• Un collectif contre l'arme nucléaire (OF-13/03/2018)

    <p>Une douzaine d'associations, organisations syndicales et partis politiques  du Finistère ont formé le Collectif 29 pour l'interdiction des armes nucléaires.</p>Une douzaine d'associations, organisations syndicales et partis politiques du Finistère ont formé le Collectif 29 pour l'Interdiction des Armes Nucléaires

    Le groupe entend alerter la population sur le désarmement nucléaire. Les sénateurs et députés ont également été alertés.

    « Un pas vers la paix »

    Courant février, une douzaine d'associations, organisations syndicales et partis politiques du Finistère se sont réunis pour former le Collectif 29 pour l'Interdiction des armes nucléaires (Cian). Raison évoquée pour justifier sa création : « On ne parle pas assez du désarmement nucléaire. C'est pourtant le premier pas à faire vers la paix », selon Roland de Penanros, du Cian.

    2018, « année décisive »

    Autre argument : l'actualité. Pour les membres du Cian, « 2018 sera une année décisive ». « Il y a la crise entre les États-Unis et la Corée du Nord. L'été dernier, 122 des 197 pays que reconnaît l'ONU ont établi un traité pour interdire les armes nucléaires. Et dans les prochains mois, les parlementaires français vont devoir se prononcer sur la loi de programmation militaire, qui prévoit une augmentation du budget lié à l'armée, détaille Roland de Penanros. C'est le moment d'insister, de populariser l'idée du désarmement nucléaire. L'opinion publique doit mettre les pieds dans le plat pour faire bouger les choses. »

    Débats et réflexions

    Pour mener ces objectifs à bien, le collectif a entrepris plusieurs actions. L'une vise à alerter les huit députés et quatre sénateurs du Finistère. « Nous avons eu deux réponses, deux parlementaires que nous allons rencontrer ces prochains jours pour leur exprimer notre vision », explique Roland de Penanros. Autre opération : la diffusion d'un film, La Bombe et nous, dans douze cinémas finistériens. Un long-métrage qui, selon le Cian, « soulève le débat sur un désarmement nucléaire ». Enfin, le collectif a dans ses cartons un projet de Tour du Finistère de la paix, avec pour l'objectif de sensibiliser la population aux dangers de l'arme nucléaire.

    Basile CAILLAUD.

    Quotidien Ouest-France 13/03/2018

    « Ciné-débat autour du film "un climat d'espoir"-Dimanche 11/03/2018-17h au Run Ar Puns à ChateaulinLa lettre d'info du Front social n°132 (18/03/2018) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :