• Quimper. « À l’hôpital, un salaire revalorisé pour tous » (OF.fr-28/05/20-16h44)

    « Toute la chaîne de l’hôpital s’est réorganisée pendant la crise du Covid-19 : l’ensemble des personnels qui forme cette chaîne doit être pris en considération », affirme le syndicat Sud santé de l’hôpital de Quimper (Finistère).

    Ils réclament un salaire revalorisé pour tous les personnels des hôpitaux : administratifs, techniciens, soignants. Une quarantaine de manifestants l’ont dit, ce jeudi 28 mai 2020, au rythme d’un concert de casseroles, devant l’hôpital de Quimper (Finistère).

    Quatre jours après le lancement du « Ségur de la Santé », concertation destinée à améliorer les conditions de travail, les rémunérations et la prise en charge des malades, une quarantaine de femmes et d’hommes ont sorti les casseroles sur le parking de l’hôpital de Quimper (Finistère), ce jeudi 28 mai 2020.

    Ces soignants, membres de collectifs d’usagers, militants associatifs et syndicaux, ont répondu à l’appel du syndicat Sud Santé, rejoint par la CGT. Mot d’ordre principal ? « Une revalorisation des salaires pour tout le monde à hauteur de 15 % à 20 % du salaire de base. Et sans conditions », précise Catherine Ferrant pour Sud.

     

    Les primes ne suffiront pas : « D’une part, tout le monde n’en percevra pas. C’est une façon de diviser les agents. D’autre part, les primes n’entrent pas dans le calcul de la retraite », poursuit Catherine Ferrant. Or, « tout le monde a eu la peur au ventre. Tout le monde a changé ses organisations : l’électricien, le médecin, l’agent de service hospitalier… »

    Karine Goanec, secrétaire CGT de l’hôpital, enfonce le clou : « Les administratifs ont eux aussi joué un rôle hyper important. Des collègues ont passé des jours et des jours à chercher du matériel de protection… »

     

    Mobilisation à l’hôpital de Quimper (Finistère) ce jeudi 28 mai 2020. 

    À l’hôpital, que sera le monde d’après ? Marc Guilloux, représentant Sud santé à l’hôpital psychiatrique Gourmelen, formule un vœu, en plus de voir celui des salaires revalorisés : « En psychiatrie, le plateau technique, c’est la relation que l’on a avec le patient. Pour bien prendre en charge les personnes les plus précaires, il faut des femmes et des hommes… »

    Mobilisation à l’hôpital de Quimper (Finistère) ce jeudi 28 mai 2020.

    L’hôpital public bouillonnait depuis des mois. La première phase de la crise épidémique passée, il est toujours en ébullition : « Il faut bouger maintenant, avant l’été », estime Catherine Ferrant. Elle et sa collègue cégétiste appellent la population à répondre à l’appel national lancé pour le 16 juin : « Que toutes celles et tous ceux qui ont applaudi descendent avec nous dans la rue. »

    Nelly CLOAREC

    source: https://www.ouest-france.fr/

    « Guerre des mines. La ministre des Armées attendue vendredi à Brest (OF.fr-28/05/20-12h15)Déconfinement. Des lycéens du Finistère s’opposent à la reprise des cours (OF.fr-28/05/20-18h59) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :