• Snef. Les négociations salariales au point mort (LT-28/03/2017)

    Snef. Les négociations salariales au point mort  (LT-28/03/2017)Les employés de la Snef de Brest ont été suivis dans leur mouvement par ceux des agences de Quimper et de Lorient.

     
    Ils étaient une quarantaine d'ouvriers de la Snef agence de Brest, hier matin, rejoints plus tard par ceux de l'agence de Quimper, pour manifester leur ras-le-bol devant les bureaux de leur entreprise, près de la cale sèche numéro deux du port de commerce. La raison de ce mécontentement ? L'absence de dialogue social dans l'entreprise. « La direction nous adresse un courrier en début d'année, remerciant le personnel pour les bons résultats obtenus en 2016, mais lors des négociations annuelles sur les salaires, on nous dit que nos demandes ne sont pas supportables financièrement. On ne propose que des augmentations individualisées ».
     
    Les syndicalistes réclament une augmentation de 4 %
     
    Les délégués CGT de l'entreprise refusent ce qu'ils considèrent comme le fait du prince. De plus, les primes qui étaient accordées précédemment en fonction de la nature des travaux effectués, sur les sous-marins nucléaires par exemple, ou certains types de navires, sont rognées d'année en année, alors que l'entreprise gagne de l'argent et vient d'acheter une autre société. Pour les syndicalistes, qui réclament une augmentation de 4 % avec un minimum de 100 € pour chacun et aussi l'application des textes sur les indemnités de déplacement, la direction profite d'un contexte général qui lui est favorable pour durcir le ton. Les délégués CGT ont demandé à rencontrer leur direction afin de faire bouger les lignes. En cas d'échec des discussions et en fonction du vote des salariés, le mouvement pourrait être reconduit.
     
    « Pouvoir d'achat des retraités. Mobilisation jeudi pour le défendre (17/03/2017)Douarnenez-Éolane. « Ne pas ruiner les efforts » (LT-28/03/2017) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :