• Macron intensifie la guerre au Yémen (communistes n°566-28/06/2018)

     

    Dans un article paru dans le Figaro du 16 juin, on apprend que des forces spéciales françaises seraient présentes au Yémen. Cette présence militaire marque l'intensification de la France dans ce conflit meurtrier. Elle est engagée depuis le début dans cette guerre qui dure depuis trois ans, principalement à travers la vente d'armes et le soutien logistique à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis qui mènent une campagne meurtrière pour installer un régime à leur botte dans ce pays pauvre.

    Rappelons que ces deux pays soutiennent le pouvoir autoritaire en Égypte et au Bahreïn, ainsi que les djihadistes radicaux. Ils ont aidé à casser la Libye et la Syrie, menacent d’attaquer le Qatar, de remplacer le premier ministre libanais et ont des relations extrêmement étroites avec Israël ... Pour leur part, les Émirats veulent contrôler les ports du Yémen, les installations de stockage et de chargement du pétrole et du gaz de ce pays.

    L’ONU a qualifié le conflit de  "plus grande crise humanitaire au monde". On estime qu’environ 30 000 civils sont morts depuis janvier 2017. Selon un document de la Commission européenne en date du 3 avril: " 22,2 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire, ce qui équivaut à 80 % de la population. Parmi elles, 17,8 millions sont en « situation d’insécurité alimentaire », 16,4 millions ont « besoin de soins de santé de base » et 16 millions n’ont pas accès à l’eau potable et aux sanitaires". Des maladies que l’on croyait éradiquées, telles que le choléra, ont refait leur apparition, causant une des plus graves crises sanitaires du monde.

    La guerre contre le Yémen est menée depuis le début avec l’aide de Washington, l’Administration Obama, a vendu à l’Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis des avions de guerre et des munitions pour massacrer les civils, assurer le ravitaillement en plein vol de leurs avions pour assurer les bombardements en continu 24/24 et fournir renseignements et soutien logistique. Trump poursuit avec des troupes déployées avec les forces saoudiennes. Ce soutien américain à la guerre contre le peuple yéménite prépare une confrontation militaire contre l’Iran, les prémices étant l'abrogation unilatérale le 8 mai de l’accord nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances.

    Mercredi dernier les Saoudiens et les Emirats ont lancé leur projet d’assaut sur le port de Hodeida, avec l'aide de la France ce qui ne fera qu’exacerber cette horreur humanitaire avec la complicité de Washington. Hodeida représente 70 à 80 % de l’aide, de la nourriture et du carburant qui parviennent au Yémen. Les observateurs craignent qu’un assaut des Émirats tue des milliers de personnes et déplace une grande partie des 600 000 habitants de la ville. Cette attaque interromprait les livraisons vitales à la population civile du Yémen. La Croix-Rouge a commencé à retirer son personnel de la ville, l’ONU a commencé à évacuer son personnel du port.

    La meilleure façon de mettre fin aux attaques de la coalition contre le peuple yéménite c'est de cesser de fournir des armes et ainsi bloquer l'agression des Émirats arabes unis et des saoudiens. Mais Paris et Washington refusent de le faire.

    La France doit cesser de soutenir des régimes tyranniques comme les Saoudiens et les Emirats.

    Un rapport pointe la responsabilité juridique du gouvernement français et de plusieurs entreprises de défense pour leurs ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, les équipements militaires employés pour le blocus, servent à affamer les populations yéménites et sont utilisés pour les bombardements aériens, contribuant au lourd bilan des civils tués.

    Exporter des armes dans un tel contexte, est interdit par les traités signés par la France et l’Union européenne. Dassault, Thales, Safran (ex-Sagem), Naval Group (ex-DCNS), les constructions mécaniques de Normandie, Airbus, Nexter, Renault Trucks Defense… La liste des entreprises françaises citées pour avoir profité directement ou via leurs filiales des contrats d’armement avec l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis est longue. Ces deux États sont de gros clients de l’industrie d’armement française qui fait des profits énormes sur le dos des peuples massacrés.

    La France appelle à une résolution politique du conflit mais elle est complice du massacre sur le terrain et persiste dans les livraisons d’armes! Enrichissant les fabricants d’armes.

    Le Yémen est au bord de l’effondrement avec la destruction et le déplacement de la population yéménite jetant sur les chemins de l’exil des millions d’êtres humains.

    Nous soutenons les luttes des peuples pour leur indépendance réelle. L'urgence c'est d'arrêter ce conflit. Mettre un coup d’arrêt à ces massacres.

    Macron vient d'annoncer que l'effort militaire atteindrait les 2 % du PIB, les opérations militaires auront les moyens de continuer la guerre pour protéger les intérêts des capitalistes français.

    Il faut le stopper.

    source: http://www.sitecommunistes.org/

    « Quimperlé-La CGT rempile pour quatre ans chez Bigard (LT.fr-27/06/2018-17h 46)Près de 150 personnes mobilisées devant la gare de Brest (OF.fr-28/06/2018-18h14) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :