• Municipales à Quimperlé : vers un « Quimperlexit » ? (LT.fr-2/03-9h48)

    Éric Saintilan, Ariane Dossena, Michel Tobie et Sylvie Le Bloa.Éric Saintilan, Ariane Dossena, Michel Tobie et Sylvie Le Bloa.

    La liste « Quimperlé décidons ensemble » veut soumettre de nombreux projets directement à la population. Y compris le départ de Quimperlé communauté en cas de non-harmonisation fiscale entre les communes membres.

    La liste citoyenne « Quimperlé décidons ensemble » avance en continu sur son programme, qui n’est pas finalisé. La tête de liste, Éric Saintilan, a quelques idées en stock. Le premier référendum local, s’il est élu, portera sur un arrêté anti-pesticides dans un rayon de 150 m autour des habitations. En viendra ensuite une autre, un peu plus surprenante : « On organisera un vote sur la sortie de la commune de Quimperlé communauté si rien ne se fait en matière d’harmonisation fiscale ». Mesure forte qu’est le départ de la commune-mère et siège de la communauté d’agglomération. Mais Éric Saintilan, qui, par ailleurs, ne briguera pas la présidence de l’intercommunalité, laissée à un colistier, fait de la ville sa priorité. « L’attractivité de la ville est à améliorer, nous allons lutter contre l’évasion des habitants qui paient des impôts [vers les autres communes autour]. Notre ville supporte trop de dépenses au sein de Quimperlé communauté, au prétexte de la centralité. Nous voulons tendre vers une harmonisation fiscale entre toutes les communes et faire revenir les gens qui paient des impôts à Quimperlé ». Autrement dit, si cette harmonisation ne passe pas en conseil communautaire et si les habitants l’approuvent, la liste ne s’interdit pas un « Quimperlexit ».

    Un mandat… et puis s’en va ?

    Elle va consulter jusqu’aux municipales, et même après en cas d’élection. « Notre programme ne se limite pas à 113 propositions ». Voilà qui est envoyé au maire sortant et candidat Michaël Quernez. Des projets seront pris « dans un temps long », puisque les Quimperlois seraient amenés à s’exprimer de nombreuses fois au fil des décisions. Un skate-park est par exemple évoqué, « parce que c’est une demande qui remonte fortement ». Et même si les projets prennent du temps, le candidat ne souhaite faire qu’un mandat. « Nous laisserons la place aux jeunes ensuite », indique-t-il. En revanche, les membres de la liste pourront continuer et trouver un successeur à Éric Saintilan. « On espère faire réactiver l’enthousiasme des Quimperlois. Redonner aux gens l’envie de faire de la politique et voter ».

    source: https://www.letelegramme.fr/

    « ViteLuViteSu n°spécial -bulletin d'info de l'UD-CGT-29 du 2 mars 2020Rencontre du Parti Communiste de Belgique et du PRCF : Déclaration commune (IC.fr-2/03/20) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :