• Retour sur la manifestion des travailleurs de la mer contre l'amiante le 6 septembre dernier

    Retour sur la manifestion des travailleurs de la mer contre l'amiante le 6 septembre dernier

     

    Retour sur la manifestion des travailleurs de la mer contre l'amiante le 6 septembre dernierIntervention de Christian LE SIGNE

     

    Secrétaire Général de l'UFPVMM/ CGT et

    Secrétaire du Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest,

     

     

     

    D'abord, je tiens à remercier tous les participantes et participants qui sont présents aujourd'hui, à Brest.

    Le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest et l’Union Fédérale des Pensionnés et Veuves de la Marine Marchande (Commerce et Pêche), se battent depuis plusieurs années :

    Pour réclamer une Justice Sociale envers cette maladie mortelle qu'est l'Amiante. L'Union Fédérale CGT et tous les marins et Veuves demandent des réponses immédiates de l’État français contre les inégalités, qui existent encore aujourd’hui envers les marins, mais surtout leurs veuves.

    Nous exigeons de nos Politiques, une égalité de traitement pour tous les malades de l’Amiante.

    Le temps passe, les marins et leurs veuves n'ont toujours pas obtenu réparation, en raison d'un décret de loi qui date du 17 juin 1938.

    Cette discrimination doit cesser !

    Des propositions ont été faites par la CGT des marins depuis plus d'un an, aux ministres:

    Agnès BUZYN et Élisabeth BORNE, pour changer ce fameux décret du 17 juin 1938.
    Pourtant, à ce jour, ces ministres, en charge de ces dossiers, ne font rien, encore pire: elles ne daignent même pas répondre à nos courriers et propositions. « Elles ont un voile devant ies yeux. »

    Pourtant, début janvier 2019, une délégation de notre syndicat CGT a été ïeçue par le groupe d'études Amiante, à l'Assemblée nationale, des promesses nous ont été faites, mais là non plus rien ne bouge.

    Pour votre information, lors de cet entretien, le Président du groupe Amiante, Christian HUTIN a déploré le désintérêt de la représentation nationale pour les problèmes liés à l'Amiante. Il nous rappelle que ce groupe d'études a failli ne pas être reconduit lors de la XVème législature et que ce groupe ne dispose d'aucun moyen pour fonctionner, si ce n'est la mise à disposition de salles dans les bâtiments de l'Assemblée Nationale et d'un administrateur.

    Le Président HUTIN considère ce groupe d'études comme un groupe de pression politique, dont la mission est de défendre les victimes de l'amiante jusqu'au bout.

    Voilà ce qui nous a été dit dès le début de notre audition. Vous entendez bien: AUCUN MOYEN !!

    Les travailleurs meurent et leurs empoisonneurs peuvent continuer à dormir sur leurs deux oreilles, sans pour la plupart à être inquiétés.

    MAIS que fait le Roi Soleil (MACRON) pour mettre ses ministres enfin au travail sur ce dossier !!?

    Au 1er Janvier 2020, fin du dispositif ACAATA. Pour votre information, là aussi pour les Marins, il y a eu discrimination, seul le service machine a pu en bénéficier.

    Alors comme vous le savez, tous les services: machine, pont, ADSG (service hôtelier) et officier, à bord des navires étaient confinés à bord et ce, 24H124 et souvent plusieurs mois, là aussi sans protection Amiante, lors des arrêts techniques en France et encore moins à l'étranger, en mangeant et dormant à bord.

    D'où le constat, aujourd'hui, du nombre important de décès et dans tous les services. Pour ma part, j'ai navigué 37 ans 1/2 et je n'ai jamais vu à bord, une protection arniante pendant toute ma carrière. Nous sommes d’accord avec les Métallos ! L'Amiante, l'État s'en fout, comme de ses travailleurs: Marche ou Crève!

    Je propose aujourd'hui, à tous les régimes concernés par ce problème d'amiante, d'en faire part à notre secrétaire confédéral CGT à Paris, pour qu'il organise une réunion avec tous les responsables de ce combat et tous ensemble de monter un cahier revendicatif national, tous régimes confondus.

    Tous les travailleurs qui ont été au contact de l'Amiante, pendant leur carrière, ont une épée de Damoclès au-dessus de lem tête, pendant toute leur vie.

    D'ailleurs pour les marins, pour ce qui concerne l'Anxiété, à ce jour, aucun marin au niveau national, n’a été indemnisé, « LE SCANDALE DE L'AMIANTE CONTINUE» .

    Nous disons STOP aux inégalités et aux discriminations face à cette maladie mortelle qu'est l'amiante, c'est pour cela que nous sommes ici, à Brest ce matin pour manifester.

    TOUS RÉGIMES CONFONDUS, TOUS ENSEMBLE, ON Y ARRIVERA.

    LE COMBAT DOIT CONTINUER ET DOIT MÊME S'AMPLIFIER.

    Merci encore à tous, d'être présents.

    Retour sur la manifestion des travailleurs de la mer contre l'amiante le 6 septembre dernier

     

     

    Retour sur la manifestion des travailleurs de la mer contre l'amiante le 6 septembre dernierDéclaration de P.-Y. CADALEN

    (La France Insoumise-Brest)

     

     

    « Je suis venu à cette manifestation pour soutenir la lutte des marins exposés tous les jours à l'amiante. Je retiens que le gouvernement actuel comme les précédents porte une lourde responsabilité dans les drames dus à l'amiante qui continuent de tuer des milliers de marins chaque année alors que comme le souligne Christian le Signe il y a une loi datant de 1938 sur la protection des marins. Lui même a travaillé 37 ans dans la marine marchande comme cuisinier et n'a jamais eu de protection »

     

    Retour sur la manifestion des travailleurs de la mer contre l'amiante le 6 septembre dernier

    Déclarations recueillies par les correspondants brestois de l'Hermine Rouge

    Les photos sont de JP Hellequin-Merci à lui

     

     

    « Samedi de mobilisation contre le G7 des parlementaires à Brest (F3 Bretagne-7/07/19-19h26)CONTRE LA MISE À MORT DE L'HÔPITAL PUBLIC (Le Média 5/09/19) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :