• Législatives 2017-5ème Circonscription du Finistère

    5ème Circonscription 29-La France insoumise a un binôme pour juin

     

    Les groupes d'appuis des Pays de Landerneau, des Abers et du Léon ont élu un binôme mixte, composé de Johan Laurent et Karine Demoulin.Les groupes d'appuis des Pays de Landerneau, des Abers et du Léon ont élu un binôme mixte, composé de Johan Laurent et Karine Demoulin

    A. H.

    Les groupes d'appuis de ce mouvement ont élu Johan Duhamel et Karine Demoulin pour ce scrutin.

    Une réunion publique était organisée, mercredi soir, par les groupes d'appuis des Pays de Landerneau, des Abers et du Léon pour La France insoumise. Objectif : élire les candidats du mouvement citoyen pour les élections législatives qui se tiendront les 11 et 18 juin prochains.

    Ils étaient trois hommes et deux femmes à se présenter pour obtenir l'un des deux postes du binôme. À l'issue de la réunion, finalement, Johan Laurent et Karine Demoulin ont été désignés pour représenter La France insoumise dans la 5e circonscription du Finistère.

    Johan Laurent, 41 ans, est agent salarié chez EDF. Il a déjà entrepris des actions politiques par le passé, puisqu'il s'était engagé dans les dernières élections municipales avec l'alliance entre le Parti de gauche et les Écologistes. Lors des départementales, il était également candidat titulaire pour le Front de gauche.

    Karine Demoulin, elle, est assistante à domicile (ADMR) et militante syndicale. Auparavant membre du Parti socialiste, elle affirme avoir été « convaincue par Jean-Luc Mélenchon ». Pour la candidate, c'est simple, « il présente le meilleur programme ».

    Transition écologique

    Par ailleurs, Johan Laurent ajoute que La France insoumise « poursuit sa campagne par le biais des réseaux sociaux et de communiqués. Nous continuons la distribution de tracts au quotidien, dans les boîtes aux lettres et par l'intermédiaire d'affichettes ».

    Des conférences-débats publiques sont prévues par le mouvement qui, selon le candidat fraîchement élu, tient à insister sur « les enjeux de la transition écologique et la volonté de mettre en place une agriculture paysanne par la radiation des insecticides et pesticides ».