, fortement et violemment », expliquent les syndicalistes. Macron est en train de faire un véritable coup d’État social ! »

    « Qu’il s’agisse de l’hôpital, des cheminots, de l’éducation, des retraites, je suis concerné par toutes ces revendications et ces inquiétudes, je les partage, confie Mohammed, simple militant « anti-idéologie libérale ».

    « Les manifs, on marche, on crie des slogans mais ça ne sert à rien, ça ne va rien donner ! observe un retraité venu défiler néanmoins. Si les gens ne sont pas contents, qu’ils commencent donc par voter ! »

     

    Frédérique GUIZIOU

    source: https://www 

    Environ 700 manifestants à la « Marée populaire » (LT.fr-26/05/18-15h45)

    (Photo Jean-Luc Padellec / Le Télégramme)

    Trois semaines après la « fête à Macron » qui avait mobilisé 600 manifestants dans les rues de Brest, ils sont à peine 100 de plus ce samedi à battre le pavé « pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité » et contre la politique du président Macron.

    Après les premières prises de parole, place de la Liberté, la « marée populaire » doit notamment descendre vers la rue de Siam.

    source: http://www.letelegramme.fr/

     

    QUIMPER

    Environ 700 personnes à la "Marée populaire" (OF.fr-26/05/18)

     
    Environ 400 personnes étaient réunies devant la gare de Quimper (Finistère) ce samedi 26 mai pour dire "non" à la politique d'Emmanuel Macron.
    Environ 400 personnes étaient réunies devant la gare de Quimper (Finistère) ce samedi 26 mai pour dire "non" à la politique d'Emmanuel Macron. | Ouest-France

    Environ 700 personnes se sont réunies ce samedi 26, à 15 h, devant la gare de Quimper (Finistère) pour dire "non" à la politique menée par le Président Macron. Plusieurs organisations, partis politiques, syndicats et associations appelaient à ce rassemblement baptisé "Marée populaire".

    Point de rassemblement, fortement symbolique : la gare. Ce samedi après-midi, ils étaient environ 700 manifestants à se réunir avant d’entamer un parcours balisé à travers les rues de Quimper (Finistère) : La Poste, le palais de justice, l’hôtel de ville…

    Dénoncer la "casse du service public", dénoncer "la remise en cause du droit du travail", "faire converger les luttes en rassemblant les cheminots, les fonctionnaires, les lycéens" : telles étaient les ambitions des organisations de la "gauche élargie" qui appelaient à cette "marée populaire".

     
     

    Près de 700 personnes à la « Marée populaire » (LT.fr-26/05/18-

     

    250 personnes à la « Marée populaire »

    (LT.fr-26/06/2018-12h07)

    Marée humaine à Morlaix. 250 personnes dans les rues.

    250 personnes ont participé, ce samedi 26 mai, à la « Marée populaire » de Morlaix. Ils ont défilé entre la gare, la permanence de la députée En Marche et l’hôpital.

    C’est une petite marée de 250 personnes qui a déferlé sur Morlaix, ce samedi 26 mai. Avant de cheminer en ville en entonnant « Hôpital, solidarité, cheminots, solidarité, migrants, solidarité, étudiants, solidarité, précarité, solidarité », le cortège s’est retrouvé à la gare où un texte national écrit pour cette « marée populaire » a été lu. Un représentant des cheminots a également pris la parole. Ensuite, direction la permanence de Sandrine Le Feur, place Charles-de-Gaulle, où Morlaix Libertés a lu un texte en soutien aux migrants. Franck Deveaux, le suppléant de Sandrine Le Feur a été interpellé sur de nombreux sujets et les manifestants n’ont pas manqué de lui rappeler leur opposition à la « politique de Macron ». Le défilé s’est terminé dans la rue de Brest, au pied de l’hôpital où le collectif de soutien au CHPM a rappelé les difficultés que rencontre l’établissement. 

    source: http://www.letelegramme.fr/

     
    QUIMPERLE
     

      200 personnes à la Marée populaire       (OF.fr-26/05/18-16h49)

    La marée populaire en finistère vue par la PQR 

    Près de 200 personnes ont participé, samedi matin, à la Marée populaire, place de Gaulle à Quimperlé (Finistère). Pour dire non à la politique d’Emmanuel Macron.

    Le Parti communiste, le NPA, la France insoumise, Attac, génération.s, les Faucheurs volontaires, la CGT, etc. Mais aussi des citoyens, comme le Mellacois Daniel Cudennec, connu aussi sous son nom de scène, Dany Trick, le magicien. Son discours, plein de verve, de truculence et de sincérité, a fait mouche.

    Samedi matin, près de 200 personnes ont répondu à l’appel des diverses forces de gauche, pour cette Marée populaire.

    Marée populaire dont l’objectif était de se faire entendre, haut et fort, pour dire stop à la politique menée par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

    Les uns après les autres, les responsables ont pris le micro, sur le rond-point de la place Charles de Gaulle.

    Pendant près de deux heures, la circulation a été fortement perturbée en basse-ville.

    Il n’y a pas eu le moindre débordement, lors de ce rassemblement bon enfant, qui a débuté à 10 h 30 pour se terminer sur les coups de midi.
     
     
     

    Quimperlé. 200 manifestants à la « Marée populaire » (LT.fr-26/05/2018-12h24)

    La marée populaire en finistère vue par la PQR (OF.fr & LT.fr)

    Quelque 200 personnes ont pris part ce samedi matin à Quimperlé à la « Marée populaire ». Une quarantaine d’associations et partis politiques avaient appelé au rassemblement.

    source: http://www.letelegramme.fr

    « L'Appel du Collectif "Fête à Macron" pour la marée populaire le 26....#mareepopulaire : Forte mobilisation et tous ensemble pour opposer un front populaire aux attaques de Macron-UE-MEDEF »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :