• Position de la Fédération syndicale mondiale (FSM/WFTU) sur la situation en Biélorussie (Blog de Nico Maury-25/08/80)

    Alors que la Confédération syndicale internationale (CSI-ITUC) et son avatar européen (CES-ETUC) ont ouvertement pris position en faveur de l'opposition et des représentants&représentantes de l'impérialisme occidental (OTAN-UE-USA), la Fédération syndicale mondiale (FSM/WFTU) prend un chemin tout autre. Elle rappelle que la classe ouvrière doit s'autodéterminer par elle même et c'est elle seule qui peut décider de son avenir.

    Communiqué de la FSM

    Position de la Fédération syndicale mondiale (FSM/WFTU) sur la situation au Bélarus

    La Fédération mondiale des syndicats, qui représente 105 millions de travailleurs&travailleuses issues de 132 pays, exprime sa solidarité avec les travailleurs&travailleuses et le peuple du Bélarus, qui se trouve au cœur d'un conflit entre impérialistes depuis l'élection présidentielle du 9 août, qui a vu la réélection du président Alexander Loukachenko avec plus de 80% des voix. Un score contesté par l'opposition qui parle de fraude.

    Pour le mouvement syndical mondial de classe, il est clair que les événements en Biélorussie sont liés à de fortes compétitions dans la région, entre les États-Unis-UE-OTAN d'une part et la Russie d'autre part. Les deux «camps» ont de grands intérêts économiques et géopolitiques pour accroître leur contrôle et leur influence en Biélorussie.

    Il est également clair que les travailleurs&travailleuses, les couches populaires pauvres, n'ont aucun intérêt à s'aligner derrière de tels groupes d'intérêt pour améliorer leurs conditions de travail et de vie. Que le pétrole provienne des États-Unis ou de Russie, une grande partie de la population ne pourra pas subvenir à ses besoins en chauffage, que la Biélorussie exporte des produits vers la Russie ou l'UE, il y aura une partie de sa population qui ne pourra pas pour couvrir les besoins nutritionnels de base et ainsi de suite.

    L'attitude des dirigeants&dirigeantes syndicaux jaunes au niveau mondial et européen est hypocrite et dangereux. ils appellent les travailleurs&travailleuses à «protester» avec des revendications prétendument démocratiques et indépendantistes, afin de servir les intérêts des monopoles américains et européens. Ils utilisent la juste indignation des travailleurs&travailleuses pour détourner leurs revendications. Les dirigeants&dirigeantes syndicaux jaunes montrent une fois de plus qu'ils aboient pour les intérêts des capitalistes.

    Nous appelons les travailleurs&travailleuses du Bélarus à lutter pour leurs droits de manière organisée et décisive, pour l'amélioration substantielle de leurs conditions de travail et de vie, contre les forces et les mécanismes qui les engagent dans une lutte pour les seuls intérêts des monopoles. Lutter pour leur droit démocratique à l'autodétermination, librement et démocratiquement, sans l'OTAN et de ses instruments. C'est une position permanente du mouvement syndical de classe et cela peut donner une issue favorables aux travailleurs & travailleuses.

     

     

    source: https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Position-de-la-Federation-syndicale-mondiale-FSM-WFTU-sur-la-situation-au-Belarus_a15255.html

    « Où se trouvent les clusters en milieu professionnel ? (LT.fr-24/08/20-16h28)Le KKE (PC de Grèce)au Parlement européen dénonce l'intervention de l'UE, de l'OTAN et des ÉU en Biélorussie (idcommunism.com-25/08/20) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :