• Pays de Quimperlé. Les facteurs ont repris le travail (OF.fr-19/2/2017)

    Mardi matin, de bonne heure et dans le froid, postiers en grève et responsables syndicaux se rendent à la réunion de négociation avec la direction du centre de Quimperlé.Mardi matin, de bonne heure et dans le froid, postiers en grève et responsables syndicaux se rendent à la réunion de négociation avec la direction du centre de Quimperlé.

    Mardi, après une nouvelle réunion de négociation avec la direction, les postiers du centre de Quimperlé ont repris le travail en fin de matinée. Retour à la normale, ce mercredi.

    Mardi matin de très bonne heure, les factrices et facteurs du centre de Quimperlé, qui dessert l’ensemble du territoire de Quimperlé communauté, n’ont pas repris le travail.

    Ils étaient encore une bonne trentaine, dans le froid, sur le trottoir qui fait face à leurs locaux.

    « Pas dans une logique de blocage »

    Mais après une nouvelle réunion de négociation avec la direction, les salariés ont décidé de reprendre le travail, vers 11 h mardi.

    Lors de la réunion, les délégués étaient accompagnés par des représentants de la CGT et de Sud-PTT 29.

    « Nous ne sommes pas dans une logique de blocage », ont redit les grévistes.

    Ces derniers attendent désormais la présentation de la nouvelle organisation, début janvier. Pour décider d’éventuelles actions à mener.

    De côté de la CGT, on a redit la volonté du « maintien des tournées existantes, des moyens de remplacement renforcés et pérennes, ainsi que des garanties sur leur régime indemnitaire. »

    Les postiers « ont obtenu des garanties en termes de stabilité sur la réorganisation en cours, l’accélération des appels à candidatures pour remédier aux départs, la prolongation du versement de l’indemnité de collation, ainsi que la révision du diagnostic préparatoire à la future réorganisation ».

    Et « même si la direction ne parle plus de supprimer cinq tournées, les postiers restent vigilants sur le niveau de l’emploi nécessaire pour accomplir un travail de qualité », poursuit la CGT.

    Dans cette « période de fêtes de fin d’année et sans renoncer à leurs revendications, les factrices et facteurs affirment à la population de Quimperlé et de ses environs leur attachement au service public postal en reprenant le travail. » Mais tous « restent mobilisés ».

    « Se faire entendre et respecter »

    Lundi, une délégation des communistes des pays de Concarneau et de Quimperlé, accompagnée de militants de République et Socialisme, a rencontré, les salariés et les fonctionnaires de la plate-forme industrielle de courrier de Quimperlé.

    Naturellement, le PC « apporte son soutien sans réserve aux postiers en lutte pour la défense de leurs conditions de travail, de l’emploi et la qualité du service public. Nous saluons leur courage et leur détermination. Chacun mesure ce qu’il en coûte d’être obligé à se mettre en grève pour se faire entendre et respecter ».

    source: https://www.ouest-france.fr

    « Quimper. Impôts : emplois supprimés, les syndicats s’insurgent (OF.fr-18/12/2017)Landerneau. Plus de 300 personnes mobilisées en faveur d’un 2e collège (OF.fr-21/12/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :