• Pays de Quimperlé. Moëlan: des produits bio à portée d’assiette (OF.fr-10/08/18-15h 10)

    Anaël Chesneaux (debout, à gauche), Mélanie Lortet (assise), et Jessica Saada, devant l’entrée de leur ferme maraîchère La Main au panier, à Kernijeanne-Goz.Anaël Chesneaux (debout, à gauche), Mélanie Lortet (assise), et Jessica Saada, devant l’entrée de leur ferme maraîchère La Main au panier, à Kernijeanne-Goz. 

    À Kernijeanne-Goz, sur la route de Baye à Moëlan-sur-Mer, près de Quimperlé, deux filles s’activent. Ces cultivatrices et mamans travaillent ensemble leurs terres, en agriculture bio. Bienvenue à la Main au panier.

    Depuis 2013, la Main au panier régale les tables de sa clientèle, particuliers ou restaurateurs du pays de Quimperlé.

    Créée par Jessica Saada en février, il y a cinq ans, la ferme cultive les bons produits, ceux qui grandissent en pleine terre, comme le veut la labellisation bio, que la ferme détient depuis ses premiers jours.

    Seule durant les premières années, Jessica a souhaité s’associer : ce sera Anaël Chesneaux, qu’elle a rencontrée lors d’une formation de brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole, en 2010, qui viendra frapper à sa porte.

    « Anaël a fait un contrat de pré-installation, pendant une année, afin de monter le projet ensemble », explique Jessica.

    En février 2018, le groupement agricole d’économie commune est lancé, les deux femmes sont officiellement partenaires et associées.

    60 espèces de légumes

    L’année de pré-installation a été de bon augure. « Ce cycle entier a permis d’augmenter la production. On a plus que doublé les surfaces de production, passant de 900 m² à 2 100 m² en tunnel, et de 1,25 ha à 2,25 ha en plein champ », racontent les maraîchères.

    Avec 60 espèces de légumes à cultiver dans l’année, le travail ne manque pas, quel que soit le temps. Des conditions pas toujours évidentes, que les deux associées balaient en une phrase : « C’est un métier valorisant, vendre ce que l’on produit. Et c’est tellement varié, grâce à tous les légumes différents que l’on cultive. »

    « Vivre de notre travail »

    Ces deux jeunes mamans ont le même objectif : « Vivre de notre travail, et profiter de notre vie de mère. »

    Et elles y arrivent, à la perfection ; Toutes deux sont complémentaires, et travaillent d’arrache-pied durant leur présence à la ferme, aidées par Mélanie Lortet, saisonnière à mi-temps. Jessica et Anaël ont d’ailleurs pour but de la prendre à plein-temps.

    Les associées continuent d’investir, en matériel. En mars, c’est un forage pour l’eau qui a été réalisé.

    « Un sacré investissement, que nous ne regrettons pas. C’est efficace, et l’eau n’est pas traitée. »

    Les légumes de la Main au panier peuvent être trouvés sur le marché de Moëlan, le mardi, au Pouldu, le mercredi, au magasin Court-Circuit, à Clohars, et à la ferme, les mardis et vendredis, de 16 h à 18 h.

    Un panier peut également être commandé chaque mercredi via leur page Facebook La MAIN AU Panier, à prendre le vendredi, à Quimperlé, au bar Chez Chouchou, ou à la ferme.

    source: https://www.ouest-france.fr

    « La réparation navale, paroles d'ouvriers (tébéo 8/08/2018)Roscoff. Un jeune migrant retrouvé coincé sous un camion (OF.fr-12/08/18-18h 10) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :