• Perharidy. Les élus appellent à marcher et à écrire à la ministre (OF.fr-22/03/2017)

    La marche de samedi, pour soutenir le centre Perharidy de la fondation Ildys, partira de Roscoff.La marche de samedi, pour soutenir le centre Perharidy de la fondation Ildys, partira de Roscoff.

    Les élus locaux appellent la population à signer la pétition pour soutenir la Fondation Ildys. La pétition a récolté plus de 10 000 signatures. Une marche est organisée samedi, à Roscoff. Les habitants sont invités à écrire à la ministre.

    La pétition pour le centre Perharidy a récolté plus de 10 000 signatures.

    Les élus, Maël De Calan, conseiller départemental du canton de Saint-Pol-de-Léon, conseiller municipal de Roscoff ; Nicolas Floch, maire de Saint-Pol-de-Léon, président de Haut Léon Communauté et Aline Chevaucher, conseillère départementale du canton de Saint-Pol-de-Léon et maire de Plouénan, invitent la population à participer massivement à la marche de soutien organisée par les syndicats d’Ildys.

    Elle partira de la gare de Roscoff samedi, à 10 h 30.

    Un courrier type à la ministre

    Les élus invitent aussi la population à envoyer un e-mail à Marisol Touraine, ministre de la Santé (marisol.touraine@sante.gouv.fr) et au directeur de l’Agence régionale de santé de Bretagne (olivier.decadeville@ars.sante.fr) pour protester contre leur réforme, en copiant collant ce texte :

    " Objet : Soutien au Centre de Perharidy de la fondation ILDYS à Roscoff

    Madame la ministre, Monsieur le directeur de l’ARS Bretagne,

    Je vous écris pour vous faire part de mon soutien au centre de Perharidy de la fondation ILDYS à Roscoff, menacé de fermeture. La réforme du financement des soins de suite et de réadaptation (SSR) aboutirait en effet à une baisse drastique des dotations de Perharidy, qui ne pourrait pas être absorbée par des économies équivalentes.

    La fermeture de Perharidy constituerait un coup très dur porté à l’offre de soin dans le Finistère. Elle provoquerait aussi la disparition de 600 emplois directs et plusieurs milliers d’emplois indirects, portant un coup fatal à notre territoire. Elle est donc inacceptable.

    Plus de 10 000 Finistériens ont déjà signé une pétition vous appelant à réviser la réforme du financement des SSR, pour prendre en compte les spécificités des centres très spécialisés comme Perharidy. Nous vous demandons d’en tenir compte !

    Dans l’attente de votre réponse,

    Bien cordialement, "

    source: ouest-france.fr

    « Quimperlé. Hôpital : statu quo entre le personnel et la direction (OF.fr-22/03/2017)Jean-Luc Mélenchon dévoile son patrimoine de près d'un million d'euros (OF.fr-22/03/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :