• Plouhinec. 500 manifestants contre la fermeture du lycée (OF.fr-2/12/2017)

    Près de 500 personnes manifestaient ce samedi après-midi à Plouhinec.Près de 500 personnes manifestaient ce samedi après-midi à Plouhinec.

    Ils étaient nombreux à manifester ce samedi en début d’après-midi contre la fermeture du lycée professionnel Jean-Moulin, prévue pour la rentrée 2018. Après un rassemblement à Poulgoazec, à Plouhinec (Finistère), le cortège a marché jusqu’à Audierne.

    Dès 13 h 30, ce samedi 2 décembre, les manifestants étaient déjà nombreux à se rassembler à Poulgoazec, sur la commune de Plouhinec. Anciens élèves, enseignants, élus ou simples habitants du Cap, tous manifestaient contre la fermeture du lycée professionnel Jean-Moulin mais aussi contre la désertification du Cap.

    "Profitez du Cap sous le soleil, bientôt il n’y aura plus rien" scandaient ironiquement les manifestants à l’approche du pont d’Audierne.

    Une fois le Goyen traversé, la manifestation s'est achevée à Audierne (Finsitère). Une fois le Goyen traversé, la manifestation s'est achevée à Audierne (Finistère). 

    63 étudiants sur le carreau

    « Nous avons la volonté de nous battre jusqu’au bout contre cette décision du Conseil régional et du Rectorat, annonçait en début de manifestation Pierre Garrec, membre de l’opposition municipale. « Il y a une volonté de déshabiller le Cap au bénéfice d’autres communes, ajoute l’élu, mais en faisant cela, on accentue déséquilibres entre l’est et l’ouest. »

    63 étudiants sont concernés par la fermeture du lycée. 63 étudiants sont concernés par la fermeture du lycée.

    Pour Pascal Barbotte, enseignant en charpente maritime, cette fermeture du lycée est « réfléchie depuis bien longtemps : méthodiquement, les sections ont déménagé une à une dans d’autres établissements. Cela fait cinq ans qu’on interpelle la mairie et la région à ce sujet. La seule réponse que nous avons toujours obtenue est "pas de fermeture à l’ordre du jour". »

    L’enseignant précise que les effectifs du lycéen, 63 apprentis et adultes en formation, sont toujours les même que l’an dernier. « Mais en période électorale, ça ne devait pas être politiquement correct d’annoncer une fermeture de lycée… » ajoute-il avant de déplorer "le cynisme" du Rectorat "qui a laissé des élèves s’inscrire en première année : ils les ont envoyés droit dans le mur"

    Pour rappel, la formation charpente maritime devrait déménager à Concarneau et la formation bois (pour adultes) sera envoyée à Pleyben. "Dans un collège déjà engorgé ! Comment vont-ils faire pour accueillir 50 élèves de plus, sans nuire à la formation de tous ?"

    63 étudiants sont concernés par la fermeture du lycée. 

    "Le cap : un territoire qu’on abandonne"

    Pour les Capistes présents dans le cortège, les solutions sont trouvables : "La dotation régionale de fonctionnement annuel du lycée s’élève à 110 000 €. Ça représente 3 centimes par foyer breton" s’amusent à calculer les manifestants. Mais tous préfèrent mettre en avant l’ancrage local du lycée professionnel, ouvert en 1947. " Cette fermeture c’est l’arbre qui cache la forêt : le cap est un territoire qu’on abandonne. Et ce n’est pas en faisant partir les jeunes qu’on va le redynamiser."

    « On ne demande que ça, accueillir plus d’élèves, mais toutes nos propositions de mise en place de formations nouvelles ont été refusées par la Région » ajoute Pascal Barbotte.

    Un sentiment partagé par Laurent Coatmeur, prof de menuiserie : " l’éolien marin, le brevet pro charpente, le partenariat kayak, les décrocheurs scolaires… Au fil des ans ils ont refusé toutes nos propositions."

    "Notre lycée est d’utilité publique, ajoute Isabelle Favero, professeur de français et d’histoire. Il doit vivre !"

    "Résigné", le maire de Plouhinec, Bruno Le Port, a seulement confié être « préoccupé » par le devenir du personnel du lycée et être actuellement en discussion avec la Région à ce sujet.

    De leur côté, les enseignants réfléchissent déjà à aller manifester à Rennes le 14 décembre prochain, jour de vote au conseil régional.

    63 étudiants sont concernés par la fermeture du lycée. "Qui ouvre une école ferme une prison", Victor Hugo. Tous les habitants du cap soutiennent le lycée Jean-Moulin.

    Tous les habitants du cap soutiennent le lycée Jean-Moulin. Tous les habitants du cap soutiennent le lycée Jean-Moulin.

    Pauline BOURDET

    source: https://www.ouest-france.fr

    « Morlaix. Plus d'un millier de manifestants pour l'hôpital (LT.fr- 2/12/2017)Lycée Jean-Moulin. Le Cap dans la rue (LT-3/12/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :