•   

    Tro Breiz de la Solidarité au Venezuela Bolivarien -Du lundi 18 au dimanche 24 novembre 2019

    Vu d’ici, l’image de la patrie de la Révolution bolivarienne est celle d’une dictature qui rend la vie difficile à sa population. Pourtant, si l’on regarde derrière le décor, on découvre un pays qui a réalisé le record de vingt-cinq élections en 18 ans, un pays qui pratique la démocratie directe en matière de gestion communale, un pays où le seuil de pauvreté a baissé de 60% en 1996 à 19,6% en 2013, un pays où deux millions de logements sociaux ont été attribués en 2018…

    Le PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France)  et ses organisations des départements 22,29,35 et 56 proposent de mettre en avant un autre point de vue sur le Venezuela et d’exprimer notre solidarité à son peuple, victime de la vindicte de l’empire étasunien et de ses valets. Il invite tous les ami.e.s du Venezuela à co-construire un Tro Breiz de la solidarité en 6 étapes du Lundi 18 au Dimanche 24 Novembre 2019 : Brest, Quimper, Lorient, Auray, Rennes et Ploufragan (Saint-Brieuc).

     

    A chaque étape de ce tour de Bretagne...

     

                        ● Projection d'un film :                                 « Venezuela, en temps de guerre »

    Réalisation : Thomas MICHEL & Rafael ABRIL
    Production : ZIN TV
    Genre : Documentaire
    Durée : 45 minutes
    Tournage : décembre 2017
    Licence : Creative Commons
    Contact : contact@zintv.org

    Ce film dépeint un type de guerre non-conventionnelle, baptisé "guerre de 4ème génération". Au Venezuela, l’année 2017 est marquée par une récession économique catastrophique et accompagnée de mouvements insurrectionnels dirigés par l’opposition, tant nationale qu’internationale… Alors que les grands médias européens décontextualisent en permanence ces évènements politiques, ne laissant qu’une lecture possible, ce film donne la parole à l’autre camp, majoritaire dans le pays, la base chaviste. Les réalisateurs nous proposent un point de vue que l’on ne trouve pas dans le cadrage occidental de l’information.

     

    ● Une conférence-débat animée par Romain MIGUS

    Tro Breiz de la Solidarité au Venezuela Bolivarien -Du lundi 18 au dimanche 24 novembre 2019Romain MIGUS est journaliste, écrivain, spécialiste du Venezuela et de l’Amérique Latine, animateur du blog « Venezuela en vivo » : https://www.romainmigus.info/ et auteur de divers articles et ouvrages sur les thématiques politiques du continent latino-américain.

     

     

    Les six étapes du Tro Breiz de la Solidarité

     

    ♦Brest-Lundi 18 Novembre-20 heures

    Mairie de l’Europe 31,rue Saint-Jacques 29200 Brest

    Thème de la conférence-débat: « Que se passe-t-il au Venezuela ? »

     

    Quimper-Mardi 19 Novembre -20 heures

                                Salle des Grands Projets (RDC Théâtre de Cornouaille) :                            Esplanade F. Mitterrand 29000 Quimper

                                        Thème de la conférence débat :                                          « France/Amérique Latine : la « giletjaunisation » du monde » 

     

    Lorient-Jeudi 21 Novembre-20 heures

    Cité Allende (salle A02) :12 rue Colbert 56100 Lorient

    Thème de la conférence-débat : « Guerre contre le Venezuela »

     

    ♦Vendredi 22 Novembre-20 heures

    Salle Hélène Branche : 9 avenue Kennedy 56400 Auray

    Thème de la conférence-débat : « Les Médias et le Venezuela »

     

    Rennes-Samedi 23 Novembre-15 heures 30

    Maison des associations (salle 012) : 6 cours des alliés - 35000 Rennes

    Thème de la conférence-débat : « Le Venezuela sous le feu de la contre-révolution »

     

    Dimanche 24 Novembre-15 heures

    Salle du Mille-Club 22440 Ploufragan

    Thème de la conférence-débat : « Que se passe-t-il au Venezuela ? »

                      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • ► Cours, formations (fauconnerie), adhésion (communauté) : https://instituthommetotal.fr ► Blog : https://loicchaigneau.blogspot.com/

    ►Tipeee/dons : https://www.tipeee.com/lfxchaigneau

    ►Instagram - A découvrir : https://www.instagram.com/lfxchaigneau/

    ►Discord - Forum de l'I.H.T : https://discord.gg/zUyrpkV

    ►Twitter LFX : https://twitter.com/LFX_C

    ►Facebook : https://www.facebook.com/PageLFXchaig...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ces dernières années, il semble que la question européenne ait repris une place de premier plan dans le débat public. Elle fut au cœur des présidentielles de 2017, où près d’un français sur deux a opté pour un candidat (nominalement) eurosceptique. Le viol du non au referendum de 2005, la dégradation des conditions de vie suivant la crise de 2008 et l’asservissement du peuple grec par la Troïka ont permis à nombre de nos concitoyens, en particulier aux travailleurs, de se rendre compte que les belles paroles fédéralistes et libérales sur la concurrence libre et non faussée, l’UE de la prospérité, l’Europe comme parangon de démocratie, n’étaient que des fariboles. Pour cesser cette dégradation manifeste des conditions de vie qui pousse chaque semaine nos concitoyens sur les ronds-points, pour exercer une véritable souveraineté politique, pour ôter au patronat une arme de destruction massive de nos conquis sociaux, les esprits commencent à s’accorder : il est nécessaire de sortir de l’Union Européenne. La majorité des revendications des gilets jaunes, et a fortiori la mise en œuvre de tout programme communiste, sont tout bonnement inapplicable en son sein.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 1989 – 2019, il y a 30 ans, l’ de l’Ouest annexé l’ de l’Est. Cette date anniversaire donne à nouveau lieu à un déferlement de propagande anticommuniste, qui n’a rien à envier au totalitarisme maccarthyste qui n’a jamais cessé, même après la fin du socialisme dans les pays de l’Est.

    Le PRCF à cette occasion et alors que l’Union Européenne pousse dangereusement les feux de la fascisation en réhabilitant le nazisme et les régimes fascistes et en criminalisant le communisme, appelle à la prise de conscience de tous les antifascistes. Un appel à l’action, avec l’invitation à participer à la manifestation antifasciste et contre l’anticommunisme organisée à Paris ce  à 14H.

    Une pétition est également lancée, à l’initiative d’un large collectif antifasciste de personnalités, communistes, républicains, gaulliste, à signer en ligne en cliquant ici.

     

    Communiqué du PRCF à l’occasion du 30e anniversaire de la fin de la 

    9 novembre : contre l’euro- débridé, les vrais antifascistes défendent les libertés de tous devant l’ambassade parisienne du fascisant régime polonais !

    Le 30ème anniversaire du 9 novembre 1989 donne lieu à une campagne continentale débridée d’anticommunisme et d’antisoviétisme à retardement.

    En déphasage complet avec les sentiments pour le moins mitigés des « Ossies » et des classes populaires de Russie et d’ centrale et orientale, tout est fait pour criminaliser la 1ère expérience socialiste de l’histoire, sans tenir compte ni de l’énorme pression militaire, économique et idéologique du camp impérialiste qu’a subie cette expérience, ni du bilan, terrible pour les travailleurs, pour la souveraineté des peuples, pour la paix mondiale et pour les conquêtes sociales et démocratiques, que comporte la destruction du camp socialiste européen et la re-mondialisation contre-révolutionnaire d’un capitalisme de plus en plus débridé, belliciste, prédateur et fascisant.

    Pire, réécrivant l’histoire, validant les persécutions anticommunistes en cours (Pologne, Pays baltes…), affichant sa collusion avec l’ultra-droite à l’offensive, déguisant sous un « antitotalitarisme » de façade son totalitarisme anticommuniste fascisant, le  vient de lancer une chasse aux sorcières continentale en adoptant le 19 septembre dernier une résolution odieuse qui amalgame le Troisième Reich exterminateur à l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. Une URSS dont De Gaulle disait, en signant le pacte d’alliance franco-soviétique le 10 décembre 1944 : « les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération ».

    Ainsi, sous couvert de mettre à égalité l’envahisseur nazi et les défenseurs héroïques de Stalingrad, la très impopulaire UE diabolise les communistes tout en banalisant les fascistes (tout l’ARC anticommuniste européen, des eurodéputés du RN aux « socialistes » et aux « verts », a rallié la motion euro-maccarthyste qui propose à demi-mots d’interdire les emblèmes communistes de Gibraltar à Vilnius !). Par la même occasion, l’UE arrimée à l’OTAN cloue au pilori le peuple russe, dont l’héroïsme de masse a brisé l’ « invincible » Wehrmacht et ses auxiliaires venus de toute l’Europe pour édifier la « Nouvelle Europe » et anéantir le « judéo-bolchevisme »

    Dans ces conditions, le PRCF – que président les anciens Résistants FTP-MOI et FTPF Léon Landini et Pierre Pranchère – a invité plusieurs organisations communistes, antifascistes et gaullistes à prendre symboliquement la parole devant l’Ambassade polonaise à Paris ce samedi 9 novembre à 14h, au croisement des rues Constantine et Talleyrand.  

    Pour le PRCF, Georges Gastaud, philosophe, fils de Résistant, secrétaire national du PRCF,

    Fadi Kassem, agrégé d’histoire, secrétaire national adjoint du PRCF,

     


    Dans les prochains jours IC reviendra en détail sur le très noir bilan 30 ans après de l’annexion de la RDA, une annexion si justement dénoncé par le très sérieux mensuel Le Monde Diplomatique.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • NOUVELLE TUILE POUR MACRON-MEDEF, EXCELLENTE NOUVELLE POUR LE MOUVEMENT POPULAIRE :  

    Réunis à Montpellier, l’ des  a voté le 3 novembre à l’unanimité la jonction à la grève du 5 décembre 2019. Cette assemblée rassemble des délégués gilets jaunes, venus de toutes les assemblées gilets jaunes de France.

    Une décision et un appel qui fait date et qui entre en pleine convergence avec l’appel par une très large intersyndicale (, FO et solidaires) à la  le 5 décembre, tandis que dans les transports, à la RATP, à la SNCF, la grève reconductible s’organise.

    Dans une communiqué le PRCF salue cette décision des gilets jaunes

    Les Gilets Jaunes votent pour la grève générale du 5 décembre 2019 (IC.fr-4/11/19)

    Les Gilets Jaunes votent pour la grève générale du 5 décembre 2019 (IC.fr-4/11/19)Le PRCF salue chaleureusement la décision prise par les Gilets jaunes réunis à Montpellier de se joindre à la grève reconductible appelée par plusieurs syndicats, notamment CGT, pour le 5 décembre prochain.

    Comme il le fait avec un écho grandissant depuis des années, le PRCF appelle au « tous ensemble en même temps » des syndicalistes de lutte, des Gilets jaunes et des militants politiques progressistes de tous bords pour balayer la contre-réforme des retraites et, sans ménager en rien les donneurs d’ordres du MEDEF et de l’UE, appeler à la démission de Macron et construire les conditions d’une contre-offensive générale du monde du travail. Y compris avec une ou plusieurs manifs nationales unitaires ne contournant pas les « lieux de pouvoir » et appelant à la grève interpro reconductible. Les capitalistes, leur Macron, leur UE, leur MEDEF, cassent nos acquis et notre pays, BLOQUONS LEURS PROFITS dans l’intérêt des travailleurs, du peuple de France et de la nation ! –

    G. Gastaud, secrétaire national du PRCF, Jo Hernandez, secrétaire luttes. – 3 novembre 2019

    Les Gilets Jaunes votent pour la grève générale du 5 décembre 2019 (IC.fr-4/11/19)

    Une décision Populaire reprise par l’A.G. des Gilets Jaunes  réunissant quelque 600 Gilets jaunes représentant 200 délégations de ronds-points et ce pour préparer la mobilisation du 1er anniversaire du mouvement et sa suite.

    Lors de leur Assemblée des assemblées à Montpellier, les Gilets jaunes ont voté, à une écrasante majorité, en faveur de l’idée de rejoindre la grève contre la réforme des retraites prévue le 5 décembre.

    L’appel à s’associer à la grève du 5 décembre a été adopté à une écrasante majorité lors d’un vote à main levée, en conclusion de l’assemblée des assemblées.

    « L’heure est à la convergence avec le monde du travail et son maillage de milliers de syndicalistes qui, comme nous, n’acceptent pas » précise la déclaration

    « L’Assemblée des assemblées de Montpellier appelle les Gilets jaunes à être au cœur de ce mouvement, avec leurs propres revendications et aspirations, sur leurs lieux de travail ou sur leurs ronds-points, avec leurs gilets bien visibles ! », poursuit le communiqué.

    « Le 5 décembre est une date importante que nous attendons tous depuis très longtemps », a réagi Séverine 54 ans, une des Gilets jaunes.

    « Notre mouvement est parti de la base et nous avons impulsé une radicalité pour que les gens ne se laissent pas faire », a-t-elle poursuivi.

    Les Gilets jaunes ont également annoncé que la prochaine « Assemblée des assemblées » se tiendra à Toulouse, à une date pour l’instant encore indéterminée.

    Par une autre déclaration, ils appellent également à la remobilisation des gilets jaunes pour le 1er anniversaire du mouvement

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  RASSEMBLEMENT PACIFISTE  A PRIMELIN 11 NOVEMBRE 2019-11h45

     

    La Libre-Pensée 29 avec le Mouvement de la Paix (MP), les Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4 ACG), l’Université Européenne de la Paix (UEP) et la Confédération Nationale du Travail (CNT) appellent les associations et les citoyens « pacifistes, internationalistes et laïques » du Finistère à se rassembler autour du monument pacifiste à Primelin, dans le Cap-Sizun, à 11 h 45, le lundi 11 novembre, « pour dire non à toutes les guerres, pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple ».

    « Dans le combat pour leur honneur et la justice envers ces hommes et leurs familles, une proposition de loi a été rédigée par la Fédération de la Libre-Pensée puis transmise aux groupes parlementaires dans le but qu’elle soit votée à l’Assemblée Nationale, renseigne Martine Subtil, présidente de La Libre-Pensée 29. Dès qu’elle sera déposée, les Pacifistes s’engagent à rencontrer leurs députés pour qu’ils la votent ».

    « L’an dernier, un vent de « gloire à la guerre » venant du sommet de l’État a soufflé sur de nombreuses commémorations, avec la volonté d’embrigader la jeunesse, poursuit la militante pacifiste. Cette année, avec le SNU (service National Universel), cette volonté est mise en œuvre. La Libre-Pensée, l’Union Pacifiste de France, d’autres associations pacifistes, des organisations de lycéens et d’étudiants en demandent l’abrogation ».

    source: https://www.letelegramme.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Quimper. À l’hôpital, près de 400 agents en action pour les RTT (OF.fr-31/10/19-19h43)

    L’heure syndicale, organisée ce jeudi 31 octobre 2019 dans l’après-midi, à l’hôpital de Quimper (Finistère), s’est transformée en manifestation dans l’enceinte de l’établissement. Près de 400 agents ont quitté le hall dans lequel ils étaient réunis, pour se rendre devant les bâtiments de la direction.

    Lors de l’heure syndicale, ce jeudi 31 octobre 2019, à l’hôpital de Quimper (Finistère).

    Cette information, menée par l’intersyndicale (CGT, CFDT et SUD), est intervenue après une première réunion, la semaine dernière, à laquelle avaient participé près de 200 agents. Le sujet ? L’organisation de prise des journées de RTT.

    « Et les remplacements ? »

    Parmi les nombreuses mesures du plan de retour à l’équilibre de l’hôpital de Quimper, figure la suppression de deux jours de RTT (quinze contre dix-sept auparavant). Une mesure provoquée par une réduction journalière du temps de travail de quatre minutes.

    Courant octobre, les trois organisations syndicales ont été saisies par des agents de différents services : « Ils nous ont fait savoir que dix jours de RTT, sur les quinze, seraient positionnés par la direction. Une information transmise par les cadres des services, relate l’aide-soignante Marie-Agnès Daniel, de la CFDT, ce jeudi 31 octobre. C’est la goutte d’eau, alors que les conditions de travail continuent de se dégrader. »

    Autre crainte exprimée par les agents : « Celle d’être appelé en priorité, lors de ces journées de RTT positionnées par la direction, pour assurer des remplacements. »

    source: https://www.ouest-france.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  
     
    Plus de 400 agents du centre hospitalier de Cornouaille en long cortège dans l’enceinte de l’hôpital quimpérois : l’heure d’information organisée par l’intersyndicale, ce jeudi après-midi, s’est transformée en un spectaculaire coup de semonce. Un préavis de grève a été déposé pour le jeudi 7 novembre. Ça coince à propos des RTT.

    Le mouvement était d’une ampleur inédite, ce jeudi, dans l’enceinte du centre hospitalier de Cornouaille (Chic), à Quimper, à l’occasion d’une simple heure d’information syndicale. « On n’avait pas vu cela depuis longtemps », souligne un syndicaliste. Près de 400 personnes se sont rassemblées dans un hall de l’établissement à l’appel de l’intersyndicale CFDT-CGT-SUD. Le motif du mécontentement : une nouvelle régulation des jours RTT du personnel.

     
    Plus de 400 agents du centre hospitalier de Cornouaille ont déambulé dans l’établissement, jeudi 31 octobre, pour dire leur mécontentement après la mise en place d’une nouvelle régulation de leurs jours RTT. 

    RTT mises à mal

    « La mise en place d’un plan de retour à l’équilibre a entraîné la perte de 2 RTT pour 2020, rappelle Joseph Boniz (SUD). Et la direction impose à nouveau sa loi sur d’autres jours RTT ». « Nous avons appris qu’elle voulait les placer d’office le vendredi ou le lundi. C’est une astreinte déguisée pour faire des économies sur les remplaçants », ajoute Catherine Gloaguen, également militante de SUD. Les agents ne pourraient ainsi plus prendre cinq jours RTT consécutifs. « Tout cela se fait sans négociation, continue un syndicaliste. Il n’y a aucune réponse de l’administration sur ces RTT imposées, aucune information officielle si ce n’est que l’encadrement diffuse l’information ».

    Préavis de grève

    L’ampleur de la mobilisation illustre un mécontentement croissant au sein du centre hospitalier dans le cadre du « plan de retour à l’équilibre », qui a déjà suscité plusieurs mouvements. Les personnels dans l’action indiquent que des questions restent en suspens, comme l’accumulation des heures supplémentaires. « Nous les restituer constituerait une mini-bombe dans l’organisation », estime une salariée. Un syndicaliste rappelle que la demande faite d’installation de pointeuses dans les services a été refusée par la direction.

    "Nous avons décidé d’intégrer 7 RTT au maximum dans ce cycle de travail pour éviter trop d’absences."

    Les représentants syndicaux ont, ce jeudi, soumis au vote le principe d’une grève reconductible pour le jeudi 7 novembre. Elle a été votée massivement à main levée. Les agents ont ensuite décidé de déambuler dans l’enceinte du centre hospitalier vers les bâtiments de la direction, suscitant au passage des signaux de solidarité de collègues au travail dans les services. Au final, ils étaient plus de 400 dans un long cortège, ponctués de slogans, tel « Nos RTT nous appartiennent ». « Ce sont toujours les mêmes qui sont visés par les mesures, commente un syndicaliste. Il y a un ras-le-bol général. Il est temps de dire stop » !

    La position du directeur

    « Deux RTT sur les dix-sept ont été supprimées en mai, tout simplement dans le cadre de la réduction du temps de travail passé à 37 h 30 par semaine », répond Jean-Pierre Heurtel, le directeur du Chic. « Nous sommes un établissement fonctionnant 24 h sur 24, 365 jours par an. Nous sommes obligés de lisser les absences pour assurer une continuité de service », argumente-t-il. « Les congés annuels sont organisés comme partout. Pour les RTT, nous avons mis en place une logique de travail sur semaine dans laquelle elles sont programmées. Nous avons décidé d’intégrer 7 RTT au maximum dans ce cycle de travail pour éviter trop d’absences », décrit le directeur.

    Mobilisation de plusieurs centaines d’agents du centre hospitalier de Cornouaille, jeudi 31 octobre, à Quimper contre une nouvelle régulation de leurs jours RTT. 

    Jean-Pierre Heurtel estime, par ailleurs, que le principe d’une pointeuse ou badgeuse serait « une régression, un retour à l’usine des années 1930 ». « Je ne suis pas pour car il n’y a aucune heure volée dans l’établissement. Il y a un logiciel de gestion du temps de travail où tout est comptabilisé. Mais, il y a des choses à améliorer sur les horaires », convient-il.

    Ronan LARVOR

    source: https://www.letelegramme.fr/

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • "Mardis Jaunes" à Quimper-A l'occasion de l'an I du mouvement-Que sont les Gilets Jaunes ?-Mardi 5 novembre-20h-Espace associatif

    "Mardis Jaunes" à Quimper-A l'occasion de l'an I du mouvement-Que sont les Gilets Jaunes ?-Mardi 5 novembre-20h-Espace associatif

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire