• Quimperlé-Hôpital. La fusion en marche : quel pouvoir pour les usagers ? (LT 25/03/2017)

    Quimperlé-Hôpital. La fusion en marche : quel pouvoir pour les usagers ?  (LT 25/03/2017)Peu d'usagers s'étaient mobilisés hier à l'appel de la CFDT pour venir protester contre la fusion.

     
    Une poignée d'usagers seulement avait rejoint, hier après-midi, la « mobilisation » appelée à venir contester une nouvelle fois le projet de fusion des hôpitaux de Quimperlé et Lorient. Le conseil de surveillance s'est déroulé sereinement, et a entériné la fusion. L'argumentaire n'a pas changé pour la direction de l'hôpital, appuyée par le président du conseil de surveillance, Michaël Quernez : « La fusion apparaît comme un GHT (*) " puissance plus ", véritable reflet de l'état naturel des coopérations médicales et autres entreprises de longue date, témoignage d'une dynamique de solidarité institutionnelle décidée en toute transparence et confiance par les responsables de chacun des quatre établissements ».
     
    Le groupement voté
     
    En toute logique, le conseil a donc voté, hier, la poursuite du projet et validé la convention de Groupement hospitalier de Bretagne Sud (7 pour, 2 contre, une abstention). C'était la dernière étape avant la fusion effective au 1e r janvier 2018. Il est vrai que pour contrarier les instances, à la différence de mardi, la mobilisation avait fait flop. Une dizaine de personnes étaient présentes hier à La Villeneuve pour faire entendre une opposition au projet. Vers un comité d'usagers ? « C'est une catastrophe, cela se fait partout dans l'opacité », affirmait Hélène Derrien, membre de la coordination nationale de défense des hôpitaux de proximité, présente avec la poignée d'usagers devant les portes de La Villeneuve. Présent aussi, Marcel Le Dain, administrateur honoraire de l'hôpital, qui pointait les défauts majeurs du dispositif à ses yeux. « Les usagers n'ont pas pris la mesure de ce qui se passe là. Tout a été préparé dans la clandestinité la plus totale. On ne veut plus discuter. Le problème de la fusion et du groupement qui se pose aux usagers et aux organisations syndicales, c'est que l'on se retrouve pieds et poings liés. Précédemment, les négociations se faisaient entre les hôpitaux. Tandis que là, il a été glissé dans l'ordonnance que lors de la mise en place des conventions, c'est le directeur de l'établissement le plus important qui a le pouvoir. Dans le contexte actuel de difficultés financières, c'est le directeur de Lorient qui dira ce que l'on peut mettre en place ou pas ». Il constate aussi : « La fusion, on n'y échappera pas. On y est déjà. Il faut mettre en place une association d'usagers qui pourrait peser sur les choix qui pourraient s'opérer ici. Alors que personne ne fait rien. Les syndicats vont se heurter la tête contre les murs. La fusion est actée, mais tout reste à faire. Le projet médical de territoire et le projet d'organisation de cette fusion sont à constituer ». Le comité évoqué « regrouperait des usagers, des personnels, des médecins, des élus », « et n'aurait pas d'étiquette syndicale », soulignaient les usagers présents. « Il faut le mettre en place ». « Une des ordonnances parues en août explicite que, dans la nouvelle organisation, doit être mise en oeuvre la place des usagers, reprenait Marcel Le Dain. Et ici, il n'y a rien du tout. Ils font comme si de rien n'était ! ». Des comités d'usagers existent à Douarnenez et Landerneau par exemple.
     
    « Le temps syndical »
     
    La CGT est intervenue, lors du conseil, à propos a du protocole concernant le « temps syndical » pour dénoncer « un recours au chantage sur les droits syndicaux, inacceptable dans le cadre de la négociation ». Le syndicat a demandé au maire et aux administrateurs de « faire respecter les engagements pris par le directeur du CHBS ». (*) Groupement hospitalier de territoire
     
    « Douarnenez. 85 salariés d’Éolane ont débrayé une heure, vendredi (OF.fr-25/03/2017)Brest. La grève à Bibus s’étend désormais aux week-ends ! (OF.fr-24/03/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :