• Les chaînes publiques censurent la mobilisation des jeunes et des profs #NonALaSelection (IC.fr-8/02/2018)

    Mardi 7 février, des milliers et milliers de lycéens et étudiants bravant des conditions météo polaires descendent dans la rue pour dire leur colère et leur totale opposition à l’interdiction que prétend leur faire le régime Macron de poursuivre des études dans l’enseignement supérieur. En instituant la sélection à l’entrée de l’Université et en cassant le Bac. Renforçant le mouvement impulsé par l’Union Européenne et sa funeste stratégie de Lisbonne de privatisation de l’Éducation Nationale et de l’enseignement supérieur.

    Les professeurs, les parents d’élèves, à l’appel des principaux syndicats enseignants et fédérations de parents d’élèves, de même que les syndicats lycéens et étudiants appelaient à la mobilisation. Une première manifestation de l’ensemble du monde de l’éducation réussie….

    Censure

    Mais les français n’en sauront rien.

    Pas la moindre mention de la grève des profs contre la réforme du lycée dans le soi-disant journal télévisé de France 2, même pas les habituels commentaires méprisants sur la « grogne des fonctionnaires » et la « mobilisation en demi-teinte », voire, si c’est le cas sur « l’échec de la grève ».

    Rien. le silence, et la censure. Intégrale, totalitaire.

    Dans ces conditions, chacun à son niveau peut protester auprès du médiateur de France Télévision.

    http://mediateur.francetv.fr/emissions/le-mediateur-des-programmes

    Assez payé des redevances à un « service public » bidon qui censure l’action des syndicalistes (et contribuables) de l’Éducation nationale (entre autres !), de la jeunesse mais qui n’a pas manqué de diffuser la propagande ultra-libérale expliquant doctement que le « dévissage de Wall Street » était dû, en dernière analyse, à la « hausse incontrôlée des salaires ».

    Plutôt que de donner la parole aux syndicalistes en France, la rédaction de France 2 a préféré diffuser un gros bobard, pour mettre en avant les syndicats… allemands si amateurs de « consensus » avec le patronat soi-disant. Quelles que soient les limites du syndicalisme allemand, les augmentations de salaires dans la métallurgie viennent d’être obtenues par une grève de masse montant en puissance chaque jour.  À l’opposé de la fausse information diffusée par France 2.

    NE NOUS HABITUONS PAS À LA CENSURE ET AU MÉPRIS !

     

    Vous pouvez soutenir des médias indépendants et qui portent la parole de l’immense majorité, la classe des travailleurs : abonnez-vous à Initiative Communiste, diffusez-le et faites-le connaître.

    source: https://www.initiative-communiste.fr

    « Irradiés de l'Île Longue : l'État encore condamné (OF.fr-7/02/2018-14h 06)Énergie, transport : la CGT appelle au tous ensemble contre l’euro-privatisation des services publics (IC.fr-8/02/2018) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :