• Otan. Une trentaine de manifestants sur le mont Saint-Michel de Brasparts (LT.fr-6/06/2017)

    Manoeuvres de l'OTAN. Une trentaine de... par Letelegramme

    A l’appel du Mouvement pour la Paix, relayé par le Parti communiste, une trentaine de manifestants se sont retrouvés ce midi au sommet du mont Saint-Michel de Brasparts.

    Drapeaux et pancartes à la main, les manifestants, réunis à Braspart ce mardi midi, entendaient montrer leur hostilité aux "manoeuvres militaires de l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique Nord)" engagées à partir d'aujourd'hui en Bretagne. 

    En l'espèce, il s'agit du "Nato Tiger Meet", rassemblement annuel des unités des armées de l’Otan ayant le tigre pour emblème, qui se tient jusqu'au 16 juin, sur la base aéronavale de Landivisiau. Un temps pressenti pour accueillir les systèmes de défense sol-air, le Menez-Hom est finalement épargné. Ils sont installés à la BAN de Lanvéoc.

    Reste que les pacifistes ont tout de même maintenu leur manifestation sur ce point haut du Finistère. Et ce malgré un vent à décorner les boeufs. Leur message : "La France doit se libérer de la dépendance de l’Otan et ne plus conditionner sa défense à cette organisation illégale et d'un autre temps, issue de la guerre froide", expliquait ainsi Christian Colimard, animateur du Mouvement pour la Paix dans le Sud-Cornouaille, et farouche défenseur de la paix dans le monde..

    Une manifestation citoyenne et politique

    Cette action avant tout citoyenne était aussi éminemment politique. Parmi les manifestants, on comptait en effet trois candidats aux législatives (sur les 14 que compte la 6e circonscription du Finistère) : Jean-Michel Lucas (France Insoumise), Maxime Paul (PCF), accompagné de son secrétaire régional Xavier Compain, et Catherine Carpentier (Union populaire républicaine). Cette dernière a redit sa volonté de quitter l'Otan et l'Union européenne (UE) au plus vite. Quant aux deux premiers, ils ont profité d'être à deux pas de la centrale nucléaire en déconstruction de Brennilis, pour dire qu'au-delà du dossier de l'Otan (sur lequel ils ont quelques points de divergence), ils souhaitaient aussi une sortie du nucléaire civil et militaire.

    Dans l'après-midi, après un pique-nique en commun, le collectif Artistes pour la Paix, composé notamment de musiciens et de plasticiens, devait organiser un "happening artistique" sur site.

    source: letelegramme.fr

    « Dans le secret de la violence sociale : la parole aux travailleurs – documentaire de J Cotta (F2 23/05/2017)Déclaration des communistes de l'ARC29/PRCF sur les élections législatives (7/06/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :