• Quimperlé. Les ex-salariés de Minerve seront fixés sur leur avenir mardi prochain (LT.fr 16/11/2016)

    Quimperlé. Les ex-salariés de Minerve seront fixés sur leur avenir mardi prochain  (LT.fr 16/11/2016)Les ex-salariés de Minerve pendant l'occupation de l'usine en avril 2016

    Le tribunal de commerce de Lorient qui devait rendre sa décision hier matin, sur la reprise de la conserverie Minerve, basée à Quéven, a mis de nouveau son jugement en délibéré. Les salariés devraient être définitivement fixés sur l'avenir de leur outil de travail mardi prochain.
     
    Désaccord sur le prix
     
    Depuis le placement en liquidation judiciaire de leur entreprise le 1e r avril dernier, les ex-salariés de Minerve vivent dans l'attente de la décision du tribunal de commerce de Lorient. Les juges doivent se prononcer sur l'offre de reprise par Termino Frutta. Le leader italien de la production de marrons propose de reprendre l'activité sur le site et de réembaucher 23 anciens salariés. Hier matin encore, le désaccord avec le mandataire judiciaire portait sur le prix et la valorisation des actifs. Pour la dizaine d'ex-salariés présents, c'est une nouvelle douche froide. « Mais on y croit encore. On sera de toute manière fixé sur notre sort mardi car il n'y aura plus de report », confiait, hier matin, un ex-salarié. La conserverie employait 75 personnes sur les sites de Quimperlé et de Quéven avant sa mise en liquidation judiciaire.
     
    « Télécom Bretagne. Appel à la grève contre la fusion avec l’école des Mines (LT.fr -18/11/2016)La Poste en Cornouaille. « Stop à la souffrance au travail » (LT.fr 18/11/2016) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :